Interview de Mme Hélène Conway-Mouret, ministre des Français de l'étranger, avec RFI le 5 août 2013, notamment sur la sécurité des Français à l'étranger. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Interview de Mme Hélène Conway-Mouret, ministre des Français de l'étranger, avec RFI le 5 août 2013, notamment sur la sécurité des Français à l'étranger.

Personnalité, fonction : CONWAY Hélène.

FRANCE. Ministre des Français de l'étranger

ti : ALEXIS FRICKER
L’invité de RFI MATIN en ligne avec nous aujourd’hui Hélène CONWAYMOURET, ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères chargée des Français de l'étranger, bonjour Hélène CONWAY-MOURET.

HELENE CONWAY-MOURET
Bonjour.

ALEXIS FRICKER
L’ambassade de France, au Yémen, est fermée pour plusieurs jours en raison de menaces d’Al-Qaïda : « des menaces extrêmement sérieuses » a dit le Président François HOLLANDE. Les Etats-Unis, l’Allemagne et le Royaume Uni avaient déjà pris cette décision, les Etats Unis ont d’ailleurs hier décidé de prolonger la fermeture de dix-neuf de leurs ambassades en tout jusqu’au mois de… jusqu’au 10 août. A quoi est due cette dégradation de la situation sécuritaire ?

HELENE CONWAY-MOURET
Ecoutez, malheureusement, le mois d’août est une date anniversaire qui est liée à plusieurs attentats terroristes dans le passé et, donc, nous devrons prendre les menaces qui ont été proférées très, très au sérieux. Comme vous l’avez rappelé, un certain nombre d’ambassades ont fermé, nous redoutons des attaques d’Al-Qaïda contre les intérêts occidents et, donc, la France fait preuve de prudence et nous prenons les mesures appropriées pour protéger nos personnels locaux et les visiteurs. Nous avons très peu de Français, près de six-cents, qui restent au Yémen et qui ont reçu des consignes de sécurité de notre part.

ALEXIS FRICKER
Oui ! Alors la France n’a fermé son ambassade qu’au Yémen pour l’instant, les Etats-Unis ont fermé leurs ambassades et leurs consulats dans dix-neuf pays du Moyen Orient, est-ce qu’on peut imaginer que d’autres représentations diplomatiques françaises soient fermées également dans les prochains jours ?

HELENE CONWAY-MOURET
Ecoutez, pour l’instant, ce n’est pas d’actualité. Depuis quelques mois nous travaillons à renforcer la sécurité de nos emprises dans un grand nombre de pays, nous avons procédé à des mesures de… enfin de renforcement des mesures de sécurité, et puis nous faisons confiance aux autorités locales dans un grand nombre de pays. Là, pour le fait, c’est plutôt les Etats-Unis qui sont menacées que la France, mais enfin…

ALEXIS FRICKER
Mais le chef d’état-major Américain, le général Martin DEMPSEY, dit que la menace n’est pas spécifique aux Etats-Unis, que tous les intérêts occidentaux peuvent être visés ?

HELENE CONWAY-MOURET
Oui ! Certes, mais les Américains sont malheureusement plus visés que les Français. Comme je vous le disais, nous avons depuis quelques mois travaillé de façon très, très rapprochée avec un grand nombre de pays et nous faisons confiance aux autorités locales pour nous aider à assurer la sécurité de nos entreprises françaises.

ALEXIS FRICKER
Alors ces informations en fait dont disposent les Etats-Unis et sur la basque desquelles ils ont donc annoncé ces fermetures d’ambassades, elles ont été obtenues notamment grâce aux très contestés programmes de surveillance américains, ce n’est pas une simple manoeuvre de diversion visant à justifier ces programmes a posteriori ?

HELENE CONWAY-MOURET
Malheureusement je ne le crois et je crois que nous avons tout intérêt à faire preuve de prudence et en tout cas à prendre toutes les mesures appropriées pour protéger nos ressortissants.

ALEXIS FRICKER
Et est-ce que, du coup, ces programmes de surveillance sont justifiés en soi ?

HELENE CONWAY-MOURET
Ecoutez, dans le cas présent, si en effet cela peut éviter des attaques et la mort d’innocents, certainement.

ALEXIS FRICKER
Alors on évoque, là, la dégradation de la situation sécuritaire dans certains pays, est-ce qu’il y a des régions ou à l’inverse elle s’est améliorée ?

HELENE CONWAY-MOURET
Ecoutez, oui, dans le sens que nous avons… enfin améliorée, ce que nous avons fait récemment c’est que nous avons changé les couleurs que nous donnons à une cartographie sécuritaire pour les conseils que nous donnons aux voyageurs et ce que nous avons noté c’est que nous sommes passés d’une couleur verte, nous avons rajouté une couleur jaune et orange, et rouge, pour justement pouvoir donner à toute personne, enfin tout Français ou étranger qui vont dans ces pays, une idée des mesures de sécurité à prendre. Alors bien sûr sur le continent africain un certain nombre de régions reste malheureusement rouge, où il est fortement déconseillé de se déplacer, mais nous avons introduit - notamment en Afrique du Nord – un dégradé si vous voulez de couleurs pour eh bien faciliter les mouvements et la mobilité des personnes à un moment de forts déplacements touristiques.

ALEXIS FRICKER
Certaines zones au sein d’un même pays sont peut-être plus dangereuses que d’autres ?

HELENE CONWAY-MOURET
Oui ! Absolument, c’est le cas de la Tunisie par exemple où la zone littoral est en vert aujourd’hui alors que malheureusement la Tunisie du Sud est en rouge.

ALEXIS FRICKER
Alors nous sommes actuellement en pleines grandes vacances en France, une saison pendant laquelle beaucoup de personnes partent à l’étranger, quels sont les gestes que doivent faire les voyageurs pour se tenir informé des consignes de sécurité ?

HELENE CONWAY-MOURET
Eh bien, d’abord, je dirais que le premier réflexe à avoir, comme quand on pense à faire sa valise eh bien on met certaines choses dedans, eh bien un des réflexes c’est d’aller sur le site conseils aux voyageurs, sur le site du Ministère des Affaires étrangères, c’est un réflexe qu’il faut avoir je pense pour pouvoir faciliter à la fois la préparation mais surtout le bon déroulement du séjour à l’étranger ; Alors il est bien sûr fortement recommandé de suivre les conseils qui y figurent, en particulier sur la rubrique « sécurité », il s’agit bien sûr de la sécurité personnelle ; Alors il y a une rubrique, en particulier dernière minute, je pense qui est très importante puisqu’entre la réservation du voyage et le départ la situation d’un pays peut changer - on le voit bien au Yémen par exemple – et je suggère aussi de vérifier les conditions d’annulation d’un voyage, puisque les compagnies d’assurance voyages prennent habituellement en considération les conseils du gouvernement français lorsqu’elles définissent leur politique de remboursement, bien sûr il n’y aucune obligation légale ou contractuelle qui les oblige, pardon, à le faire. Enfin, en tout cas, ce que je dirais c’est que - comme le rappelle instamment le Ministère de l’Intérieur actuellement pour la France - eh bien cela vaut aussi pour l’étranger, je crois qu’en toute circonstance il faut faire preuve de bon sens et il faut rester prudent, vigilant. Et puis eh bien à l’étranger ce qui est important c’est aussi bien sûr d’observer et de respecter les usages, les costumes et la loi du pays visité.

ALEXIS FRICKER
Des coutumes locales. Un dernier point, Hélène CONWAY-MOURET, il y a de plus en plus de Français qui font le choix de vivre à l’étranger, le nombre augmente de 4% par an depuis plusieurs années, vos services estiment ailleurs que ce sont à présent deux millions et demi de ressortissants français qui vivent hors de France, ça veut dire que l’herbe est plus verte qu’ailleurs ?

HELENE CONWAY-MOURET
Non ! Mais il y a aussi treize millions de Français qui partent à l’aventure de façon plus passagère dans le cadre d’un séjour touristique, je crois que c’est un mouvement tout à fait normal, enfin en tout cas mon ministère est tout à fait mobilisé pour faciliter la mobilité de ces Français qui partent, essayer de l’encadrer, de l’accompagner…

ALEXIS FRICKER
Et cela implique…

HELENE CONWAY-MOURET
Mais aussi le retour, ces Français rentrent, ils partent mais la plupart d’entre eux rentrent, sauf ceux qui bien sûr ont la chance - pour des raisons souvent d’ailleurs sentimentales – de pouvoir s'installer à l’étranger.

ALEXIS FRICKER
Et cela implique - très rapidement - un réajustement peut-être des infrastructures culturelles, notamment françaises, à l’étranger ?

HELENE CONWAY-MOURET
Eh bien nous sommes en plein expansion ! Vous savez que nous avons plus de quatre cent quatre-vingt établissements scolaires ; nous avons le réseau culturel le plus important dans le monde avec des alliances françaises, des instituts français…

ALEXIS FRICKER
Et est-ce que cette expansion peut continuer étant donné les contraintes budgétaires actuelles ?

HELENE CONWAY-MOURET
Eh bien écoutez nous y réfléchissons et c’est pour ça que j’ai organisé une concertation nationale qui va déboucher sur une présentation au conseil des ministres fin août justement pour montrer comment nous sommes… nous voulons être en mesure de…

ALEXIS FRICKER
On y reviendra ! Merci Hélène CONWAY-MOURET, je suis obligé de vous couper, c’est la fin de cette interview, merci beaucoup.


Source : Service d'information du Gouvernement, le 9 août 2013

Rechercher