Interview de Mme Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits des femmes, porte-parole du gouvernement à RMC le 26 septembre 2013, sur le démantélement des camps illicites occupés par des Roms et l'immigration clandestine. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Interview de Mme Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits des femmes, porte-parole du gouvernement à RMC le 26 septembre 2013, sur le démantélement des camps illicites occupés par des Roms et l'immigration clandestine.

Personnalité, fonction : VALLAUD-BELKACEM Najat, BOURDIN Jean-Jacques.

FRANCE. Ministre des droits des femmes, porte-parole du gouvernement;

ti :


JEAN-JACQUES BOURDIN
Les Roms, Najat VALLAUD-BELKACEM, vous avez soutenu sans état d’âme Manuel VALLS – j’ai vu ça - dans sa position ?

NAJAT VALLAUD-BELKACEM
Je confirme que j’ai rappelé quelle était la position du gouvernement sur le dossier Roms, sur le démantèlement des camps illicites et que Manuel VALLS s’inscrit totalement en effet dans cette action du gouvernement, qui est une action…

JEAN-JACQUES BOURDIN
Oui ! C’est la vôtre aussi à titre…

NAJAT VALLAUD-BELKACEM
Bien sûr ! Qui est une action collective qui engage le ministre de l’Intérieur…

JEAN-JACQUES BOURDIN
Oui ! Oui.

NAJAT VALLAUD-BELKACEM
Parce que bien évidemment c’est le premier concerné s’agissant du démantèlement des camps, mais qui engage aussi le ministre de l’Education nationale quand il s’agit de scolariser les enfants des Roms, qui engage le ministre du Logement lorsqu’il s’agit de trouver un relogement aux personnes concernées, donc c’est un travail collectif que nous devons mener, j’allais dire sans passion, avec détermination et sans naïveté non plus. Parce que c’est vrai que ce sujet comporte plusieurs dimensions et que les solutions que nous pouvons apporter aux populations Roms sont multiples, il s’agit quand c’est possible de les aider à s’intégrer en effet en France, mais il s’agit quand c’est possible aussi de les aider à s’intégrer là-bas…

JEAN-JACQUES BOURDIN
Oui ! Mais la plupart ne veulent pas s’intégrer, c’est ce qu’a dit Manuel VALLS.

NAJAT VALLAUD-BELKACEM
Et moi si vous voulez, si vous me permettez….

JEAN-JACQUES BOURDIN
Vous êtes d’accord avec ça ?

NAJAT VALLAUD-BELKACEM
Vous savez moi je suis une élue de Lyon…

JEAN-JACQUES BOURDIN
Oui ! Eh bien justement.

NAJAT VALLAUD-BELKACEM
Et il se trouve que Lyon, qui connait très, très bien le problème, à développer depuis plusieurs années une coopération remarquable avec en particulier un village qui s’appelle Tinka (phon), en Roumanie, dans lequel nous veillons à ce que les populations Roms - installées ici dans des campements de fortune, dans des conditions déplorables - puissent retourner à Tinka, mais avec l’engagement des autorités locales de là-bas, pour qu’elles ne subissent plus de discrimination, pour que soit créer un certain nombre d’infrastructures, d’écoles, etc., d’hôpitaux, qui leur permettent de vivre normalement d’une certaine façon là-bas et je peux vous dire que les Roms qui se sont retrouvés dans cette situation en ont été particulièrement heureux et se sont réintégrés dans le village en question, tant et si bien que 2 d’entre eux – j’ai suivi leur cas particulier – sont devenus conseillers municipaux du village en question en Roumanie. C’est aussi comme ça qu’on fait évoluer les choses au sein de l’Europe !

JEAN-JACQUES BOURDIN
Donc, ça fonctionne. Alors, j’ai une dernière question, oui ou non la France va-t-elle s’opposer à l’entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l’Espace Schengen ?

NAJAT VALLAUD-BELKACEM
Aujourd’hui nous considérons que les conditions ne sont pas réunies pour que la Roumanie et la Bulgarie…

JEAN-JACQUES BOURDIN
Donc aujourd’hui la France dit non…

NAJAT VALLAUD-BELKACEM
Puissent intégrer l’Espace Schengen.

JEAN-JACQUES BOURDIN
La France dit non aujourd‘hui ?

NAJAT VALLAUD-BELKACEM
Oui ! La France dit non compte tenu du fait en effet que les conditions ne sont pas réunies, mais la France n’est pas la seule à dire non aujourd’hui.

JEAN-JACQUES BOURDIN
Je vous dis ça parce que, c’est ce que disait aussi Manuel VALLS, mais on avait un petit doute. Donc maintenant c’est la position officielle, si j’ai bien compris la France dit non dans les conditions actuelles à une entrée de la Bulgarie et de la Roumanie dans l’Espace Schengen ?

NAJAT VALLAUD-BELKACEM
Absolument !


Source : Service d'information du Gouvernement, le 27 septembre 2013

Rechercher