Conseil des ministres du 2 octobre 2013. La politique de développement du numérique dans l'enseignement supérieur. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 2 octobre 2013. La politique de développement du numérique dans l'enseignement supérieur.

Personnalité, fonction : FIORASO Geneviève.

FRANCE. Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche

ti : La ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche a présenté une communication relative à la politique de développement du numérique dans l'enseignement supérieur.

Dans les conclusions du séminaire numérique du 28 février dernier, le Président de la République et le Gouvernement ont marqué leur volonté que la révolution numérique soit une priorité du quinquennat. Le Gouvernement entend en faire un facteur de démocratisation et de réussite des étudiants contribuant à l'objectif de conduire 50 % d'une classe d'âge à un diplôme ou une qualification de l'enseignement supérieur. En 2017, tous les cursus de formation initiale ou continue dans les établissements d'enseignement supérieur intègreront des cours et des parcours numériques innovants.

Cette politique s'appuie sur la loi du 22 juillet 2013 relative à l'enseignement supérieur et à la recherche qui prévoit que chaque établissement mette à la disposition de ses usagers des services et des ressources pédagogiques numériques. Elle tire parti des ressources numériques déjà produites par les établissements d'enseignement supérieur.

Avec le projet France Université Numérique, il s'agit d'engager une nouvelle étape pour mettre à disposition des formations numériques très innovantes, notamment des cours en ligne ouverts à tous. Tous les publics seront concernés : les étudiants auront accès à une pédagogie rénovée, les enseignants à de nouveaux outils transformant leur métier, les salariés et les demandeurs d'emploi à des formations continues de haut niveau. Au niveau international, la diffusion des savoirs, notamment dans les pays francophones, sera un outil favorisant la coopération et le rayonnement de la France.

Le projet France Université Numérique mettra à disposition des établissements d'enseignement supérieur des outils pour saisir ces opportunités. Il accompagnera les établissements, dès sa mise en place en 2014, dans la production de formations numériques de haut niveau. Une plateforme d'enseignement supérieur en ligne mutualisée pouvant accueillir ces formations sera mise à la disposition des établissements fin octobre.

Une vingtaine de cours sont déjà en préparation dont des cours en santé publique (Paris V Descartes avec l'université médicale de Berlin), des cours en mathématiques par Cédric Villani, médaille Fields, une introduction aux technologies de l'Internet (Institut Mines-Télécoms), un module d'enseignement par le numérique (ENS Cachan). L'Ecole polytechnique et l'Ecole centrale de Paris se sont également engagées à proposer dès 2014 des cours sur cette plateforme.

Le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche consacrera, sur les quatre prochaines années, à la politique de développement de l'enseignement supérieur numérique 400 emplois pour conforter les compétences en ingénierie de formation numérique des établissements. Douze millions d'euros, dégagés sur l'actuel programme d'investissements d'avenir, seront mobilisables, par tranches successives, dans une logique d'appels à projets pour amorcer la création de cours et cursus numériques de haute qualité.

Rechercher