Communiqué des services du Premier ministre, en date du 15 mars 2014, sur le bilan de la mise en oeuvre de la circulation alternée à Paris et dans le petite couronne. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué des services du Premier ministre, en date du 15 mars 2014, sur le bilan de la mise en oeuvre de la circulation alternée à Paris et dans le petite couronne.

ti : Le Gouvernement a mis en place depuis le début de la semaine les mesures proportionnées pour lutter contre l'épisode de pollution atmosphérique sur l'ensemble des régions concernées : incitations à la limitation de l'usage des véhicules, réduction des vitesses de circulation, limitation des activités industrielles et agricoles les plus polluantes, gratuité des transports en commun.

Par ailleurs, l'ensemble de la population et, en particulier, les personnes les plus vulnérables a été appelé à respecter les recommandations sanitaires. Le système de veille sanitaire a été mis en alerte sur tout le territoire. Le ministère de l'éducation nationale a transmis aux chefs d'établissement et aux directeurs d'écoles les consignes à suivre afin de limiter l'exposition des plus jeunes.

Aujourd'hui on constate et on prévoit pour demain une amélioration de la situation. Cependant les prévisions font apparaître une remontée de la pollution à compter de dimanche soir et pour les journées de lundi et mardi.

Le Premier ministre, après consultation des ministres chargés de l'écologie, de la santé, de l'intérieur et des transports, a décidé la mise en place à Paris et dans la petite couronne du dispositif de circulation alternée à compter de lundi 17 mars 5h30. Ce dispositif sera confirmé lundi matin pour la journée de mardi en fonction de l'évolution de la situation.

Le premier ministre est conscient des difficultés que cette mesure risque d'entraîner dans la vie quotidienne des franciliens. Mais cette mesure supplémentaire est nécessaire. Le Premier ministre fait confiance à l'esprit de responsabilité et de civisme de chacune et de chacun.

Dans les autres régions concernées, notamment en région Rhône-Alpes, des mesures particulières sont également mises en œuvre par les préfets.

Le Premier ministre demande à Philippe Martin, ministre en charge de l'écologie, et au Préfet de police de mettre en place les dispositifs d'information nécessaires.


Source http://www.gouvernement.fr, le 21 mars 2014

Rechercher