Déclaration de Mme Hélène Conway-Mouret, ministre des français de l'étranger, sur l'Institut de formation aux affaires administratives et consulaires, à Nantes le 20 décembre 2013. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Hélène Conway-Mouret, ministre des français de l'étranger, sur l'Institut de formation aux affaires administratives et consulaires, à Nantes le 20 décembre 2013.

Personnalité, fonction : CONWAY Hélène.

FRANCE. Ministre des Français de l'étranger

Circonstances : Déplacement à Nantes (Loire-Atlantique), le 20 décembre 2013

ti : C'est un vrai plaisir d'inaugurer, avec vous, ces deux nouvelles salles de «formations innovantes» alors que se termine l'année des célébrations des 20 ans de l'Institut de formation aux affaires administratives et consulaires et alors que s'annonce l'an prochain les célébrations du 50ème anniversaire de l'implantation du ministère des affaires étrangères à Nantes.

Ainsi que j'ai eu plaisir à le découvrir lors de ma première visite de l'Institut en juillet 2012, l'IFAAC repose sur une petite équipe et notamment des formateurs «métiers» ayant une large expérience en poste. Ils transmettent à leurs collègues à la fois leur expertise et leur passion pour les métiers consulaires, ainsi que pour les métiers de la comptabilité et de la gestion.

En vingt ans, l'IFAAC a formé plus de 6.000 stagiaires dans le domaine consulaire et comptable. Grâce à sa formation pratique, opérationnelle et en constante mutation l'Institut, prépare les agents à assurer au mieux des responsabilités exigeantes et contribue à la qualité du réseau consulaire français.

Nous ouvrons ensemble un nouveau chapitre : il y a un an et demi, l'IFAAC m'avait présenté avec enthousiasme son projet de nouvelles salles de formation. J'avais alors pu visiter ce qui en était une préfiguration : une simulation à taille réelle d'un bureau de vote avec mise en situation des stagiaires. C'est avec beaucoup de satisfaction que je reviens aujourd'hui, pour l'aboutissement de ce projet ambitieux.

Il a pu prendre forme, sous l'impulsion de l'Institut et de sa directrice, grâce à la contribution et à l'investissement tant humain que financier de nombreux acteurs : la direction des Ressources humaines bien sûr, mais aussi, la Délégation des Affaires générales de Nantes qui a attribué ces salles à l'IFAAC et ses agents techniques qui en ont réalisé le mobilier et l'installation électrique, et la Direction des systèmes d'information pour le câblage et l'outil informatique ainsi que l'expertise dans le choix du prestataire.

Je remercie tous ceux qui ont porté ce projet et contribué à sa concrétisation.

Comme vous pouvez le voir, ces deux nouvelles salles de formation «intelligentes» sont doublement innovantes :

Tout d'abord, elles comportent un consulat-école. Il permet de mettre en situation les agents, dès leur formation initiale, et les sensibilise très concrètement à l'accueil des usagers qui s'adressent à nos postes à l'étranger. Cet outil de formation sera très utile pour améliorer la qualité de l'accueil des usagers qui est une de mes priorités. J'ai par ailleurs mené conjointement avec Najat Vallaud-Belkacem depuis près d'un an des opérations de sensibilisation et d'information sur les mariages forcés et cette mise en situation contribue aussi, à sa mesure, à ce souci de prévention et de détection en amont de ces cas difficiles. De plus ces salles reposent sur la pédagogie en environnement collaboratif et technologique (PECT ou «Scale up»). Le ministère sera ainsi la 2ème institution en France avec l'ESSCA et la 1ère administration européenne à disposer de cette innovation pédagogique. Ce dispositif vise à renforcer l'interactivité et le travail en équipe durant l'apprentissage. Il améliore ainsi le caractère opérationnel de la formation et la rend plus efficace.

Ayant moi-même enseigné durant de nombreuses années, je suis particulièrement sensible à cet effort de modernisation et d'appropriation des ressources permises par la technologie au service de la pédagogie.

Le choix des noms de ces salles est révélateur de la mission de l'IFAAC et de l'implication de toute son équipe.

«Marianne» évoque à la fois bien sûr le symbole de la République française, nos valeurs républicaines mais aussi la volonté de l'IFAAC de porter haut les valeurs du service public et l'exigence de qualité dans l'accueil que l'on doit à nos ressortissants à l'étranger.

Avec «Le Belem», ce magnifique trois-mâts construit à Nantes en 1896, l'IFAAC a voulu rendre hommage à son port d'attache nantais et à l'esprit d'équipe, aussi vital à bord d'un voilier que dans une promotion de l'IFAAC ou dans un Consulat à l'étranger. Je n'oublie pas non plus «l'incitation au voyage» et la découverte d'autres cultures qui anime les agents du MAE.

Sous ces bons auspices, je sais que l'équipe IFAAC est désormais impatiente d'utiliser ces salles performantes ; je sais que les formateurs s'y sont entraînés avec le concours de l'ESSCA. Je ne doute pas que les futurs stagiaires bénéficieront de cet environnement moderne et efficace qui leur permettra de contribuer pleinement à la qualité de nos services consulaires à l'étranger.


Je vous remercie.


Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 3 janvier 2014

Rechercher