Interview de M. Frédéric Cuvillier, ministre des transports, de la mer et de la pêche, à France Info le 17 mars 2014, sur la mise en place de la circulation alternée à Paris et la fiscalité du diesel. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Interview de M. Frédéric Cuvillier, ministre des transports, de la mer et de la pêche, à France Info le 17 mars 2014, sur la mise en place de la circulation alternée à Paris et la fiscalité du diesel.

Personnalité, fonction : CUVILLIER Frédéric, LEYMARIE Jean.

FRANCE. Ministre des transports, de la mer et de la pêche;

ti : JEAN LEYMARIE
Bonjour Frédéric CUVILLIER.

FREDERIC CUVILLIER
Bonjour.

JEAN LEYMARIE
La circulation alternée est en place, y a-t-il moins de trafic ce matin en Ile-de-France ?

FREDERIC CUVILLIER
Oui, toutes les informations sont convergentes, nous avons un trafic qui est sensiblement inférieur à la normale. Les règles sont respectées, nous étions, il y a quelques instants avec monsieur le Premier ministre à la préfecture de police, et nous voyons que les résultats sont convergents. Nous n'avons pas de – contrairement à ce qui s'était passé en 97 – nous n'avons pas de blocus…

JEAN LEYMARIE
La dernière fois que la circulation alternée a été…

FREDERIC CUVILLIER
Voilà, le système est un système suffisamment souple et efficace pour porter ses fruits.

JEAN LEYMARIE
Pas de blocus, ça veut dire pas de bouchons ce matin, si ?

FREDERIC CUVILLIER
Pas de bouchons, il y a beaucoup moins de bouchons à une centaine de kilomètres alors que, en heures normales, nous sommes à plus de 130 kilomètres de bouchons. Donc c'est une circulation qui est fluide.

JEAN LEYMARIE
Est-ce que l'air est moins pollué que d'habitude, moins pollué surtout qu'à la fin de la semaine dernière ?

FREDERIC CUVILLIER
Nous aurons des mesures qui seront sensiblement meilleures compte tenu de l'état de la circulation, mais à cet instant, je n'en ai pas encore les répercussions.

JEAN LEYMARIE
Quel est votre objectif ?

FREDERIC CUVILLIER
L'objectif, c'est que…

JEAN LEYMARIE
Sur la circulation et sur la pollution…

FREDERIC CUVILLIER
Le plus vite possible, retomber en dessous des normes qui sont des normes inquiétantes en termes de pollution, donc avoir une qualité…

JEAN LEYMARIE
Mais une baisse de 15%, 20% ?

FREDERIC CUVILLIER
Il faut que nous arrivions au seuil qui est un seuil normal et acceptable.

JEAN LEYMARIE
La mesure, mise en place aujourd'hui, provoque forcément beaucoup de perturbations, beaucoup de dérangements pour ceux qui ont l'habitude d'utiliser leur voiture. Est-ce que vous ne pensez pas que c'est beaucoup de dérangements pour un effet limité ?

FREDERIC CUVILLIER
Non, c'est d'abord une prise de conscience, c'est-à-dire que ce type d'épisode risque de se multiplier, se reproduire, et il faut que nous ayons une approche différente de notre façon de nous déplacer.

JEAN LEYMARIE
Mais vous savez que ce n'est pas la circulation alternée qui va changer les choses fondamentalement ?

FREDERIC CUVILLIER
Évidemment, mais là, il s'agit de mesures qui sont prises pour répondre à une situation d'urgence et un risque en terme de santé, puisque nous en avons des indications, il y a de plus en plus de consultations ou d'hospitalisations pour des questions d'ordre respiratoire, par exemple, les personnes fragiles, personnes âgées, les enfants. Donc il faut que nous soyons, de ce point de vue, intraitables. Il y a un risque sanitaire. Donc prenons les mesures, et par ailleurs, le dispositif mis en place appelle à une prise de conscience, c'est tous ensemble, tous ensemble, que nous réussirons à surmonter cette difficulté. Pourquoi ? Parce que, lorsqu'il y a renouvellement de flotte de voitures, de véhicules, les entreprises doivent se tourner vers l'électrique, vers l'hybride, nous devons mieux penser le système de déplacement. Il y a quelques dizaines d'années, les ramassages existaient pour les personnes travaillant dans les entreprises ; il faut que nous nous interrogions sur notre mode, notre rapport à la mobilité.

JEAN LEYMARIE
La prise de conscience, c'est très important, Frédéric CUVILLIER, mais encore une fois, l'efficacité de la circulation alternée ?

FREDERIC CUVILLIER
Eh bien, la preuve, nous en avons eu…

JEAN LEYMARIE
Vous y croyez vraiment, au-delà des images qu'on voit sur les écrans de télévision ?

FREDERIC CUVILLIER
Oui, mais écoutez, si vous aviez eu Paris complètement bloquée…

JEAN LEYMARIE
Des contrôles ?

FREDERIC CUVILLIER
Vous nous auriez dit : ça ne sert à rien, la preuve, c'est contre-productif. Là, nous avons des résultats, ils illustrent la qualité du dispositif qui est mis en place, tous les résultats sont convergents.

JEAN LEYMARIE
Dispositif mis en place alors que la pollution est moins importante que vendredi au pic de pollution…

FREDERIC CUVILLIER
Non, mais parce que la prévision qui était engagée nous annonce des pics de pollution au record, et donc il est préférable de prendre des dispositions avant plutôt qu'après.

JEAN LEYMARIE
La vraie question, c'est le long terme évidemment, à Paris, l'UMP notamment défend les ZAPA, la mise en place des ZAPA, ce sont des zones spéciales où les véhicules les plus polluants, certaines voitures, certains camions, des cars n'auraient plus le droit d'accéder aux centres des grandes villes ; y êtes-vous favorable ?

FREDERIC CUVILLIER
Eh bien, madame KOSCIUSKO-MORIZET aurait mieux fait de les mettre en place lorsqu'elle était en responsabilité, ministre de l'Environnement…

JEAN LEYMARIE
Ah, elle explique qu'elle a toujours milité pour, et que plusieurs grandes villes, dont Paris, sont contre, et c'est vrai qu'Anne HIDALGO y est opposée par exemple.

FREDERIC CUVILLIER
Non, non, mais les ZAPA n'ont jamais existé, pas une…

JEAN LEYMARIE
C'est les suites du Grenelle de l'Environnement…

FREDERIC CUVILLIER
Non, ça n'a été qu'un effet d'annonce, aucune mesure de mise en place de ZAPA, ça n'existe pas, sauf dans le rêve de madame KOSCIUSKO-MORIZET…

JEAN LEYMARIE
Et vous ne voulez pas passer aux actes, là, c'est l'occasion, non ?

FREDERIC CUVILLIER
Sauf dans le rêve de madame KOSCIUSKO-MORIZET. Et nous, ce que nous prônons et nous mettons en place, c'est un ensemble de dispositifs qui sont à la fois sur la mobilité, sur les infrastructures, nous mettons à long terme trente milliards pour compléter les infrastructures de la région francilienne. Mais nous sommes aussi dans la recherche, la semaine dernière, nous étions sur la mobilisation des plans d'investissement d'avenir, avec à l'objectif 2020 la voiture à essence à 2 litres aux 100, nous avons aussi la voiture électrique, avec les batteries qui seront optimisées…

JEAN LEYMARIE
Mais vous ne me répondez pas sur ces zones, ces zones, ces ZAPA…

FREDERIC CUVILLIER
Oui, je vous réponds sur…

JEAN LEYMARIE
Vous êtes pour ou vous êtes contre ?

FREDERIC CUVILLIER
Là encore, je vous dis : nous sommes avec Philippe MARTIN dans la mise en place des mesures permettant de réguler, de mieux organiser et notamment en zone urbaine, les collectivités doivent être à l'initiative…

JEAN LEYMARIE
Donc ces zones, vous n'en voulez pas ?

FREDERIC CUVILLIER
Pas dans la forme où elles n'existaient pas, puisque, une fois encore, mise à part une déclaration, les ZAPA n'ont pas eu le début du commencement d'application.

JEAN LEYMARIE
Et donc vous ne souhaitez pas passer aux actes sur les ZAPA, Frédéric CUVILLIER ?

FREDERIC CUVILLIER
Ce n'est pas ce que je vous dis, je vous dis que nous devons, avec les collectivités, parce que ce sont quand même les collectivités qui auront cette responsabilité, à la fois d'ajuster les vitesses, de regarder comment… prenez l'exemple de Paris, qu'est-ce qui a été décidé, le renouvellement du matériel roulant des transports en commun…

JEAN LEYMARIE
Eh bien, justement, vous avez vu, en Ile-de-France, cette grosse commande de bus qui vont continuer à rouler au diesel pendant des années en Ile-de-France…

FREDERIC CUVILLIER
Non, pas du tout, puisque, en Ile-de-France…

JEAN LEYMARIE
Plus de 300 bus…

FREDERIC CUVILLIER
Ce seront des bus hybrides ou électriques, et donc j'en parlais avec Pierre MONGIN, c'est l'engagement qui est pris, et par ailleurs, ce qui compte, et vous en conviendrez avec moi, c'est le renouvellement…

JEAN LEYMARIE
Le diesel va continuer à être utilisé dans les transports en commun en Ile-de-France ces prochaines années ?

FREDERIC CUVILLIER
C'est le renouvellement du matériel roulant qui est important. Pourquoi ? Parce que, que ce soit pour les camions, que ce soit pour les cars, que ce soit pour les autobus, il nous faut du matériel moins polluant, donc plus récent, prenons l'exemple des camions, les camions, la norme EURO 6 permet d'avoir des camions qui sont très, très nettement moins polluants en particules fines, en CO2. Donc nous avons la possibilité, par le renouvellement du matériel roulant, de ces camions nouvelle norme de limiter la pollution ; ce sera d'ailleurs un des axes du plan de relance que je souhaiterais pouvoir signer avec les professionnels de la route.

JEAN LEYMARIE
Il y a aussi la question de la fiscalité qui est très importante sur le diesel, question hyper sensible, la fiscalité du diesel est plus avantageuse. Allez-vous revenir là-dessus ? Allez-vous aligner le diesel sur l'essence ?

FREDERIC CUVILLIER
La question de la pollution, elle n'est ni aujourd'hui une question de répression ni une question de fiscalité, c'est une question de bon sens…

JEAN LEYMARIE
Non mais ça, c'est le discours, Monsieur le Ministre, mais la fiscalité, c'est très concret…

FREDERIC CUVILLIER
Non, ce n'est pas le discours. Ce n'est pas le discours, monsieur le Premier ministre, à l'instant, l'a rappelé qu'il n'y avait pas de question de fiscalité pour l'heure, nous sommes dans la mise en place de dispositifs, que nous rodons, parce que, là encore, il faut être suffisamment prêts pour remettre en place, lorsque c'est nécessaire, et à mon avis, malheureusement, la dégradation de la qualité de l'air amènera à ce que ces dispositifs d'urgence soient de nouveau mobilisés, et là…

JEAN LEYMARIE
Vous pensez pour les prochains jours ?

FREDERIC CUVILLIER
Pour les prochains jours si les résultats ne sont pas satisfaisants, et puis, il faut que nous soyons prêts, vous savez, il y a un plan neige pour prévoir, en période hivernale, ces difficultés, eh bien, il nous faut un plan qualité de l'air, parce que c'est un enjeu pour les villes et les zones urbaines.

JEAN LEYMARIE
J'insiste sur la fiscalité, puisque votre partenaire au gouvernement Europe Ecologie-Les Verts vous demande d'agir maintenant, Frédéric CUVILLIER, avec une conférence avant l'été, et des mesures fiscales dès l'an prochain, c'est Pascal CANFIN, le ministre Verts qui l'a demandée hier, est-ce que vous êtes d'accord ?

FREDERIC CUVILLIER
Pascal CANFIN n'est pas ministre du Budget, moi, je suis ministre des Transports, donc je vous réponds sur des questions de transport, pour le reste, je rappelle ce qu'a dit tout à l'heure le Premier ministre, il s'agit…

JEAN LEYMARIE
Donc on ne parle pas de fiscalité ?

FREDERIC CUVILLIER
Mais non, mais je suis là pour vous répondre des dispositions que nous mettons en place aujourd'hui, qui peuvent se proroger pour lisser et remettre de l'efficacité dans notre lutte pour une meilleure qualité de l'air.

JEAN LEYMARIE
Et pour les mesures fiscales, pas de réponse donc du gouvernement aujourd'hui…

FREDERIC CUVILLIER
Non, parce que ce n'est pas la question et ce n'est pas le sujet aujourd'hui.

JEAN LEYMARIE
Merci Frédéric CUVILLIER.


Source : Service d'information du Gouvernement, le 19 mars 2014

Rechercher