Déclaration de M. Harlem Désir, secrétaire d'Etat aux affaires européennes, en réponse à une question sur la campagne pour les élections européennes dans les médias audiovisuels, à l'Assemblée nationale le 6 mai 2014. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Harlem Désir, secrétaire d'Etat aux affaires européennes, en réponse à une question sur la campagne pour les élections européennes dans les médias audiovisuels, à l'Assemblée nationale le 6 mai 2014.

Personnalité, fonction : DESIR Harlem.

FRANCE. Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes

Circonstances : Questions d'actualité à l'Assemblée nationale, le 6 mai 2014

ti :
Monsieur le Député,


Concernant le service public de l'audiovisuel, la loi de 1986 relative à la liberté de communication a confié au Conseil supérieur de l'audiovisuel la mission de veiller au respect du pluralisme des courants politiques dans les médias audiovisuels.

La ministre de la culture et de la communication, Mme Filippetti, a saisi le président du CSA, M. Olivier Schrameck, qui s'est lui-même adressé au président de France Télévisions pour lui demander que toute la place soit faite au grand débat européen, dont nos concitoyens doivent connaître tous les enjeux en vue de ces élections majeures, dont vous avez raison de souligner le caractère historique. En effet, le Parlement européen n'a jamais eu autant de pouvoirs ; par ailleurs, pour la première fois, compte tenu des dispositions du traité de Lisbonne, il pourra élire le futur président de la Commission européenne, sur proposition du Conseil, évidemment.

Quant à la campagne d'information et d'incitation au vote, elle s'intensifie. D'ores et déjà, elle comprend trois volets.

Premier volet : une série de spots, diffusés sur les radios depuis le 28 avril, sur les pouvoirs du Parlement européen et les enjeux de ces élections.

Deuxièmement : une série de spots qui commenceront à être diffusés le 12 mai, qui appelleront à voter et rappelleront qu'il n'y a qu'un seul tour.

Troisièmement : une campagne d'incitation au vote, en lien avec le Parlement européen, par affichage dans les espaces publics des grandes villes de France, dans le métro et dans les transports.

J'ai moi-même adressé 1,4 million d'exemplaires d'une brochure d'information à l'ensemble de nos élus. Nous devons tous, en effet, nous mobiliser pour l'Europe et pour la participation la plus forte des Français à ce scrutin du 25 mai.


Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 16 mai 2014

Rechercher