Interview de Mme Ségolène Royal, ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, à I-Télé le 17 octobre 2014, sur la modulation des allocations familiales, la loi sur la transition énergétique, la centrale de Fessenheim et la suppression de l'écotaxe. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Interview de Mme Ségolène Royal, ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, à I-Télé le 17 octobre 2014, sur la modulation des allocations familiales, la loi sur la transition énergétique, la centrale de Fessenheim et la suppression de l'écotaxe.

Personnalité, fonction : ROYAL Ségolène, TOUSSAINT Bruce.

FRANCE. Ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie;

ti : BRUCE TOUSSAINT
Ségolène ROYAL est l'invitée d'ITELE ce matin, bonjour.

SEGOLENE ROYAL
Bonjour.

BRUCE TOUSSAINT
Et merci beaucoup d'être avec nous. On va commencer avec les Allocations familiales qui seront bien modulées selon les revenus, on l'a appris hier soir. Première question très simple, vous qui avez toujours soutenu la famille, ça a d'ailleurs souvent été un de vos combats…

SEGOLENE ROYAL
Oui.

BRUCE TOUSSAINT
Est-ce que vous cautionnez cette mesure ?

SEGOLENE ROYAL
Ce qui est bien c'est qu'il y a un travail constructif, un échange entre le gouvernement et le Parlement pour essayer de trouver la meilleure solution, et en particulier pour garder le principe de l'universalité des prestations familiales.

BRUCE TOUSSAINT
C'est universalité n'est plus… il n'y a plus d'égalité en tout cas puisque selon les revenus, à partir de 6.000 € elles seront divisées par deux, 8.000 € pour une famille divisées par quatre. C'est un précédent qui existe désormais, depuis 1945 cette égalité existait…

SEGOLENE ROYAL
Oui, non mais moi je…

BRUCE TOUSSAINT
Ça ne vous chiffonne pas, pardon pour l'expression ?

SEGOLENE ROYAL
Il faut trouver des solutions, ce n'est pas… c'est facile pour personne, et des solutions justes. En même temps, je ne veux pas interférer moi sur un sujet qui est de la responsabilité de la ministre chargée des Affaires sociales et de la Famille, parce que la discussion est en cours. Donc ce que fait le Parlement aujourd'hui en appui sur le gouvernement, c'est d'essayer de trouver des solutions justes, je le répète, qui ne mettent pas en cause le principe de l'universalité, même si à un moment il y a modulation. Le principe de l'universalité, c'est-à-dire que toutes les familles continueront à percevoir quelque chose, au fond c'est la reconnaissance de l'enfant, c'est la reconnaissance du fait que la société accueille positivement la venue des enfants…

BRUCE TOUSSAINT
Oui mais…

SEGOLENE ROYAL
Et que puissent naître tous les enfants désirés. Je crois que c'est ça, la politique familiale c'est ça, c'est que puissent naître tous les enfants désirés quelles que soient les familles.

BRUCE TOUSSAINT
Oui mais on va créer une distinction entre enfants riches et enfants plus modestes, cette distinction va exister désormais.

SEGOLENE ROYAL
Mais est-ce qu'il est totalement illégitime de… dans un contexte de difficultés budgétaires, est-ce qu'il est totalement illégitime de tenir compte du revenu des familles, voilà ! C'est la question philosophique qui se pose.

BRUCE TOUSSAINT
Oui, mais ça peut créer une inquiétude aussi, on commence par les Allocations familiales, après on va s'attaquer à la Sécu, après on va s'attaquer aux retraites et on va créer comme ça une modulation sur d'autres sujets sensibles.

SEGOLENE ROYAL
Bien sûr, mais ce qui est important c'est le socle, c'est de garder le socle. C'est quoi le socle ? Le socle c'est ce qui est donné à la naissance, et ça justement qui va permettre d'être maintenu, contrairement au projet initial. C'est de maintenir un congé parental de longue durée et puis…

BRUCE TOUSSAINT
Lui aussi est modifié.

SEGOLENE ROYAL
C'est de sécuriser… c'est de sécuriser les structures d'accueil, par exemple la garde de la petite enfance, les écoles maternelles gratuites, ce qui est unique au monde, les écoles maternelles françaises gratuites c'est unique au monde, c'est une forme aussi de politique familiale. Donc il faut aussi regarder la globalité des choses.

BRUCE TOUSSAINT
Christophe BARBIER rappelait tout à l'heure dans son édito, il y a quelques minutes, que tout le monde sait que vous avez 4 enfants…

SEGOLENE ROYAL
Oui.

BRUCE TOUSSAINT
Vous avez eu 4 enfants, comme tous les parents vous avez bénéficié de ces Allocations…

SEGOLENE ROYAL
Oui.

BRUCE TOUSSAINT
Et avec ce nouveau système, vous n'auriez peut-être pas obtenu les sommes… les mêmes sommes que certaines familles.

SEGOLENE ROYAL
Mais ça me semble juste…

BRUCE TOUSSAINT
Ça ne vous aurait pas dérangé ?

SEGOLENE ROYAL
Pas du tout, ça me semble juste au contraire.

BRUCE TOUSSAINT
Cette semaine s'achève… on peut dire que ça a été la semaine « ROYAL »…

SEGOLENE ROYAL
Enfin merci.

BRUCE TOUSSAINT
Ségolène ROYAL, non mais c'est vrai, un beau succès politique quand même avec l'adoption à l'Assemblée de la loi sur la transition énergétique…

SEGOLENE ROYAL
Oui.

BRUCE TOUSSAINT
Mais au-delà de ça, est-ce que vous pensez que les gens qui nous regardent par exemple ce matin sur ITELE ont parfaitement compris ce que ça allait changer dans leur vie, et l'impact que ça pouvait avoir ? Transition énergétique c'est un terme un peu technique d'ailleurs non ?

SEGOLENE ROYAL
Oui, mais les choses vont très vite, les choses vont très vite, ce que j'observe… l'autre jour j'étais… le lendemain du vote de la loi, donc je suis très heureuse, c'est vrai que c'est vraiment… d'abord il y a eu des centaines d‘heures de travail, aujourd'hui la France se dote de la législation sur son modèle énergétique la plus en avance d'Europe. Donc c'est très important, pourquoi ? Parce que chaque français va pouvoir être citoyen en économisant son énergie, en faisant ses travaux d'économie d'énergie, ça c'est très concret parce qu'il y a un crédit d'impôt…

BRUCE TOUSSAINT
Donnons quelques exemples précis et concrets pour tous ceux qui nous regardent, encore une fois, rénovation thermique, logement, qu'est-ce qui change ?

SEGOLENE ROYAL
Alors par exemple, si vous faites de travaux d'économie d'énergie, double vitrage… on en est même maintenant au triple vitrage, des mécaniques… dont le prix baisse d'ailleurs parce que plus les Français font des travaux plus les prix de ces travaux baisseront parce que les entreprises auront des commandes, donc pourront créer des emplois. Ma préoccupation elle est là, c'est-à-dire comment est-ce que je baisse la facture énergétique et des familles et du pays, en important moins d'hydrocarbure ? Et en même temps, comment je favorise la création d'emplois chez les artisans du bâtiment ? Donc 30 % du prix des travaux sera remboursé sous forme de crédit d'impôt, jusqu'à 8.000 € de travaux, donc 3 x 8 24, 2.400 € de baisse d'impôt…

BRUCE TOUSSAINT
Une remise, très bien.

SEGOLENE ROYAL
Par personne, et pour un couple 4.800 €, donc vous pouvez faire quoi avec ça ? Vous pouvez isoler les combles de votre pavillon. Vous pouvez mettre du double vitrage, vous pouvez mettre des portes anti-froid et dans les Outre-Mer même on a intégré la question de l'isolation par rapport à la chaleur. Vous pouvez installer des nouvelles chaudières, par exemple des chaudières à condensation qui consomment beaucoup moins d'énergie. Vous pouvez installer des compteurs individuels dans les copropriétés, c'est très important ça quand il y a une facture collective de tous les locataires ou propriétaires d'un même immeuble, ils ne savent pas ce qu'ils consomment. Et alors…

BRUCE TOUSSAINT
Ça c'est votre réponse à ce que vous appelez… enfin c'est la riposte à ce qu'on appelle l'écologie punitive, c'est-à-dire être dans le positif !

SEGOLENE ROYAL
Etre dans le positif, c'est-à-dire encourager, aider, alléger les charges pour réorienter les attitudes, les habitudes, les comportements. Et puis une fois que ça sera obligatoire, à ce moment-là il faudra que ça se fasse. Je vous donne l'exemple des compteurs individuels dans les copropriétés, parce que je pense qu'avec ça on peut économiser facilement 20 % d'énergie, quand chaque habitant d'un logement sait exactement ce qu'il consomme il fait attention ; quand c'est la facture collective qui est divisée, il fait beaucoup moins attention. C'est obligatoire aujourd'hui d'installer des compteurs individuels dans les copropriétés, qui ne le font pas. Donc ce que je leur dis, c'est que pendant un an elles vont bénéficier du crédit d'impôt, elles peuvent le faire en étant remboursé, mais dans un an ça sera obligatoire et là, il n'y aura plus d'aide.

BRUCE TOUSSAINT
Oui. La voiture électrique…

SEGOLENE ROYAL
Oui !

BRUCE TOUSSAINT
Ça c'est… vous êtes venue avec d'ailleurs votre voiture électrique ce matin ?

SEGOLENE ROYAL
Oui.

BRUCE TOUSSAINT
Oui, qu'est-ce que vous allez faire pour les voitures électriques concrètement pour que ça devienne…

SEGOLENE ROYAL
Ce matin non parce qu'ensuite je repars…

BRUCE TOUSSAINT
Pas ce matin, mais vous venez souvent…

SEGOLENE ROYAL
Dans un long déplacement.

BRUCE TOUSSAINT
Ah oui, toujours… Vous venez souvent… c'est bien d'être honnête.

SEGOLENE ROYAL
Parce que c'est exceptionnel, d'habitude je l'ai toujours.

BRUCE TOUSSAINT
C'est encore très marginal…

SEGOLENE ROYAL
Oui mais…

BRUCE TOUSSAINT
Qu'est-ce qu'on peut faire pour que ce soit moins marginal ?

SEGOLENE ROYAL
Alors il faut que ça se développe, pourquoi ? Parce que c'est le transport propre et parce que 40 % de la pollution de l'air vient du véhicule, donc c'est aussi un problème de santé publique. Donc on va déployer 7 millions de bornes électriques…

BRUCE TOUSSAINT
7 millions ?

SEGOLENE ROYAL
Oui, sur l'ensemble du territoire, on va rendre obligatoires les bornes devant les hypermarchés, dans les parkings collectifs, on va… le crédit d'impôt va s'appliquer, c'est-à-dire les particuliers qui s'installent une borne électrique bénéficient de l'allègement d'impôt pendant un an, donc c'est le moment de le faire. Et il y a la nouvelle génération des recharges à partir de l'énergie photovoltaïque, comme l'entreprise SCHNEIDER, qui fabrique des recharges de voitures électriques dans des petits abris avec un panneau solaire photovoltaïque. Donc vous voyez, les technologies et l'innovation s'accélèrent, y compris – comme on le disait à l'instant – dans les technologies du bâtiment, puisqu'aujourd'hui je veux que toutes les nouvelles constructions soient des bâtiments à énergie positive, c'est-à-dire qui produisent au moins autant d'énergie qu'ils n'en consomment, en récupérant la chaleur par exemple, en installant des toits photovoltaïques, etc., en étant très très bien isolé. Et pour faire ça, j'ai obtenu de la CAISSE DES DEPOTS qu'elle mette en place une ligne financière de près de 5 milliards d'euros, donc toutes les communes, toutes les communes doivent engager les travaux d'isolation dans les bâtiments publics.

BRUCE TOUSSAINT
Alors Ségolène ROYAL, vous avez obtenu le soutien des écologistes…

SEGOLENE ROYAL
Oui.

BRUCE TOUSSAINT
Il a été quand même qualifié d'historique…

SEGOLENE ROYAL
Oui, bien sûr que c'est historique.

BRUCE TOUSSAINT
Par Europe Ecologie Les Verts. Il reste quand même un sujet un petit peu compliqué, c'est le sujet de Fessenheim. Ecoutez ce que disait Emmanuelle COSSE, la patronne d'Europe Ecologie Les Verts, il y a quelques minutes, sur FRANCE INFO.

SEGOLENE ROYAL
Oui.

EMMANUELLE COSSE
Fessenheim fermera, et ça nous en avons aussi parlé avec le président de la République…

JOURNALISTE
C'est-à-dire ?

EMMANUELLE COSSE
Que Fessenheim fermera.

JOURNALISTE
Qu'est-ce qu'il vous a dit là-dessus ?

EMMANUELLE COSSE
Mais que Fessenheim fermera.

JOURNALISTE
Mais quand ?

EMMANUELLE COSSE
Avant 2017.

JOURNALISTE
Ça sera une promesse tenue du président de la République ?

EMMANUELLE COSSE
Ecoutez ! C'est ce qu'il dit et moi, je sais bien que peut-être je suis la seule en France à le croire, mais je vous dis que Fessenheim fermera, c'est un engagement du président de la République.

BRUCE TOUSSAINT
Bon ! Elle le dit à peu près 5 fois…

SEGOLENE ROYAL
Oui.

BRUCE TOUSSAINT
C'est vrai ou pas ?

SEGOLENE ROYAL
En tout cas, c'est l'hypothèse aujourd'hui qui a été avancée dans le cadre de la campagne présidentielle.

BRUCE TOUSSAINT
Vous parlez d'hypothèse Ségolène ROYAL.

SEGOLENE ROYAL
Oui.

BRUCE TOUSSAINT
Elle, elle utilise un ton beaucoup plus affirmatif !

SEGOLENE ROYAL
Oui, oui mais ce n'est pas incompatible, pour l'instant il n'y a pas d'autres hypothèses pour l'instant qui sont sur la table, donc ça veut dire que…

BRUCE TOUSSAINT
Pourquoi c'est si compliqué ?

SEGOLENE ROYAL
C'est compliqué… enfin c'est compliqué, moi je suis très pragmatique, donc je veux que les choses se fassent… pas parce qu'on a promis les choses mais je tiens compte de l'évolution de ce qui s'est passé entre la promesse et le moment où on l'a réalisé. Ma responsabilité c'est de faire des propositions, ensuite il y a une décision en effet qui est prise au niveau du chef de l'Etat, mais c'est de faire des propositions de bon sens. Aujourd'hui c'est Fessenheim l'hypothèse, mais depuis il y a…

BRUCE TOUSSAINT
Ça se décidera quand ?

SEGOLENE ROYAL
Mais depuis il y a eu des investi… dès que la nouvelle gouvernance d'EDF sera en place, à ce moment-là… puisque 2 réacteurs vont s'ouvrir avec Flamanville, 2 réacteurs fermeront, ce qui est sûr, c'est que 2 réacteurs fermeront. Fessenheim c'est 2 réacteurs mais dans la loi ce qui a changé depuis la présidentielle, donc ce n'est pas contradictoire avec ce que dit Emmanuelle COSSE, ce qui a changé c'est que la loi sur la transition énergétique est votée, c'est une loi historique, c'est une loi historique qui préfigure notre mix énergétique qui réduit la part du nucléaire tout en laissant au nucléaire une part importante. Je n'ai pas suivi Europe Ecologie sur la sortie du nucléaire, j'ai estimé et le Parlement aussi…

BRUCE TOUSSAINT
Mais elle s'avance un peu là quand même…

SEGOLENE ROYAL
Non parce que…

BRUCE TOUSSAINT
En disant cela avec autant de… et en mouillant le président de la République par ailleurs, en disant « il me l'a dit » ?

SEGOLENE ROYAL
Non, ce n'est pas du tout gênant, pourquoi ? Parce qu'aujourd'hui dans la nouvelle loi de transition énergétique, qu'est-ce qui est prévu ? Il est prévu l'avis de l'Autorité de sûreté nucléaire dont j'ai renforcé la compétence et les pouvoirs. Donc à un moment, l'Autorité de sûreté nucléaire nous dira au moment où il faut fermer quels sont les réacteurs les plus dangereux, ou quels sont les réacteurs qui nécessitent le plus lourd investissement public…

BRUCE TOUSSAINT
Ok !

SEGOLENE ROYAL
Est-ce que c'est Fessenheim, est-ce que c'est d'autres réacteurs. Et à ce moment-là, en fonction de la proposition de l'entreprise, on examinera la situation. Et Europe Ecologie Les Verts comme nous examinera aussi la situation en fonction de la réalité de ce qui est dit par l'Autorité de sûreté nucléaire.

BRUCE TOUSSAINT
Sur les suites de l'écotaxe, hier soir Alain VIDALIES a confirmé – secrétaire d'Etat aux Transports – confirmé que les poids lourds se verront appliquer une hausse du gasoil de 4 centimes d'euro pour compenser la défunte taxe. Vous confirmez ça aussi ?

SEGOLENE ROYAL
Oui, c'est en… en tout cas c'est en…

BRUCE TOUSSAINT
Ça va créer un nouveau…

SEGOLENE ROYAL
C'est en discussion…

BRUCE TOUSSAINT
Un conflit, non ?

SEGOLENE ROYAL
C'est-à-dire ils sont très soulagés déjà de ne pas avoir l'écotaxe, les portiques, etc. Et l'écotaxe avait entraîné une exonération, on ne pouvait pas à la fois mettre la taxe sur le gasoil et l'écotaxe. Donc à partir du moment où l'écotaxe est supprimée, effectivement l'alternative se repose.

BRUCE TOUSSAINT
Avez-vous été, comme l'affirme Le PARISIEN ce matin, recadrée par François HOLLANDE après vos propos sur la gratuité des autoroutes ?

SEGOLENE ROYAL
Je n'en ai vraiment pas souvenir, mais si ça fait plaisir à certains de le penser, libre à eux.

BRUCE TOUSSAINT
Il paraît qu'il était très en colère, qu'il vous a passé un savon…

SEGOLENE ROYAL
Je n'en ai absolument pas souvenir, au contraire…

BRUCE TOUSSAINT
Il vous a dit quoi ?

SEGOLENE ROYAL
Et… rien, il m'a félicitée pour le vote de la loi, tout comme le…

BRUCE TOUSSAINT
Il ne vous a pas dit un mot sur…

SEGOLENE ROYAL
Tout comme Manuel VALLS.

BRUCE TOUSSAINT
Il ne vous a pas dit un mot sur les autoroutes ?

SEGOLENE ROYAL
Pas un mot.

BRUCE TOUSSAINT
Avec le recul et on a bien compris que sur le fond, vous ne changez rien à vos déclarations, mais avec le recul sur la forme est-ce que ce n'était pas une erreur de com. qui a un peu brouillé le message, du coup on a plus parlé de ça que de la transition énergétique, même si ce matin vous venez nous en parler avec des éléments très concrets, est-ce que vous regrettez la forme ?

SEGOLENE ROYAL
Il faut prendre conscience de la mécanique des chaînes « tout info », c'est-à-dire…

BRUCE TOUSSAINT
Vous étiez sur RTL.

SEGOLENE ROYAL
Oui, ou des radios infos, non mais parce qu'après c'est repris, c'est-à-dire que le poids d'une idée iconoclaste, c'est-à-dire comme si on ne pouvait plus rien dire, il y a à la fois énormément d'informations et une espèce de conformisme de l'information. C'est-à-dire dès qu'on sort des clous de la pensée unique, à ce moment-là ça prend des dimensions très importantes. Donc c'est vrai que ça a un peu étouffé la communication sur la loi de transition énergétique, mais celle-ci je ne me fais pas de souci parce que c'est d'abord sur la mise en mouvement sur les territoires. Et je vois quand je me déplace et je fais faire la tournée de toutes les régions…

BRUCE TOUSSAINT
Oui, alors c'est ça, la prochaine étape c'est ça ?

SEGOLENE ROYAL
L'accès… ça y est, j'ai commencé…

BRUCE TOUSSAINT
Vous partez en tournée…

SEGOLENE ROYAL
J'ai commencé dans la région Rhône-Alpes…

BRUCE TOUSSAINT
Tournée en province ?

SEGOLENE ROYAL
Quand je vois les entreprises qui s'engagent, les entreprises du bâtiment qui forment leurs ouvriers et leurs salariés pour être à la hauteur, ça c'est formidable. Et sur le second plan, la question des autoroutes…

BRUCE TOUSSAINT
Mais ce n'est pas la faute des chaînes d'info et de l'info Ségolène ROYAL sur ce coup-là.

SEGOLENE ROYAL
Non, je n'ai pas dit que c'était la faute des chaînes d'info, j'ai dit qu'il faut être conscient…

BRUCE TOUSSAINT
On veut bien tout accepter mais…

SEGOLENE ROYAL
Je n'ai pas dit ça, j'ai dit que dès qu'on sort une idée un peu iconoclaste, et de toute façon il faudra des idées iconoclastes pour régler le problème du coût pour les automobilistes des autoroutes, ça prend des dimensions peut-être un peu disproportionnées, mais il ne faut pas continuer quand même à créer, à inventer et avoir des idées neuves.

BRUCE TOUSSAINT
Oui, toute dernière question, je ne sais pas si vous avez vu dans Le MONDE… dans le magazine du MONDE, regardez, il y a toute une… c'est une semaine… c'est assez passionnant…

SEGOLENE ROYAL
Ah non ! Je ne l'ai pas lu encore.

BRUCE TOUSSAINT
Une semaine à l'Elysée, donc c'est en immersion auprès du chef de l'Etat. Et alors ce que ça raconte sur vous, c'est que vous occupez vraiment une place à part dans le dispositif : François HOLLANDE ne cache pas tous les espoirs qu'il place en elle, alors c'était avant les histoires des autoroutes, Jean-Pierre JOUYET la considère comme un atout précieux. C'est vrai que vous avez une place à part, honnêtement ?

SEGOLENE ROYAL
Mais qu'est-ce que ça veut dire, qu'est-ce que ça veut dire une place à part ?

BRUCE TOUSSAINT
Une place à part, une place à part ça veut dire que vous avez une liberté de parole…

SEGOLENE ROYAL
C'était mon travail.

BRUCE TOUSSAINT
Que vous avez une popularité aussi.

SEGOLENE ROYAL
Je fais mon travail le mieux possible avec l'énergie – sans jeu de mot – pour faire la transition énergétique et tout le reste, la biodiversité. Et je ne sais pas trop ce que ça veut dire une place à part.

BRUCE TOUSSAINT
Merci Ségolène ROYAL, merci d'avoir été avec nous ce matin sur ITELE.


Source : Service d'information du Gouvernement, le 23 octobre 2014

Rechercher