Déclaration de M. Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur, sur la lutte contre le terrorisme djihadiste, à Paris le 17 novembre 2014. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur, sur la lutte contre le terrorisme djihadiste, à Paris le 17 novembre 2014.

Personnalité, fonction : CAZENEUVE Bernard.

FRANCE. Ministre de l'intérieur

Circonstances : Revendication du meurtre de l'otage américain Peter Kassig par l'organisation terroriste Daesh, le 16 novembre 2014

ti : Par une vidéo mise en ligne hier, dimanche 16 novembre, l'organisation terroriste DAESH a revendiqué le meurtre, par décapitation, de l'otage américain Peter KASSIG, enlevé en Syrie en 2013. Cette même vidéo montre par ailleurs la décapitation d'une quinzaine de prisonniers, présentés comme des soldats de l'armée syrienne.

Ces exécutions barbares qui ne peuvent qu'inspirer le dégoût ont été condamnées avec force par le Premier Ministre et le Président de la République qui les a justement qualifiés de crimes contre l'humanité.

La vidéo diffusée a été analysée par nos services de renseignements. Cette analyse tend à établir, avec une très forte probabilité, qu'un ressortissant français a pu participer directement à la commission de ces crimes abjects. Les investigations se poursuivent, mais tout porte à croire qu'il s'agit de Maxime HAUCHARD, né en 1992, originaire d'une localité du département de l'Eure, parti en Syrie en août 2013, après un séjour en Mauritanie effectué fin 2012. Maxime HAUCHARD avait donné, en juillet dernier, une interview à une chaîne d'information télévisée française, enregistrée à Raqqah en Syrie.

Ce dossier était judiciarisé et confié à la direction générale de la sécurité intérieure dès avant la diffusion de la vidéo de ce week-end, et il appartient aux autorités judiciaires de tirer les conséquences des éléments dont disposent les services de police.

La France, aux côtés de ses partenaires européens et internationaux, poursuit sans relâche et avec une détermination sans faille sa lutte contre les actions terroristes déployées, sur les théâtres d'opérations à l'étranger comme sur notre propre territoire.

A l'extérieur, elle poursuit aux côtés des membres de la coalition internationale les frappes qui portent des coups décisifs contre les menées barbares de DAESH.

A l'intérieur, sur notre territoire, la loi renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme et que j'ai présentée au Parlement a été publiée vendredi dernier au Journal Officiel et renforce nos dispositifs préventifs et répressifs.

Aujourd'hui, une centaine de procédures judiciaires sont ouvertes à l'encontre de djihadistes français. 138 individus ont déjà été interpellés, 90 mis en examen et 65 écroués.

Au-delà de la condamnation de ces crimes innommables, j'appelle solennellement et avec gravité tous nos compatriotes, et notamment les jeunes qui sont la cible privilégiée de la propagande terroriste, à ouvrir les yeux sur la terrible réalité des actions de DAESH et de ses groupes affiliés qui asservissent, martyrisent et tuent. Ces prêcheurs de haine doivent être regardés pour ce qu'ils sont : des criminels qui érigent en système la barbarie.

Face à eux, une seule attitude possible : une détermination totale, l'unité nationale, et l'union des démocraties pour vaincre le terrorisme.


Source http://www.interieur.gouv.fr, le 18 novembre 2014

Rechercher