Conseil des ministres du 2 juillet 2014. La situation de l'emploi. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 2 juillet 2014. La situation de l'emploi.

Personnalité, fonction : REBSAMEN François.

FRANCE. Ministre du travail, de l'emploi et du dialogue social

ti : Le ministre du travail, de l’emploi et du dialogue social a présenté une communication relative à la situation de l’emploi. 
Le premier trimestre a été marqué par une croissance très ralentie (+ 0,0%, chiffre Insee), qui a pesé sur la situation de l’emploi (+ 22 000 destructions d’emplois, + 42 000 inscrits à Pôle emploi en catégorie A entre janvier et mars 2014, mais stabilisation du chômage au sens du BIT à 9,7 % pour la métropole). 
Les perspectives de croissance pour les trois derniers trimestres de 2014 sont meilleures, mais la situation demeure très fragile, l’Insee anticipant une croissance trimestrielle de + 0,3 %. En effet, d’après l’Insee, les déterminants de la croissance resteraient précaires : le pouvoir d’achat des ménages serait consolidé mais pas encore suffisamment dynamique ; les entreprises privilégieraient la restauration de leurs marges et retarderaient leurs investissements et les embauches ; le climat des affaires resterait incertain. 
Dans ce contexte, l’évolution de l’emploi au second semestre 2014 dépendra pour beaucoup de deux facteurs complémentaires. Premièrement, le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) devrait permettre d’accélérer les embauches dans le secteur privé au second semestre après une période de reconstitution des marges. Deuxièmement, l’utilisation renforcée des contrats aidés, qui permettent de préserver l’employabilité et de réduire l’éloignement du marché du travail destructeur de productivité, devrait permettre une progression de l’emploi. 45 000 contrats aidés supplémentaires interviendront au second semestre 2014. 
Le ralentissement de la reprise au premier semestre se traduit dans les chiffres du chômage avec, en mai 2014, une progression plus forte du nombre d’inscrits à Pôle emploi : le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A s’établit à 3,388 millions (+ 24 800, soit + 0,7%) ; pour les inscrits en catégories ABC, l’évolution est de + 0,7% (+ 34 300). 
Le nombre de demandeurs d’emploi de moins de 25 ans augmente légèrement (+ 2 200), sans que ce résultat ne remettre en cause la diminution du chômage des jeunes sur la durée. Ainsi, de mai 2013 à mai 2014, le nombre de demandeurs d’emplois de moins de 25 ans en catégorie A a diminué de 3,5 %. 
Les évolutions de l’emploi et du chômage du premier semestre 2014 ne dessinent pas encore la tendance du second semestre, ni celle de l’année. Elles renforcent la nécessité d’une mobilisation du Gouvernement. C’est le sens de l’initiative en faveur des seniors et des chômeurs de longue durée proposée par le ministre en charge de l’emploi le 23 mai, avec notamment un accompagnement renforcé par le service public de l’emploi et une adaptation de nombreux outils pour l’embauche et le maintien dans l’emploi.
C’est plus largement le sens de la Grande conférence sociale pour l’emploi des 7 et 8 juillet, qui doit traduire l’engagement de tous à amplifier l’action - pour les jeunes, pour l’alternance, pour les personnes éloignées de l’emploi, pour les seniors - et qui doit donner corps aux engagements souscrits dans le cadre du Pacte de responsabilité et de solidarité.

Rechercher