Point de presse de M. François Hollande, Président de la République, sur l'accord européen relatif au climat et sur l'attitude de la Commission européenne concernant le budget 2015 de la France, à Bruxelles le 23 octobre 2015. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Point de presse de M. François Hollande, Président de la République, sur l'accord européen relatif au climat et sur l'attitude de la Commission européenne concernant le budget 2015 de la France, à Bruxelles le 23 octobre 2015.

Personnalité, fonction : HOLLANDE François.

FRANCE. Président de la République

Circonstances : Arrivée au Conseil européen, à Bruxelles (Belgique) le 23 octobre 2014

ti :


JOURNALISTE
Pensez-vous qu'il est possible d'arriver à un accord sur le Climat ?

LE PRESIDENT
Oui, je pense qu'un accord est en vue sur le climat. Pourquoi ? Parce que l'enjeu est majeur. Majeur pour le monde, majeur pour l'Europe qui doit être exemplaire et majeur pour la France puisque nous allons organiser en décembre 2015 la conférence sur le Climat.

S'il n'y a pas un accord à Bruxelles des pays qui sont les plus avancés sur cette question, comment aller convaincre les Chinois ou les Américains ou des pays plus pauvres qui s'interrogent sur leur capacité à respecter un certain nombre d'engagements ?

Je fais tout avec la France mais aussi avec l'Allemagne et le Royaume-Uni, pour que nous puissions trouver un accord ce soir sur le climat. Un pays résiste en ce moment, je peux comprendre mais nous aurons, je l'espère, un accord définitif, un accord européen.

La France sera l'élément majeur, puisque ce sera elle qui accueillera, la France sera l'ambassadrice de l'Europe pour obtenir un accord définitif sur le climat en décembre à Paris.

JOURNALISTE
La France a-t-elle reçu une demande d'informations concernant son budget de la part de la commission européenne. La France est-elle prête à réviser son budget 2015 ?

LE PRESIDENT
Un dialogue a été engagé depuis plusieurs semaines entre la France et la Commission européenne comme le prévoient les traités. Nous répondons à un certain nombre d'informations mais vous savez quel est l'objectif de la France ? C'est que la croissance soit prioritaire et rien ne nous fera dévier de cet objectif. Cela vaut pour l'interprétation de notre propre budget. On respectera les règles avec le maximum de flexibilité. Mais cela vaut aussi pour l'objectif de croissance que nous allons porter notamment lors de la réunion du Conseil européen de demain. La croissance, parce que c'est l'emploi. La croissance, parce que c'est l'avenir de l'Europe.
Merci.

JOURNALISTE
Question sur le TGV Limoges Poitiers

LE PRESIDENT
Cela fait partie des travaux qui sont engagés de réflexion depuis longtemps. Des études ont été menées et ensuite des décisions seront prises. Mais les décisions seront prises en fonction des capacités financières d'abord des collectivités qui sont concernées. Ce sont les collectivités qui payent pour beaucoup ce type d'aménagement.

Rechercher