Lettre aux enseignants de Mme Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, sur la mobilisation contre le harcèlement, Paris le 11 février 2015. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Lettre aux enseignants de Mme Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, sur la mobilisation contre le harcèlement, Paris le 11 février 2015.

Personnalité, fonction : VALLAUD-BELKACEM Najat.

FRANCE. Ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche

ti :

Madame, Monsieur,


Je m'adresse à vous aujourd'hui pour mobiliser l'ensemble de la communauté éducative contre le harcèlement.

Depuis maintenant deux ans, nous avons accompli un travail important en terme de sensibilisation, de prévention et de formation des personnels pour lutter contre ce fléau.

Mais ce n'est pas suffisant, 700 000 élèves souffrent de harcèlement, et parmi ceux là, 383 000 souffrent d'un harcèlement sévère.

1 élève sur 5 a connu de la cyberviolence, c'est pour cette raison que je m'adresse à vous ce 10 février, « jour de l'internet sans crainte ».

Nous devons poursuivre le combat contre ce mal qui crée chez les élèves des blessures dont il arrive qu'ils ne se relèvent pas ou très difficilement.

La loi pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes du 4 août 2014 reconnait le harcèlement moral comme un délit.

Mais le rôle de l'école est en premier lieu de prévenir, je tenais à vous rappeler l'existence des très bons outils développés par la mission ministérielle de prévention et de lutte contre les violences en milieu scolaire et qui sont à votre disposition sur le site :

http://www.agircontreleharcelementalecole.gouv.fr/centre-de-ressources/outils-pedagogiques/

Vous pouvez également vous appuyer sur les 250 référents harcèlements qui existent, il y en a forcément plusieurs dans votre académie.

Mais ce n'est pas suffisant et nous devons aller encore plus loin.

Nous allons accentuer nos efforts dans le premier degré en mettant en place un parcours de formation continue M@gistère pour accompagner les enseignants et mieux les armer pour prévenir les situations de harcèlement.

Nous allons également mettre à disposition des élèves, des familles et des personnels, des ressources qui faciliteront l'accès des victimes à un soutien efficace et de proximité.

Enfin, nous disposons actuellement de deux numéros verts pour apporter de l'aide aux victimes, nous allons développer un numéro à 4 chiffres qui rendra plus facile l'accompagnement des familles et nous allons mobiliser l'ensemble de nos partenaires sur un sujet qui dépasse largement les murs de l'école.

Parce que le problème est important et qu'il est vital que nous le prenions tous à bras le corps, je sais pouvoir compter sur vous.


Source http://www.najat-vallaud-belkacem.com, le 11 février 2015

Rechercher