Déclaration de Mme Ségolène Royal, ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, sur le rôle des territoires dans la transition énergétique et écologique, à Paris le 20 avril 2015. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Ségolène Royal, ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, sur le rôle des territoires dans la transition énergétique et écologique, à Paris le 20 avril 2015.

Personnalité, fonction : ROYAL Ségolène.

FRANCE. Ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

Circonstances : Accueil par le président de la République de plus 500 élus des territoires engagés dans la transition énergétique, au palais de l'Elysée à Paris le 20 avril 2015

ti : Monsieur le président de la République,


En cette année 2015 d'engagement pour la cause climatique, où tous les regards seront tournés vers la France en décembre pour savoir si nous serons capables de préserver notre monde, les territoires se mettent en mouvement.

Vos actions sont décisives pour que notre pays atteigne les objectifs ambitieux qu'il s'est fixés.

L'exemplarité de la France passe par celle de ses territoires, et de leurs forces vives.

Coup d'envoi de la mobilisation des territoires qui ont souvent anticipé la transition énergétique.

1/ Urgence climatique, urgence économique, urgence sociale, urgence écologique

Vous êtes ici réunis parce que vous avez répondu à l'appel à projets – territoires à énergie positive pour la croissance verte et pour le climat - l'urgence à agir.

Agir pour la planète, c'est agir pour le bien-être de tous, pour la sécurité, et pour la cohésion sociale.

Vous êtes ici réunis parce que vous avez compris que la transition énergétique et écologique est une chance.

Une chance de laisser à nos enfants un monde meilleur, et une opportunité de vivre mieux dès aujourd'hui.

Une chance de créer des emplois, des activités.

Une chance de réduire nos factures d'énergie, pour gagner en compétitivité, en pouvoir d'achat.

Une chance de reconquérir la biodiversité, sans laquelle nous ne pourrions pas vivre.

Il y a urgence parce que le monde change, et nous devons nous en saisir.

Nous devons être exemplaires chez nous, pour faire bouger les autres.

2/ Loi de transition énergétique, loi sur la reconquête de la biodiversité

Baisse de 40 % de nos émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2030.

Réduction de moitié de notre consommation d'énergie d'ici à 2050.

Plus du doublement de la part des énergies renouvelables en quinze ans (de 15 à 32% du mix énergétique, dont 40% pour le mix électrique).

Création d'une agence française de la biodiversité et plan de pollinisateurs.

Santé-environnement.

Éducation à l'environnement.

3/ Appels à projets

Expérience de laboratoire en Poitou-Charentes, je sais quelle volonté il faut pour réussir à faire bouger les lignes, porter des projets innovants, créatifs, comme ceux que vous défendez dans vos territoires.

L'Etat vous apporte le soutien nécessaire au travers du fonds de financement de la transition énergétique, doté de 1,5 milliards d'euros.

J'ai lancé les appels à projets territoires à énergie positive, zéro déchet zéro gaspillage, 1500 méthaniseurs pour identifier quels projets, quelles actions pouvaient être réalisées à court terme.

Pour donner de la force à nos engagements nationaux, européens et internationaux.

Si nous investissons dans les territoires – et nous le faisons – c'est parce que :
- vous assurez les économies d'énergie dans le bâtiment, l'éclairage public, les transports, et l'industrie en réduisant le gaspillage,
- vous réalisez le transfert de consommation des énergies fossiles vers des énergies renouvelables produites localement,
- vous valorisez vos ressources et votre patrimoine naturel,
- vous accompagnez les habitants et les entreprises dans leur démarche de transition énergétique, citoyenneté,
- c'est un projet île durable, autonome en énergie.

Et c'est ainsi que nous créerons l'économie de la croissance verte. En particulier dans les PME et TPE innovantes qui irriguent vos territoires.

Plus de 500 d'entre vous ont répondu à l'appel.

40 millions de français vivent dans les collectivités que vous dirigez, soit près des deux tiers de la population.

Nous comptons sur vous, en tant que territoires d'excellence, pour contribuer à due proportion aux objectifs que la France s'est fixés !

J'ai déjà retenu 212 territoires à énergie positive et 58 territoires zéro déchet zéro gaspillage, qui recevront un soutien financier pouvant aller jusqu'à 2 millions d'euros.

Plusieurs élus lauréats, déjà bien engagés dans des démarches de transition énergétique, vous en présenteront les bénéfices dans quelques minutes.

La dynamique est là : j'ai reçu ces derniers jours les 17 premiers projets de conventions de financement prêtes à signer.

Elles emportent déjà la réalisation de
- dizaines d'audits de bâtiments publics,
- l'accompagnement de milliers ménages pour rénover leur logement,
- des défis familles à énergie positive,
- le déploiement des premiers compteurs communicants, - une centaine de bornes électriques,
- de la géothermie, des parcs éoliens, des toitures solaires, et plusieurs chaufferies bois,
- mais aussi de nombreuses initiatives collaboratives comme des pedibus pour les enfants, des logements témoins, du financement participatif et des fonds de garantie…

Le mouvement est parti !

Nous allons créer un compteur des engagements pour valoriser ces actions. En décembre, lors de la conférence Climat, le compteur affichera ces résultats.

Nous verrons ainsi la contribution des territoires français à la lutte contre le dérèglement climatique.

Vous serez invités à remplir dans les prochains jours « une fiche d'identité » de votre projet pour nous aider à mettre en place cet outil, qui sera développé par l'ADEME.

Chacun saura identifier sa contribution à l'oeuvre collective, et mesurer le chemin parcouru.

4/ Accompagnement

Les actions que vous conduirez sont réparties en 6 grands défis, qui sont ceux de la loi de transition énergétique pour la croissance verte.

1. Réduire la consommation d'énergie dans le bâtiment et l'espace public.
2. Diminuer les émissions de gaz à effet de serre et les pollutions liées aux transports.
3. Développer l'économie circulaire et la gestion durable des déchets.
4. Produire des énergies renouvelables locales.
5. Préserver la biodiversité, protéger les paysages et promouvoir la ville durable.
6. Développer l'éducation à l'environnement, l'éco-citoyenneté et la mobilisation locale.

L'enveloppe de 500 000 € du fonds de financement de la transition énergétique doit vous permettre de lancer les premières actions réalisables à très court terme.

Il sera disponible la semaine prochaine auprès de chaque projet. Dans les grandes villes, nous comptons sur vous pour ne pas saupoudrer mais réserver ces financements à une ou deux opérations emblématiques de votre territoire.

Dans tous ces domaines, le gouvernement vous accompagne également par des mesures de soutien très volontaristes, qui représentent 1,5 milliard d'aides fiscales, et visent à relancer l'activité.

Dans le bâtiment :
Le crédit d'impôt transition énergétique a été simplifié et renforcé avec un taux unique de 30 %. Il sera prolongé en 2016. Le budget de l'agence nationale de l'habitat a été augmenté de 70 Millions d'Euros.
Il faut sans attendre engager des travaux, et j'attends des collectivités lauréates qu'elles installent toutes un guichet unique de conseil pour les particuliers.
Les prêts croissance verte de la Caisse des dépôts n'attendent que vous, ils sont remboursables sur 20 à 40 ans, ce qui permet de valoriser les économies réalisées, par exemple sur la rénovation d'un grand bâtiment ou l'éclairage public.
Le programme des investissements d'avenir finance l'innovation industrielle dans la rénovation et la construction d'immeubles prototypes en bois.

Dans les transports :
Le bonus écologique, reconduit en 2015 est complété depuis le 1er avril par une prime pour le remplacement d'un vieux diesel qui peut s'élever à 10.000 € de bonus cumulé pour l'achat d'une voiture électrique.
L'ADEME vous accompagne pour financer jusqu'à 50 % le déploiement des bornes de charge.
450 millions d'euros seront alloués aux 99 projets de transports collectifs et mobilité durable lauréats de l'appel à projets du ministère

Dans les déchets :
Le fonds déchets de l'ADEME pourra être bonifié de 10 points dans les territoires à énergie positive et zéro déchet

Dans les énergies renouvelables :
Je vous informe que le tarif de rachat du photovoltaïque intégré au bâti, le tarif T4, vient d'être revalorisé de 10 % pour 2015 et la baisse du tarif sera endiguée jusqu'en 2016. Je publierai à ce sujet un communiqué dans la journée. C'est le moment de lancer des petits projets solaires urbains.

L'appel d'offres photovoltaïque avec stockage dans les Outremer sera lancé le 8 mai prochain.

Le tarif éolien a été sécurisé. Les projets sont en plein essor, et la loi viendra conforter cette dynamique dans le respect des enjeux paysagers.

Les procédures concernant les projets de petite géothermie ont été simplifiées par le décret du 8 janvier dernier.

Le fonds chaleur de l'ADEME est doublé sur trois ans et élargi : les petits projets de chaleur renouvelable au-dessus de 25 tonnes équivalent pétrole seront désormais éligibles, dans le cadre de financements participatifs.

Ces nouveaux fonds permettront également de financer désormais :
- des équipements de récupération de chaleur,
- des installations de méthanisation avec injection de biogaz dans le réseau,
- des opérations pilotes de production de froid à partir de sources renouvelables.

30 millions d'euros sont réservés pour financer des investissements pour l'approvisionnement en bois-énergie, sa préparation et son stockage, ainsi que l'accompagnement des propriétaires forestiers et des entreprises de l'ensemble de la filière bois.

Le programme des investissements d'avenir et la bpi financent des actions d'innovation industrielle et des aides aux PME de la croissance verte

Les certificats d'économie d'énergie vous permettent de mener en partenariat avec des fournisseurs d'énergie des partenariats gagnant-gagnant et des actions vers les habitants et les entreprises de votre territoire.

Dans ce cadre, je vous annonce que je travaille actuellement avec EDF sur un programme massif de renouvellement de vieux convecteurs électriques dans les logements sociaux, et pour la distribution aux habitants d'ampoules à très basse consommation.

Avec GDF-Suez, nous réfléchissons au déploiement des passeports de la rénovation au sein des territoires à énergie positive.

Je donne la parole maintenant aux Territoires à énergie positive et aux entreprises partenaires.


Source http://www.developpement-durable.gouv.fr, le 22 avril 2015

Rechercher