Déclaration de M. François Rebsamen, ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, sur l'insertion professionnelle des jeunes chômeurs, notamment par le lancement de l'outil "Connect Emploi", Paris le 3 juin 2015. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. François Rebsamen, ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, sur l'insertion professionnelle des jeunes chômeurs, notamment par le lancement de l'outil "Connect Emploi", Paris le 3 juin 2015.

Personnalité, fonction : REBSAMEN François.

FRANCE. Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

ti :
Mesdames et messieurs,


Je vous remercie d’être venu nombreux au lancement de Connect Emploi.

Les jeunes représentent une partie importante des demandeurs d’emplois en France. Et la conjoncture, seule, ne suffit pas pour améliorer leur situation.

Le chômage des jeunes appelle à l’innovation.

A l’innovation, pour comprendre leurs besoins, spécifiques et différents des autres catégories de demandeurs de l’emploi.

A l’innovation, pour identifier leurs pratiques de formation et de recherche d’emploi.

A l’innovation, pour développer des outils qui soient réellement appropriés et qui leur offrent un accompagnement de qualité.

Bref, il faut tout faire pour donner aux jeunes les cartes qui leur permettront de construire leur avenir et leur insertion sur le marché du travail. Certains réussissent facilement leur entrée dans la vie professionnelle. Mais d’autres connaissent plus de difficultés. Pourquoi ? Parce qu’ils sont plus fragiles, parce que leur situation personnelle les a amenés à quitter tôt l’école, parce que certains méconnaissent les difficultés de la recherche d’emploi. Ces derniers tombent alors dans la spirale du chômage.

J’ai souhaité que des portes leur soient enfin ouvertes et que des dispositifs ciblent ces jeunes que certains disent « oubliés de la République ». Aujourd’hui, 200 000 jeunes sont en emplois d’avenir, et d’ici la fin de l’année, 50 000 bénéficieront de la garantie jeune. Voilà très concrètement ce que fait l’Etat pour les plus fragiles. Il leur offre un moyen de faire valoir leurs compétences, un petit coup de pouce pour qu’ils réussissent leur entrée sur le marché du travail.

Connect Emploi s’inscrit justement dans cette dynamique en faveur des jeunes éloignés de l’emploi et j’ai tenu à y apporter tout mon soutien.

1. Connect Emploi est un outil simple, efficace, accessible, qui offre un réel accompagnement pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes.

Proposer spécifiquement un outil pour les jeunes : voilà l’ambition de Connect Emploi. Pourquoi est-il ambitieux ? Parce qu’il rassemble ce qui existe sur la formation et l’emploi des jeunes.

Car oui, c’est un fait : les jeunes éprouvent aujourd’hui des difficultés à se retrouver dans la masse d’information qui leur est proposée, à se saisir des outils que les différents acteurs de l’emploi mettent à leur disposition.

Or je suis d’accord avec votre constat : le numérique est une chance pour l’insertion des jeunes dans l’emploi. Qu’est ce qui caractérise les jeunes d’aujourd’hui ? Leur utilisation des outils numériques. Internet, Smartphones, applications, réseaux sociaux sont par une grande majorité des jeunes. Il faut donc mobiliser ces canaux pour en faire des outils d’insertion.

Voilà ce qui fonde la logique et l’offre de Connect Emploi : penser des outils innovants, adaptés aux méthodes et besoins des jeunes.

2. C’est pourquoi j’ai souhaité que le ministère du Travail apporte un soutien fort à cette démarche : c’est le sens du partenariat que je vous propose.

Un partenariat pourquoi faire ?

- L’objectif est d’abord d’améliorer l’accès à la formation et le suivi du jeune.

L’approche partenariale permettra d’accéder à une information regroupée pour mener une politique de prévention de la désocialisation de certains jeunes. J’ai conscience que tous ne connaissent pas l’existence des structures qui leur offrent un réel accompagnement, comme les Missions Locales.

- L’objectif est ensuite de leur permettre d’être autonome dans leur insertion professionnelle.

A quoi aspire la jeunesse ? A être rapidement autonome, à pouvoir saisir son destin, à réussir à trouver un emploi qui corresponde à ses besoins et ses choix de carrière. Autonomisation ne veut pas dire solitude face aux démarches de recherche d’emploi et de formation. Ce partenariat pourrait par exemple permettre, à terme, aux conseillers des Missions Locales de suivre les recherches faites par les jeunes sur Connect Emploi et d’améliorer ainsi l’accompagnement.

- L’objectif est enfin de faire de Connect Emploi un véritable carrefour des services proposés aux jeunes.

Ce partenariat permettra d’agréger un certain nombre de fonctionnalités, d’applications, y compris celles produites par d’autres acteurs. L’atout majeur de Connect Emploi est d’être une plateforme.

Il faudra engager une réflexion sur les actions pouvant être rassemblées grâce à cet outil et je sais que les Missions Locales peuvent faire valoir leur grande expertise en la matière. Les Missions Locales de Lille et Grenoble ont justement été associées au travail qui a précédé ce lancement : c’est cette collaboration, en plus de l’étude anthropologique menée et de la collaboration de Cap Gemini Consulting, qui a permis la réussite du projet.

3. Ensemble, nous faisons du numérique une arme efficace dans la bataille pour l’emploi.

Ce partenariat s’inscrit dans le cadre du plan numérique du ministère « work in progress » qui vise à mettre le numérique au service des politiques de l’emploi. J’aurai l’occasion d’en présenter les contours et les actions concrètes très prochainement. Sous l’impulsion du Président de la République, le Gouvernement a fait de la transformation numérique un enjeu fort de son action.

Rapprocher le numérique des politiques de l’emploi : voilà une des priorités de mon ministère. Les technologies numériques permettent l’accès à une meilleure information sur le marché du travail, fluidifient la rencontre entre offre et demande l’emploi et permettent de personnaliser et démultiplier les services. Elles sont donc un réel levier contre le chômage.

Connect Emploi s’inscrit dans ce large plan, pour mieux accompagner les jeunes vers l’emploi. C’est pourquoi il bénéficiera du soutien et de l’appui de mon ministère.


Mesdames et messieurs,

Cette soirée réunit de nombreux acteurs. Vous êtes tous mobilisés pour faire du numérique une nouvelle chance pour l’insertion professionnelle des jeunes et je vous en félicite.

Ensemble il faut agir. Agir, non pour réinviter sans cesse de nouveaux droits, mais agir pour que les dispositifs servent réellement à leurs bénéficiaires. Agir pour que les jeunes sachent quels sont leurs droits et qu’ils s’en saisissent. Agir pour qu’ils deviennent eux-mêmes acteurs de leur formation et de leur insertion dans l’emploi.


Je vous remercie.


Source http://travail-emploi.gouv.fr, le 12 juin 2015

Rechercher