Déclaration de M. Alain Vidalies, secrétaire d'Etat aux transports, à la mer et à la pêche, sur l'extension de la ligne 14 du métro vers la mairie de Saint-Ouen, à Saint-Ouen le 9 septembre 2015. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Alain Vidalies, secrétaire d'Etat aux transports, à la mer et à la pêche, sur l'extension de la ligne 14 du métro vers la mairie de Saint-Ouen, à Saint-Ouen le 9 septembre 2015.

Personnalité, fonction : VIDALIES Alain.

FRANCE. Secrétaire d'Etat aux transports, à la mer et à la pêche

Circonstances : Baptême du tunnelier sur le prolongement de la ligne 14 de métro à la mairie de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), le 9 septembre 2015

ti : Monsieur le Président du Conseil Régional,
Madame la Maire de Paris,
Messieurs les Présidents des conseils départementaux,
Madame la Présidente Directrice Générale de la RATP,
Monsieur le Président de la SGP,
Mesdames et messieurs les élus,
Messieurs les Présidents d'Eiffage, de Razel-bec,
Mesdames et messieurs,


Le baptême de ce tunnelier est un moment important de la vie de ce projet, de l'extension de la ligne 14 vers la Mairie de Saint-Ouen, qui est la première réalisation du Nouveau Grand Paris.

Car en effet, nous voici au temps des réalisations, des accélérations et des concrétisations.

Le Premier Ministre, dont vous connaissez l'attachement pour le Nouveau Grand Paris, a affirmé à plusieurs reprises ces derniers mois la volonté du Gouvernement de faire avancer l'ensemble des projets de transport pour améliorer le quotidien de tous les franciliens.

Aujourd'hui, nous pouvons nous féliciter de l'avancement du prolongement de la ligne 14 de Saint Lazare à Mairie de Saint-Ouen. La mise en service du tunnelier, cet engin impressionnant par sa taille et sa technologie, constitue une étape importante pour la création de cette infrastructure nouvelle. Je tiens à ce moment à rendre hommage aux entreprises, aux hommes et femmes qui travaillent d'arrache-pied sur ce chantier et particulièrement, les entreprises Eiffage, Razel-Bec et la société d'ingénierie Systra.

Près de six kilomètres de tunnel, quatre nouvelles stations et un site de maintenance et de remisage : telles sont les réalisations attendues à l'horizon 2019, avec un calendrier désormais consolidé.

Je sais que l'expertise et la connaissance du réseau propre à la RATP et à ses équipes sont essentielles à la réussite de cette opération et je compte sur la nouvelle PDG pour garantir le bon déroulement des étapes à venir.

L'Etat contribue à ce projet estimé à 1,4 milliard d'euros, au titre des précédentes contractualisations entre l'Etat et la région et par une participation de la Société du Grand Paris (SGP) pour un montant représentant près de 55% du coût du projet.

Le bouclage complet du financement de ce projet interviendra en 2016.

Je sais que ce prolongement de ligne est très attendu, car il est indispensable à plusieurs titres.

Tout d'abord, il a pour principal objectif de désaturer les deux branches nord de la ligne 13 de métro en direction de Saint-Denis et d'Asnières-Gennevilliers. Les déplacements entre ces communes et Paris seront facilités grâce aux correspondances entre ces deux lignes, d'un côté à Mairie de Saint-Ouen et de l'autre à Porte de Clichy.

La réalisation de ce tronçon supplémentaire accompagne la transformation des quartiers qu'il traverse, comme par exemple le réaménagement en cours de la ZAC des Docs à Saint-Ouen ou celui du quartier Clichy-Batignolles.

L'Etat est directement intéressé à la desserte de ces quartiers dont il soutient le développement, notamment en ayant choisi d'y implanter le futur TGI.

Au-delà, la mise en service de ce tunnelier marque le démarrage du réseau de transport du Grand Paris Express. Ce prolongement en précède deux autres pour la ligne 14 prévus au titre du Grand Paris Express : l'un au nord à Pleyel d'ici 2023 et l'autre au sud à Orly d'ici 2024, tous deux placés sous la maîtrise d'ouvrage de la SGP.

Le chantier que nous découvrons aujourd'hui illustre bien l'esprit du Nouveau Grand Paris présenté le 6 mars 2013 par le Premier ministre : un projet unique pour les transports en Ile-de-France, servant à la fois le Grand Paris Express et le plan de mobilisation pour les transports franciliens, ce dernier rassemblant les projets de modernisation et d'extension du réseau existant.

Aujourd'hui, je veux rappeler que le Gouvernement s'associe au Conseil Régional, au STIF, pour répondre aux attentes des Franciliens en faveur de l'amélioration des transports du quotidien, et ce dès à présent.

Sans attendre la livraison des grands projets, des nouvelles lignes, l'Etat et la Région travaillent à l'amélioration et à la fiabilité des transports du quotidien.

Nous avons sollicité l'engagement des entreprises RATP et SNCF Mobilités pour renforcer la maintenance des infrastructures, mieux gérer les situations perturbées, poursuivre le renouvellement du matériel roulant et renforcer l'unification de l'exploitation des lignes de RER. Nous atteindrons nos objectifs communs par la conjonction d'efforts et d'investissements de tailles diverses.

En conclusion, je tiens à confirmer l'engagement du Gouvernement pour soutenir les projets d'infrastructure de transport dans la région capitale, pour répondre aux attentes des Franciliens dans leurs déplacements quotidiens.

D'autres chantiers sont à venir en Ile-de-France, chacun avec leurs enjeux et leurs prouesses techniques ou technologiques, ils permettront de construire l'architecture d'un réseau performant à l'échelle du Nouveau Grand Paris.


Je vous remercie.


Source http://www.developpement-durable.gouv.fr, le 15 septembre 2015

Rechercher