Interview de Mme Ségolène Royal, ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, à Europe 1 le 25 septembre 2015, sur la lutte contre la pollution atmosphérique des villes, les tests aléatoires de contrôle de la pollution automobile à la suite de l'affaire des moteurs trafiqués de Volkswagen et la conférence de Paris sur le climat. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Interview de Mme Ségolène Royal, ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, à Europe 1 le 25 septembre 2015, sur la lutte contre la pollution atmosphérique des villes, les tests aléatoires de contrôle de la pollution automobile à la suite de l'affaire des moteurs trafiqués de Volkswagen et la conférence de Paris sur le climat.

Personnalité, fonction : ROYAL Ségolène, ELKABBACH Jean-Pierre.

FRANCE. Ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie;

ti : THOMAS SOTTO
Journée spécial climat sur Europe 1, l'interview politique d'Europe 1, Jean-Pierre ELKABBACH vous recevez Ségolène ROYAL, ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie. Madame, monsieur, c'est à vous.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Vous êtes vraiment la bienvenue, Ségolène ROYAL bonjour.

SÉGOLÈNE ROYAL
Bonjour.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Merci d'être avec nous. Thomas SOTTO est en ce moment sur l'île de Sein, on l'a entendu tout à l'heure, cette île courageuse qui peut être à la fois une victime du réchauffement climatique, victime ou sentinelle, en tout cas c'est un symbole l'île de Sein ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Ah oui ! Absolument. C'est non seulement un symbole, parce que comme toutes les îles elle est menacée par la hausse du niveau de la mer, mais, en plus, parce qu'il y a à l'île de Sein des gens formidables qui ont décidé de rendre cette île autonome en énergie et lorsque nous avons eu le débat sur la loi de transition énergétique pour la croissance verte j'ai donné l‘autorisation - c'est une dérogation - pour qu'en effet cette île ne soit plus forcément rattachée au continent mais puisse avec les habitants produire l'énergie dont elle a besoin.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Donc, ce matin, vous leur envoyez des encouragements…

SÉGOLÈNE ROYAL
Voilà !

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Et un salut d'Europe 1.

SÉGOLÈNE ROYAL
Parce que je sais qu'il y en a qui traîne les pieds, mais il faut suivre ceux qui vont dans la bonne direction et qui croit qu'on peut faire l'autonomie – approcher tout au moins – l'autonomie énergétique.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Et vous irez bientôt sur l'île de Sein ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Absolument !

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Aujourd'hui, à votre initiative, c'est la Journée pour la qualité de l'air qui est en train de se détériorer dans les villes, les grandes et les petites…

SÉGOLÈNE ROYAL
Oui !

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Comment l'améliorer la qualité de l'air ?

SÉGOLÈNE ROYAL
On peut l'améliorer de beaucoup de façon ! D'abord sur les transports propres il faut qu'il y ait de plus en plus de voitures électriques et de moins en moins de voitures à énergie fossile, ensuite il faut baisser la pollution industrielle et aussi les pollutions d'origine agricole notamment.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Le président HOLLANDE annonce que vous préparez un nouveau dispositif pour la circulation alternée pour les voitures lors de pic de pollution, à quoi ça va ressembler ?

SÉGOLÈNE ROYAL
C'est une action globale pour améliorer la qualité de l'air qui sera présentée au conseil des ministres de mercredi prochain, ca va représenter une simplification des procédures et, en même temps, quelque chose de plus intelligent que ce qui est fait aujourd'hui. Donc, avec les certificats de qualité de l'air, les maires pourront à la fois faire des zones à circulation réduite - ce que la nouvelle loi leur permet – et, en même temps, demander aux préfets de prononcer une limitation de la circulation en tenant compte des certificats de qualité de l'air.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Et qui donnera les certificats ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Les certificats sont donnés automatiquement par Internet en fonction de l'année d'achat de votre véhicule.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Et ça commence quand, puisque vous avez le conseil des ministres la semaine prochaine, ça s'applique à partir de…

SÉGOLÈNE ROYAL
Ca va s'appliquer dans quelques semaines, puisque j'ai lancé un appel à projet qui s'appelle « Villes respirables », je vais rendre publics les lauréats de cet appel à projet, il y a 25 projets – qui sont formidables – et dans lesquels déjà les maires ont mis en place pour neuf d'entre eux des zones à circulation restreinte.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Et chez VOLKSWAGEN les têtes vont tomber, encore aujourd'hui elles vont continuer de tomber, on voit que ce phénomène touche les Etats-Unis, l'Asie et toute l'Europe – l'Union européenne qui est concernée – vous avez souligné la gravité, vous avez dénoncé les truqueurs de VOLKSWAGEN qui sont pour vous des voleurs. Est-ce que vous pensez qu'il y a des tricheurs et des voleurs aussi en France ?

SÉGOLÈNE ROYAL
C'est la raison pour laquelle j'ai réuni les constructeurs français pour leur demander ce qu'ils comptaient faire, en disant que c'était leur intérêt de faire toute la clarté sur l'absence de fraude, et donc ce que nous avons décidé c'est de : premièrement, de faire des tests aléatoires, c'est-à-dire on va choisir 100 voitures au tirage au sort, y compris des…

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Mais comment ? Qui va les tirer au sort et quand ?

SÉGOLÈNE ROYAL
C'est très simple ! A partir des plaques d'immatriculation. Une commission indépendante va être mise en place pour suivre les évaluations, donc les constructeurs en sont d'accord parce qu'ils ont intérêt eux à faire toute la transparence puisqu'ils m'ont dit qu'aucun dispositif de fraude – je les cite – n'équipe les constructeurs français. Je leur ai dit : « c'est bien beau de me dire cela…

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Oui !

SÉGOLÈNE ROYAL
Mais, si vous n'apportez pas…

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Vous voulez des preuves.

SÉGOLÈNE ROYAL
Si vous n'apportez pas la preuve, les consommateurs vont être en doute et cette fraude est tout simplement intolérable. Pourquoi c'est une fraude intolérable ? D'abord parce qu'une voiture ça coûte cher, donc la moindre des choses c'est que le consommateur sache exactement ce qu'il achète ; deuxièmement, parce que la pollution de l'air est un fléau ; troisièmement, parce que souvent avec la qualité de l‘air et avec des homologations on a droit à des subventions publiques, c'est pour ça que j'ai parlé de vol, il y a des bonus souvent pour acheter des voitures propres, tout ça est vraiment scandaleux, c'est vraiment un appât du gain inadmissible, de gens en plus qui font des publicités sur leur côté sérieux si vous voulez et je leur ai dit aux constructeurs d'automobile français, RENAULT et PSA – qui étaient là - je leur ai dit – et ils en étaient d'accord – ils ont dit : « c'est vrai, il faut absolument qu'on apporte des preuves », ils m'ont remercié d'ailleurs des initiatives que je prends pour leur…

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Oui ! Ils sont contents de la fessée que vous leur donnée. Mais…

SÉGOLÈNE ROYAL
Voilà ! Parce qu'ils se disent : « il faut qu'ils rétablissent aussi la confiance si vous voulez ».

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Oui ! Oui, oui, mais ils disent qu'ils ont les mains propres et leurs voitures propres…

SÉGOLÈNE ROYAL
Mais je le pense aussi !

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Ils acceptent d'ouvrir leurs laboratoires à des inspecteurs spécialisés, ce que j'ai lu…

SÉGOLÈNE ROYAL
Voilà !

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Mais à partir du moment où vous dites il faut une enquête, il faut que, il faut que… ça veut dire qu'il y a des doutes et des soupçons sur les constructeurs français ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Non ! Ca veut dire qu'au contraire il faut qu'ils prouvent qu'aucun dispositif de fraude n'équipe leurs moteurs. Et moi je les crois, je les crois parce que je leur ai posé certaines questions et je pense qu'i n'y a pas de raison parce qu'il y a un constructeur allemand qui a triché que ça porte préjudice à tous nos industriels et que ça fragilise l'emploi en France, ça ce n'est pas acceptable.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Votre collègue Allemand des Transports a révélé aujourd'hui que la tricherie touche aussi les voitures vendues en Europe…

SÉGOLÈNE ROYAL
Oui ! Les VOLKSWAGEN vendues en Europe.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Est-ce que vous encouragez, vous, des poursuites judiciaires…

SÉGOLÈNE ROYAL
Donc, je veux bien les contrôler.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Des poursuites judiciaires contre VOLKSWAGEN et tous les constructeurs allemands qui sont concernés ? Est-ce que vous dites la justice doit y aller ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Ah ! Eh bien c'est le cas, puisque déjà il y a une enquête, donc il y a des plaintes.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Votre collègue ministre Allemand il vous avait prévenu ou informé, puisqu'il dit qu'il savait ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Ah ! Jamais de la vie, non.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Jamais ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Non !

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Vous auriez poussé des cris, vous auriez lutté tout de suite contre la fraude ?

SÉGOLÈNE ROYAL
C'est sûr !

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Les adversaires du diesel s'en donnent à coeur joie, les Verts vous demandent d'interdire le diesel par étape d'ici à 10 ans, il faut ou il ne faut pas ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Non ! Ecoutez, ce n'est pas sérieux, on ne peut pas non plus traiter des problèmes de cette gravité-là en lançant des slogans idéologiques aux dépens des intérêts français. Ce qui est clair…

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Donc, sur le diesel, vous dites c'est de l'idéologie ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Mais on ne peut pas du jour au lendemain… c'est la moitié des ventes.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Mais par étape.

SÉGOLÈNE ROYAL
C'est la moitié des ventes. Donc ce qu'il faut c'est ne plus avantager le diesel, ça c'est évident et, deuxièmement - et je l'ai dit aux producteurs automobiles – c'est d'investir massivement dans la voiture électrique… c'est souvent quand il y a des périodes de crise, des défis comme ça, qu'il faut accélérer la transition énergétique et, moi, c'est à cela que j'appelle, c'est accélérons la transition énergétique.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Vous avez dit des tests aléatoires, ça commencera quand ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Là ! La semaine prochaine, là ça y est on met en place la commission.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Tout de suite, tout de suite ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Mais bien évidemment ! Je reçois même des candidats, des personnes qui veulent que leurs voitures soient contrôlées, je les comprends.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Oui ! Pour le sommet de Paris sur le climat nous sommes à J – 66, ce matin il y a une réunion qui est prévue à l'Elysée, vous allez y aller, à quelles conditions la France peut-elle réussir ce sommet qui engage l'avenir de la planète et notre avenir ?

SÉGOLÈNE ROYAL
A la condition…

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Qu'est-ce qui ferait le succès ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Ce qui fait le succès c'est que les grands dirigeants du monde entier prennent leur responsabilité - ce qu'ils sont en train de faire - et disent : « Voilà, maintenant, on accélère les décisions et on passe des discours aux actes ».

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Mais vous pensez qu'on est en train d'y arriver ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Je pense ! Je pense qu'il y a des évolutions.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Il y a des évolutions, il y a des signes ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Il y a des évolutions, d'abord parce que la France s'implique énormément, on n'a jamais vu un pays qui recevait la conférence climat depuis 22 ans s'engager autant aux dires mêmes des autres chefs d'Etat et de Gouvernement – donc le président Français a voulu cette conférence climat, il s'y implique – moi je vois que dans tous les contacts qu'il a, les entretiens bilatéraux, chaque fois…

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Et vous êtes presque tout le temps là, vous êtes tout le temps avec lui ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Oui ! Bien sûr, je suis ça avec Laurent FABIUS.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Et là vous allez aux Nations unies avec Laurent FABIUS et le président de la République…

SÉGOLÈNE ROYAL
Bien sûr !

JEAN-PIERRE ELKABBACH
C'est un week-end important ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Parce que Laurent FABIUS va président la COP, moi je suis la chef de la délégation française responsable en…

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Vous vous entendez bien tous les deux ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Mais parfaitement ! Heureusement...

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Oui ! Vous avez...

SÉGOLÈNE ROYAL
On a une équipe de France pour le climat, auquel s'ajoutent d'ailleurs toutes les entreprises françaises qui s'engagent dans la mutation climatique, plus tous les scientifiques, et donc ça c'est formidable. Regardez le Pape aussi qui va être là à New-York et qui va être en…

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Oui ! Il y a tous ceux qui en parlent…

SÉGOLÈNE ROYAL
Mais c'est formidable !

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Mais on va voir s'ils passent, comme vous le dites, aux actes : les Chinois, les Américains, les Indiens, les Brésiliens, etc.

SÉGOLÈNE ROYAL
Bien sûr ! Bien sûr.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Chaque Français va devenir un écologiste et le vert devrait ou va irriguer tous les partis politiques, toute la société française, est-ce qu'on a besoin d'un part vert puisqu'il y a des idéologues ?

SÉGOLNE ROYAL
Ah ! Ca, c'est à eux de le dire. Mais… Oui ! Oui, mais…

JEAN-PIERRE ELKABBACH
On est tous des écolos !

SÉGOLÈNE ROYAL
Mais vous savez, je vais vous dire une chose, c'est que la dimension environnementale elle s'intègre aussi à la dimension sociale et à la dimension économique, parce qu'avec la dimension environnementale il y a des investissements dans les filières du futur, que ce soit dans le bâtiment performant en énergie, dans les…

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Donc, on peut créer des emplois – et c'est bien de le dire au moment où on apprend qu'il y a un chômage en août, ça peut créer des emplois ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Voilà ! Bien sûr, c'est aussi le ressort de sortie de crise.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Comme vous dites, il faut des preuves. Vous n'entrez pas, je sais Ségolène ROYAL, dans les querelles partisanes et subalternes, mais à gauche il faut vous classer parmi les réformateurs ou les modernistes, et les modernistes ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Ceux qui vont en avant !

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Oui !

SÉGOLÈNE ROYAL
Voilà.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Les modernistes… Voilà !

SÉGOLÈNE ROYAL
En avant.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Vous connaissez bien le président de la République, quand dans son langage, qui est nuancé, qui est élégant, il dénonce les critiques et les divisions à gauche, quand il dit : « le silence est d'or » est-ce qu'il faut nous le traduire par « ça suffit, fermez-là » ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Pour vous vous voulez dire ?

JEAN-PIERRE ELKABBACH
De nous tous, pas l'autre, mais tous ceux qui...

SÉGOLÈNE ROYAL
Ca veut dire parler à bon escient.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
C'est qui, vous voulez dire ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Tout le monde !

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Emmanuel MACRON ou Martine AUBRY ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Il faut toujours parler à bon escient, tout le monde, il faut toujours parler à bon escient.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Non ! Mais vous mettez tous dans le même sac ?

SÉGOLÈNE ROYAL
C'est un principe général.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Et, alors, il y a Nicolas SARKOZY qui a dit hier : « Si Emmanuel MACRON pense ce qu'il dit qu'il quitte le gouvernement, qu'il rejoigne Les Républicains, sinon qu'il démissionne ».

SÉGOLÈNE ROYAL
Non ! Non, non, pas du tout non. Emmanuel MACRON est un très bon ministre et c'est bien qu'il y ait aussi une diversité d'approche, une liberté, mais le silence est parfois d'or effectivement.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Donc, ça veut dire fermez-là à gauche ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Non ! Ca veut dire qu'il faut faire attention à ce qui est dit, quand on connait l'impact médiatique du moindre mot c'est vrai qu'il faut faire attention.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Mais, pour aller de l'avant, participer aux débats ou créer des débats on peut, même quand on est de gauche ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Oui ! Créer des débats, à condition que ça ne soit pas des polémiques sans solution.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Merci d'être venue, vous êtes sollicitée sans arrêt par tous les problèmes liés à l'écologie et à l'environnement, bonne journée. Dimanche « Le Grand rendez-vous » recevra Anne HIDALGO, maire de Paris.

THOMAS SOTTO
Eh bien à dimanche mon cher Jean-Pierre.


Source : Service d'information du Gouvernement, le 1er octobre 2015

Rechercher