Interview de Mme Ségolène Royal, ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, à l'émission "Les 4 vérités" sur France 2, sur la lutte contre la pollution atmosphérique dans les villes, grâce notamment à l'indemnité kilométrique vélo et à la circulation alternée, et le scandale des moteurs diesels trafiqués de Volkswagen. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Interview de Mme Ségolène Royal, ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, à l'émission "Les 4 vérités" sur France 2, sur la lutte contre la pollution atmosphérique dans les villes, grâce notamment à l'indemnité kilométrique vélo et à la circulation alternée, et le scandale des moteurs diesels trafiqués de Volkswagen.

Personnalité, fonction : ROYAL Ségolène, SICARD Roland.

FRANCE. Ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie;

ti : WILLIAM LEYMERGIE
Pour l'instant, ce sont « Les 4 vérités ». Roland SICARD reçoit aujourd'hui Ségolène ROYAL.

ROLAND SICARD
Bonjour à tous, bonjour Ségolène ROYAL.

SÉGOLÈNE ROYAL
Bonjour.

ROLAND SICARD
Vous présentez ce matin un plan antipollution, ça tombe bien, en pleine période du scandale des moteurs diesels trafiqués.

SÉGOLÈNE ROYAL
Oui.

ROLAND SICARD
Première mesure importante, ça va concerner le vélo. Qu'est-ce que vous proposez ?

SÉGOLÈNE ROYAL
En fait, il y a trois mesures très très importantes, parce que pour lutter contre la pollution de l'air qui est un vrai fléau en termes de santé publique et de maladies respiratoires, je crois qu'il faut un plan global, et c'est ce qui est présenté ce matin. Il y a d'abord l'indemnité kilométrique vélo, qui va être portée à 25… qui va être créée, qui est créée dans la loi de transition énergétique que j'ai fait voter et qui est maintenant fixée à 25 centimes du kilomètre.

ROLAND SICARD
Qui va payer ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Alors, c'est très simple, les employeurs volontaires vont pouvoir verser cette indemnité kilométrique vélo de 25 centimes par kilomètre.

ROLAND SICARD
Donc, ça ne sera pas obligatoire.

SÉGOLÈNE ROYAL
Ce n'est pas obligatoire, c'est le résultat d'une expérimentation qui a eu lieu sur plusieurs entreprises, et qui a été très concluante, puisque plus de 8 000 personnes ont pris, ont repris le vélo à la place de leur voiture, pour aller au travail. Donc, 25 centimes du kilomètre. Les employeurs qui verseront cette indemnité kilométrique vélo, ne paieront pas de cotisations sociales sur cette indemnité, et ceux qui la reçoivent, ne paieront pas d'impôts sur cette indemnité. Donc je crois que c'est un signal qui était très attendu en termes de transfert de transport polluant, vers le transport propre. Certaines villes, d'ailleurs, du Nord de l'Europe, utilisent massivement le vélo pour aller faire les trajets domicile – travail, et donc je pense que c'est une très bonne décision. J'ajoute qu'il y a maintenant des vélos électriques, de fabrication…

ROLAND SICARD
Surtout que c'est vous qui la prônez.

SÉGOLÈNE ROYAL
C'est le gouvernement tout entier. Surtout qu'il y a maintenant des vélos électriques de fabrication française, et donc c'est une très bonne décision. La seconde, elle est très importante aussi c'est la gestion des pics de pollution. Vous savez qu'il y a eu plusieurs difficultés sur la gestion des pics de pollution, donc…

ROLAND SICARD
Donc là, c'est la circulation alternée.

SÉGOLÈNE ROYAL
C'est la circulation alternée, mais qui va être beaucoup plus efficace.

ROLAND SICARD
Qu'est-ce qui change ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Alors, ce qui change, c'est que désormais les décisions pourront être prises, dès qu'il y a l'alerte de pollution et plus seulement lorsque l'on constate la pollution. Donc elle va être prise beaucoup plus en amont des phénomènes de pollution. Deuxièmement, il y a un Comité local, qui rassemble des élus locaux, des associations, des citoyens, qui donneront leur avis, qui seront informés, qui seront associés à cette décision, puisque cette décision est quand même importante sur la vie quotidienne. Ensuite, il n'y aura plus de variation de ces décisions, puisqu'aujourd'hui, dès que la pollution disparait, il faut remettre en cause les mesures. Si le lendemain elle réapparait, on remet les mesures, donc c'est une gestion un peut chaotique, donc je modifie, je réforme l'arrêté pour que la décision puisse être prise sur la durée du phénomène de pollution. Et cette Commission locale de la qualité de l'air, permettra d'associer la ville, les élus, à cette décision. Et enfin, chaque fois que les élus demanderont une limitation, une réduction de la vitesse de circulation, ils l'obtiendront. Et pour éviter l'arbitraire de la circulation alternée, je mets donc en place les certificats de qualité de l'air sur les voitures, avec des couleurs différentes. Alors, ce que j'ai décidé, c'est de ne donner que les certificats des voitures non polluantes, donc le certificat vert pour la voiture électrique, ensuite vous avez le certificat…

ROLAND SICARD
Attendez, on ne voit pas, on va bien le montrer à la caméra qui est là.

SÉGOLÈNE ROYAL
Donc, voilà, donc ça sera les certificats de qualité de l'air qui seront sur les voitures.

ROLAND SICARD
C'est le retour de la pastille verte ?

SÉGOLÈNE ROYAL
C'est la pastille verte, bien sûr, pas seulement, c'est beaucoup plus précis, puisque vous avez trois catégories, ensuite, de véhicules, les moins polluants. Le mauve pour les véhicules les moins polluants, le jaune et le orange, en fonction de la date d'achat du véhicule. Donc, voyez, par exemple les voitures orange sont les voitures diesel qui ont plus de 10 ans ou les voitures essence qui ont plus de 18 ans. Là ce sont les voitures les plus récentes, là c'est entre deux. Les certificats plus polluants qui étaient prévus, ne seront pas mis en circulation. Pourquoi ? Parce que, à partir des premières expériences que j'ai réalisées, je tiens toujours compte du retour d'expérience, ça ne sert à rien d'aller stigmatiser des gens, des automobilistes qui ont des voitures sales, puisque de toute façon ce certificat étant facultatif, puisqu'il donne des avantages, je veux de l'écologie uniquement positive, c'est-à-dire pour encourager les gens. Et par exemple, en milieu rural, ça n'aurait pas de sens de stigmatiser les personnes, les automobilistes qui n'ont pas les moyens de changer de voiture pour l'instant, puisqu'il n'y aura pas de circulation alternée en milieu rural. J'ai donc décidé de ne mettre sur les pare-brise des véhicules, que les certificats de l'air positifs, qui donneront droit aux zones à circulation restreinte. Et puis les maires pourront aussi créer, puisque c'est prévu dans ma loi de transition énergétique, d'autres avantages aux voitures propres, c'est-à-dire on ne fait que du positif pour encourager les automobilistes à rouler propre, et j'ajoute également qu'est décidée la reconduction du bonus de 10 000 €, je dis bien 10 000 €, pour abandonner un vieux diesel et pour acheter un véhicule électrique.

ROLAND SICARD
Alors, justement, à propos de diesel, est-ce que les constructeurs français sont concernés par le scandale ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Eh bien, comme je l'ai annoncé, nos allons faire des contrôles inopinés sur une centaine de véhicules. Je me rends demain à Montlhéry, dans le centre de contrôle de la pollution des véhicules. Je vais faire une démonstration de la façon dont on va procéder à ces contrôles. 100 voitures seront donc tirées au sort, chez les… pas les concessionnaires, parce que, pour ne pas qu'on puisse les soupçonner d'avoir choisi les voitures, mais soit des particuliers qui ont déjà fait savoir qu'ils avaient envie que leur voiture soit contrôlée, donc on en a un certain nombre. Et puis les autres seront tirées au sort, dans les entreprises de location de véhicules, donc nous allons identifier toutes les marques, à la fois les marques françaises et bien sûr des VOLKSWAGEN également, et nous allons les mettre à Montlhéry, dans le centre de contrôle dans lequel je me rends demain.

ROLAND SICARD
Les voitures trafiquées, elles vont continuer à rouler normalement ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Eh bien écoutez, elles vont pouvoir être indemnisées, les propriétaires vont pouvoir être indemnisés par les constructeurs, d'ailleurs il y a beaucoup de plaintes qui ont été déposées, pour la tromperie qu'ils ont subie.

ROLAND SICARD
Juste une question. On apprend que Barbara POMPILI quitte Europe écologie les Verts. Ça vous surprend ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Je n'ai pas de commentaire à faire.

ROLAND SICARD
Non ? Pas de surprise ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Je n'ai pas de commentaire à faire. Vous savez que je suis au travail pour essayer d'améliorer la santé des Français en luttant contre la pollution de l'air, donc je n'ai pas eu du tout le temps de prendre connaissance de cette information.

ROLAND SICARD
Et quand les Verts, justement, disent qu'il faut supprimer le diesel, qu'est-ce que vous leur répondez ?

SÉGOLÈNE ROYAL
Je pense qu'il faut réaliser, d'abord, que le diesel a fait beaucoup d'efforts en termes de lutte contre la pollution et qu'on peut concilier le développement économique et la protection de l'environnement, et au contraire, pousser les constructeurs à faire encore des efforts, je crois que c'est important, tout en favorisant bien évidemment l'achat de véhicules plus propres.

ROLAND SICARD
Merci.


Source : Service d'information du Gouvernement, le 6 octobre 2015

Rechercher