Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense, sur la remise de la carte du combattant au titre des opérations extérieures, à Paris le 1er octobre 2015. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense, sur la remise de la carte du combattant au titre des opérations extérieures, à Paris le 1er octobre 2015.

Personnalité, fonction : LE DRIAN Jean-Yves.

FRANCE. Ministre de la défense

Circonstances : Prise d'armes de la Croix du combattant, aux Invalides à Paris le 1er octobre 2015

ti :
Monsieur le secrétaire d'État,
Monsieur le chef d'état-major des armées,
Monsieur le directeur général de la gendarmerie nationale,
Monsieur le gouverneur militaire de Paris,
Madame la directrice générale de l'office national des anciens combattants et des victimes de guerre,
Officiers, sous-officiers et soldats,
Mesdames et Messieurs,


A chaque fois qu'une cérémonie se tient dans la cour d'honneur des Invalides, c'est la Nation qui se rassemble. A travers nous elle exprime aujourd'hui, aux femmes et aux hommes qui ont fait le choix de s'engager, une reconnaissance à la hauteur des sacrifices par eux consentis. Et en disant sa reconnaissance, la Nation se grandit.

En cet instant solennel, je pense à tous ceux qui sont tombés sur les théâtres d'opérations. A ce jour, quelque six cent soldats ont trouvé la mort en opérations extérieures, au nom de valeurs et d'un sens du devoir qu'ils chérissaient plus encore que leur propre vie.

Cette cérémonie, comme celles organisées aujourd'hui dans tous les départements de France, est aussi l'occasion de distinguer votre engagement. En ces temps où nos armées sont particulièrement sollicitées, devant des menaces qui se multiplient, je mesure chaque jour le sens et la force de votre démarche et du don par lequel vous mettez en jeu jusqu'à votre propre vie pour défendre celle de vos concitoyens.

Aujourd'hui, cette reconnaissance que la Nation vous exprime trouve une traduction concrète, avec l'assouplissement des critères d'attribution de la carte du combattant.

Née au lendemain de la Grande Guerre, cette carte symbolise l'appartenance à la grande famille combattante. Depuis 1926, neuf millions de cartes du combattant ont déjà été délivrées. Si la moitié concerne la première guerre mondiale, et un quart la seconde guerre mondiale, plus de 100 000 ont déjà été délivrées à des anciens des opérations extérieures.

Ce jeudi 1er octobre, sur l'ensemble du territoire de France, près de 5 000 femmes et hommes s'apprêtent à recevoir la carte du combattant au titre des OPEX. Ils sont autant de parcours singuliers qui ouvrent une fenêtre sur l'histoire des engagements militaires récents de notre pays. Ils sont aussi les visages de cette nouvelle génération de combattants qui fait l'honneur et la fierté de la France, et qui lui permet de tenir son rang parmi les grandes puissances.

Depuis cent ans, le visage de la guerre a beaucoup changé. Les combats statiques sur des fronts continus voire fixes, uniforme contre uniforme, ont laissé place aux petites guerres, aux conflits asymétriques, irréguliers, dans lesquels l'ennemi, toujours aussi présent, prend des formes toujours plus diverses.

Les missions des soldats français ont également évolué. Elles prennent désormais de multiples visages : protection de notre territoire et de nos concitoyens, lutte contre tous ceux qui nous menacent, défense des intérêts de la France dans le monde, opérations spéciales, contribution à la stabilité de notre environnement à travers notamment les opérations d'imposition ou de maintien de la paix…

Par-delà la diversité de leurs tâches, nos soldats sont animés d'une même volonté, celui de protéger ceux qui sont menacés dans leur vie même, celui de rendre la liberté à ceux qui en sont privés, celui de faire respecter les droits de l'homme partout où ils sont bafoués. De la sorte, les soldats d'aujourd'hui poursuivent la grande histoire de leurs aînés, et méritent notre respect et notre admiration.

C'était pourquoi il était important que les avantages de la carte du combattant – la retraite du combattant, la rente mutualiste majorée par l'État, et le port de la Croix du combattant soient également ouverts à la quatrième génération du feu dans sa diversité.

Ces anciens combattants, souvent très jeunes et aspirant à une réinsertion dans la vie active civile, doivent être soutenus et accompagnés par l'Office national des anciens combattants et des victimes de guerre. L'aide ainsi apporté, qu'elle soit matérielle, sociale ou morale, est précieuse pour ces soldats et leurs familles. Plus que jamais, l'Office a vocation à accueillir le monde combattant dans son ensemble, et les plus jeunes générations y ont aussi toute leur place.

Car ils sont aussi, au même titre que leurs aînés, des passeurs de mémoire. Une mémoire qui vit autant dans nos frontières qu'au-delà, notamment au Moyen-Orient et en Afrique. C'est pourquoi nous avons souhaité qu'un monument, point de ralliement de toutes ces mémoires, soit érigé en France, afin de saluer l'engagement de toutes les femmes et de tous les hommes qui ont servi ou continuent de servir les couleurs de la France dans les opérations extérieures.

Ces hommes et ces femmes sont les nouveaux témoins de la mémoire combattante. Ils reprennent ainsi le flambeau des générations des deux guerres mondiales, mises à l'honneur dans les grandes commémorations qui nous rassemblent en ce moment même.

Aujourd'hui, je suis particulièrement heureux de remettre, avec à mes côtés le secrétaire d'État aux Anciens combattants et à la Mémoire, mais aussi le chef d'état-major des armées, le directeur général de la gendarmerie nationale et la directrice générale de l'ONAC-VG, la Croix du combattant à cinquante anciens des opérations extérieures.

Représentant nos trois armées et la gendarmerie comme les civils de la défense, vous vous êtes distingué par un sens du devoir et une volonté de servir qui forcent le respect et l'admiration. Aujourd'hui, c'est la Nation qui vous rend un hommage mérité. Soyez fiers de ce que vous avez accompli. C'est un exemple pour tous.


Vive la République.
Vive la France.


Source http://www.defense.gouv.fr, le 6 octobre 2015

Rechercher