Conseil des ministres du 29 avril 2015. La mise en oeuvre des mesures du comité interministériel à l'égalité et à la citoyenneté en matière d'égalité femmes-hommes. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 29 avril 2015. La mise en oeuvre des mesures du comité interministériel à l'égalité et à la citoyenneté en matière d'égalité femmes-hommes.

Personnalité, fonction : TOURAINE Marisol, BOISTARD Pascale.

FRANCE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes; FRANCE. Secrétaire d'Etat aux droits des femmes

ti : La ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes et la secrétaire d'État chargée des droits des femmes ont présenté une communication relative à la mise en œuvre des mesures du comité interministériel à l'égalité et à la citoyenneté en matière d'égalité femmes-hommes.

Le 29 avril marque le 70ème anniversaire du premier vote effectif des femmes. Au cours du comité interministériel « Egalité et citoyenneté : la République en actes », qui s'est tenu le 6 mars 2015, le Gouvernement a exprimé l'ambition d'une République qui offre à chacune et à chacun les mêmes chances, grâce à la lutte contre les inégalités entre les femmes et les hommes. La lutte contre les inégalités entre les femmes et les hommes est un levier pour construire une société fondée sur la solidarité et le respect et où les femmes se sentent pleinement citoyennes. Cinq mesures du comité pour l'égalité et la citoyenneté soulignent la détermination du Gouvernement en la matière.

- Lutter contre les stéréotypes sexistes

La disparition des stéréotypes sexistes est la condition de l'émancipation individuelle. La lutte contre ces représentations caricaturales est menée sur plusieurs fronts. Le ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche a engagé un travail avec le Syndicat national des éditeurs pour éviter les stéréotypes sexistes dans les manuels scolaires. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a défini les indicateurs quantitatifs et qualitatifs relatifs à la juste représentation des femmes et des hommes dans les médias : les chaines seront évaluées fin 2015.

- Rendre réelle la parité dans les instances décisionnaires

La reconnaissance pleine et entière de la citoyenneté des femmes implique l'égal accès des femmes et des hommes aux responsabilités politiques, économiques et sociales. Un pas important vient d'être franchi : les conseils départementaux sont désormais composés d'autant de femmes que d'hommes.

- Mieux partager l'espace public

La place des femmes l'espace public est un nouveau champ d'action politique. Dans la République, chacune et chacun doit pouvoir évoluer librement dans la rue ou les transports en commun. À la suite de l'avis du Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes sur le harcèlement sexiste dans les transports en commun, plusieurs axes de travail ont été définis : sensibiliser pour changer les comportements ; se réapproprier l'espace public ; alerter efficacement et former pour mieux réagir.

- Lutter contre les impayés de pension alimentaire

Les familles monoparentales sont particulièrement touchées par la précarité. La loi du 4 août 2014 permet d'expérimenter une garantie des impayés de pensions alimentaires et le versement d'une pension alimentaire minimale de 100 euros. Depuis le 1er octobre 2014, 20 départements ont mis en place cette expérimentation. 2 000 personnes en ont déjà bénéficié.

- Développer les crèches à vocation d'insertion pour faciliter l'emploi des femmes dans les quartiers.

L'accès à un mode d'accueil de la petite enfance est une condition du maintien ou du retour des femmes à l'emploi. La création de places d'accueil est déterminante. Pour les femmes des quartiers prioritaires, le modèle de crèches à vocation d'insertion professionnelle sera développé.

Les mesures du comité interministériel du 6 mars 2015 mettent la République en actes, en déterminant des actions concrètes.

Rechercher