Conseil des ministres du 9 décembre 2015. La situation de l'économie. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 9 décembre 2015. La situation de l'économie.

Personnalité, fonction : SAPIN Michel.

FRANCE. Ministre des finances et des comptes publics

ti : Le ministre des finances et des comptes publics et le ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique ont présenté une communication relative à la situation de l’économie.
Depuis le début de l’année 2015, la France présente une dynamique de reprise, confirmée par la croissance de + 0,3 % enregistrée au 3ème trimestre. Les sous-jacents à l’œuvre apparaissent robustes : la consommation des ménages a progressé de + 1,3 % sur un an, soutenue par des gains de pouvoir d’achat importants et l’investissement des entreprises accélère, puisqu’il a augmenté de + 2,1 % sur un an.
Les attentats du 13 novembre, au travers des pertes d’activité constatées dans les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration, du commerce et des loisirs, devraient peser sur la croissance du 4ème trimestre mais sans en affecter durablement la dynamique. La Banque de France estime ainsi que leur impact sera « sans doute transitoire et limité ». Le Gouvernement est présent, aux côtés des entreprises, pour qu’après les interruptions des premiers jours, l’activité reprenne. Ainsi la Cellule de continuité économique veille à la bonne information des acteurs économiques sur les mesures décidées par l’Etat et ses opérateurs. Il s’agit aussi de permettre une remontée d’information sur l’activité économique. En outre, les services fiscaux comme sociaux sont à l’écoute des entreprises pour accompagner celles qui pourraient rencontrer des difficultés de trésorerie pour honorer leurs échéances.
Avec un acquis de + 1,1 % à la fin du 3ème trimestre, l’objectif annuel de croissance sera dépassé en 2015. La dynamique va s’amplifier en 2016 et les créations d’emploi déjà constatées (+ 50 000 sur un an) mais encore insuffisantes pour faire reculer le chômage, devraient accélérer. Dans cette logique, le Gouvernement vient de décider d’accroître les aides au secteur des services à la personne pour y développer l’emploi. En outre, la situation du secteur de la construction connaît une orientation favorable, avec une augmentation des mises en chantier de logements individuels au 3ème trimestre (+ 3,3 % par rapport au 2ème trimestre) et une bonne orientation des demandes de permis de construire.
Enfin, la décision récente de la Banque centrale européenne (BCE) de prolonger et d’amplifier son programme d’achat d’actifs (« quantitative easing ») permettra de garantir durablement des conditions de financement très favorables pour les acteurs économiques, entreprises comme ménages, propres à soutenir leur projet d’investissements.

Rechercher