Conférence de presse de M. François Hollande, Président de la République, sur les efforts en faveur de l'économie numérique au sein de l'Union européenne, à Paris le 27 octobre 2015. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conférence de presse de M. François Hollande, Président de la République, sur les efforts en faveur de l'économie numérique au sein de l'Union européenne, à Paris le 27 octobre 2015.

Personnalité, fonction : HOLLANDE François.

FRANCE. Président de la République

Circonstances : Conférence numérique franco-allemande, à Paris le 27 octobre 2015

ti : Mesdames, Messieurs,


Je veux remercier une fois encore la Chancelière Angela MERKEL, Jean-Claude JUNCKER et M. POTIER pour la tenue de cette quatrième réunion, dans ce format, qui nous a permis, une fois encore, d'avancer.

Je rappelle que nous étions à Berlin le 1er juin dernier et nous avions convenu de nous retrouver ici, à Paris, et d'apporter un certain nombre de réponses aux questions qui avaient déjà été évoquées au cours de nos précédents travaux.

Pour la France, nous avons mis sur chantier deux projets de loi : le projet de loi numérique sur la protection des données et sur l'utilisation du numérique dans notre société et également un autre projet de loi qui va bientôt être présenté sur les nouvelles opportunités économiques. C'est Emmanuel MACRON qui en a la responsabilité.

Mais au plan européen, beaucoup de travail a également été mené, pour construire un marché unique européen du numérique, Jean-Claude JUNCKER y reviendra et ce sera un des thèmes de vos échanges avec l'ERT.

Nous voulons aussi ouvrir les données, les libérer, de manière à en faire la matière première de nos économies.

Les travaux de la conférence – que vous avez suivis – ont permis des avancées sur trois priorités importantes.

La première, c'est renforcer l'écosystème des start-up en Europe. Il y a eu des annonces de partenariats entre différents fonds, qui auront comme effet d'améliorer le financement des start-up et plus largement du capital risque. Il y a à la fois des fonds privés, des fonds des banques publiques, des fonds européens de la Banque européenne d'investissement, du fonds européens d'investissement. Bref, tous les leviers ont été utilisés.

Deuxième priorité, c'est le cadre européen de régulation de l'économie numérique. Je crois que nous avons pu développer ce cadre.

Enfin, troisième priorité, la transition de l'industrie vers le numérique. C'est la coopération qui est engagée entre la plateforme allemande Industrie 4.0 et l'Alliance française pour l'industrie du futur.

Donc, grande mobilisation, et des avancées. Et vous avez bien compris l'enjeu, c'est que l'Europe doit être non seulement partie prenante de cette nouvelle économie, mais doit aussi être en avant-garde, ce qui suppose du financement, un cadre juridique stabilisé et aussi des innovations. C'est le sens de cette conférence.

Rechercher