Communiqué de la Présidence de la République, en date du 26 novembre 2016, sur l'action des fonds internationaux dans la lutte contre les grandes pandémies. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué de la Présidence de la République, en date du 26 novembre 2016, sur l'action des fonds internationaux dans la lutte contre les grandes pandémies.

Circonstances : Sommet de la Francophonie à Madagascar ; réunion des acteurs de la santé et de la francophonie, à Tananarive le 26 novembre 2016

ti :
En marge du 16ème sommet de la Francophonie, le Président de la République s'est entretenu avec M. Lelio MARMORA, directeur exécutif d'UNITAID, M. Seth BERKLEY, directeur exécutif de l'Alliance globale pour la vaccination et l'immunisation GAVI et M. Mark EDINGTON, directeur en charge des subventions du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme. Le Premier ministre de Côte d'Ivoire, Daniel Kablan DUNCAN participait également à cette réunion.

Ils ont évoqué les moyens de renforcer l'action des fonds internationaux en Afrique francophone, où les grandes pandémies demeurent la principale cause de mortalité. Le Président de la République a salué les progrès accomplis depuis le sommet de Kinshasa en 2012 et la hausse des financements dédiés à la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme à destination des pays africains de la Francophonie.

Afin d'améliorer encore l'accès des populations aux traitements et aux vaccins, le renforcement des systèmes de santé, la mise en place de couvertures sanitaires universelles et une action déterminée pour faire baisser le prix de médicaments innovants sont indispensables.

Le Président de la République a insisté sur la mobilisation des grands fonds internationaux pour former plus de personnels de santé, mettre en place des programmes de prévention au plus près du terrain, dans les communautés locales et auprès des publics vulnérables, et améliorer l'organisation des systèmes de soins.

A la suite de la conférence tenue à Montréal le 16 septembre dernier, il a confirmé que la France tiendrait tous ses engagements au Fonds mondial, avec 385 M€ dès 2017. Il a annoncé une enveloppe de 95 M€ pour UNITAID en 2016 et indiqué que la contribution de la France à l'OMS augmenterait de 5 M€ à partir de l'année prochaine, afin de contribuer au déploiement d'une architecture de sécurité sanitaire internationale plus robuste.

Rechercher