Déclaration de M. Alain Vidalies, secrétaire d'Etat aux transports, à la mer et à la pêche, sur les actions engagées par le gouvernement concernant les grands ports maritimes et le renouvellement de la flotte de commerce, à l'Assemblée nationale le 3 février 2016. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Alain Vidalies, secrétaire d'Etat aux transports, à la mer et à la pêche, sur les actions engagées par le gouvernement concernant les grands ports maritimes et le renouvellement de la flotte de commerce, à l'Assemblée nationale le 3 février 2016.

Personnalité, fonction : VIDALIES Alain.

FRANCE. Secrétaire d'Etat aux transports, à la mer et à la pêche

Circonstances : Dscussion, après engagement de la procédure accélérée, de la proposition de loi relative à l'économie bleue, à l'Assemblée nationale le 3 février 2016

ti : Monsieur le Député, la croissance bleue constitue un formidable vivier de création de valeur, d'emplois et d'attractivité. Elle représente, pour la France, 69 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 300.000 emplois.

Votre proposition de loi, Monsieur le Député - je salue à ce titre votre investissement personnel et la qualité de votre travail - s'inscrit dans la dynamique du dernier comité interministériel de la mer, qui s'est tenu à Boulogne-sur-Mer, au cours duquel le Premier ministre a fait certaines propositions.

Comme vous venez de l'évoquer, Monsieur le Député, nous mettons en oeuvre ces propositions pour les grands ports maritimes. Il s'agit notamment des fonds des contrats État-région, mais aussi de la désignation récente de six parlementaires, trois de la majorité et trois de l'opposition, qui seront chargés de répondre à la question majeure du lien entre nos grands ports et les territoires. Cette question est très importante pour le développement de l'attractivité de la France. En outre, des réponses sont attendues s'agissant de la mise en oeuvre de l'auto liquidation de la TVA.

La deuxième préoccupation importante du gouvernement réside dans le renouvellement de la flotte de commerce. Comme vous le savez, sans entrer dans des précisions techniques, il y a un dispositif, notamment en matière d'assurances, qui permettra de favoriser la construction en France. La filière de la pêche est également importante. Mais la mer, territoire de production, est aussi un territoire à protéger : il faut donc aussi évoquer les dispositions inscrites dans le projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, présenté par Ségolène Royal.

La mer, c'est à la fois une ressource, un investissement et un domaine qu'il convient de protéger. Je remercie à cet égard l'ensemble des élus, sur tous les bancs, qui s'investissent dans ce débat : l'adoption de votre proposition de loi, monsieur le député, marquera une étape importante dans la politique maritime de la France.


Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 12 février 2016

Rechercher