Déclaration de M. Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'Etat aux anciens combattants et à la mémoire, en hommage aux anciens combattants de la Bataille de Verdun pendant la Première Guerre mondiale, à Thierville le 21 février 2016. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'Etat aux anciens combattants et à la mémoire, en hommage aux anciens combattants de la Bataille de Verdun pendant la Première Guerre mondiale, à Thierville le 21 février 2016.

Personnalité, fonction : TODESCHINI Jean-Marc.

FRANCE. Secrétaire d'Etat aux anciens combattants et à la mémoire

Circonstances : Congrès régional des chasseurs à pied, à Thierville (Meuse) le 21 février 2016

ti : Monsieur le maire,
Monsieur le président de l'association des Chasseurs à pied,
Mesdames et messieurs,


Je suis très heureux d'être parmi vous aujourd'hui, à l'occasion de votre congrès régional.

Depuis ce matin résonne en nous le souvenir de la bataille de Verdun. Une bataille dont le temps nous éloigne chaque jour un peu plus. Une bataille vieille de cent ans, dont tous les témoins vivants ont disparu.

Pourtant, je suis frappé de constater avec quelle force cette mémoire continue d'irriguer nos esprits et ceux des nouvelles générations.

Cette mémoire, elle n'appartient pas qu'aux Verdunois, ni même qu'aux Meusiens. Elle appartient à toutes les Françaises et à tous les Français. Elle appartient aussi aux Allemands devenus nos amis. Elle fonde le destin européen.

Elle appartient bien sûr à tous ceux qui se sont illustrés dans cette bataille, à toutes les familles de métropole, d'Outre-mer et des anciennes colonies qui ont eu à pleurer la mort de l'un des leurs sur ce champ de bataille ou à en attendre le retour, marqué à jamais dans son esprit et dans sa chair.

Cette mémoire, je sais combien vous vous attachez à la faire vivre. Avec ferveur, émotion mais aussi avec un sentiment de responsabilité à l'égard de vos aînés.

Je me trouve à cet instant devant vous, héritiers des hommes tombés ici, à Verdun, et à qui nous rendons un hommage exceptionnel en 2016.

Cet hommage, nous le leur devons.

Pour les sacrifices consentis. Pour les souffrances endurées. Pour le courage témoigné.

L'histoire des Chasseurs connaît un tournant exceptionnel avec Verdun mais elle ne commence pas avant la Grande Guerre et ne se termine pas avec elle.

Cette longue histoire est faite de batailles : Sidi-Brahim, Verdun, la campagne de France de 1940. Elle se façonne autour de personnalités et de noms qui ont rejoint la mémoire nationale : le lieutenant-colonel Montagnac à qui j'ai rendu hommage à Rettel le 25 octobre dernier ; le colonel Driant bien sûr.

Cette longue histoire place ces hommes dans une tradition d'excellence, qu'aucun engagement n'a démentie depuis.

Vous êtes les dignes héritiers de cette histoire. Une histoire que certains d'entre vous continuent d'écrire ces dernières années en s'engageant dans les opérations extérieures : au Liban, au Kosovo, en Côte d'Ivoire, au Mali, en Afghanistan ou encore en Centrafrique.

Aujourd'hui, c'est toute la Lorraine qui porte l'héritage des Chasseurs.

Un héritage qui s'inscrit dans une histoire singulière et que cette année 2016, centième anniversaire de la bataille de Verdun, nous invite à commémorer.

Mesdames et messieurs, le travail de mémoire ne doit pas se limiter aux grandes dates anniversaires.

Il doit continuer de nous réunir, autour du souvenir de nos aînés et inviter les plus jeunes d'entre nous à réfléchir à ce qui les relie personnellement à cette histoire. Celle de leur pays. Celle de la Nation à laquelle ils appartiennent.

C'est tout le sens de ma présence ici aujourd'hui : rappeler l'histoire des chasseurs à la mémoire de tous, mais aussi raviver une nouvelle fois notre mémoire régionale.

C'est une exigence morale envers ceux qui nous ont précédés et qui ont construit ce temps de paix dans lequel nous vivons. C'est une exigence aussi envers les générations de demain.


Je vous remercie.


Source http://www.defense.gouv.fr, le 24 février 2016

Rechercher