Interview de Mme Barbara Pompili, secrétaire d'Etat aux relations internationales sur le climat, chargée de la biodiversité, à Europe 1 le 1er mars 2016, sur le report de quinze jours de la présentation du projet de loi El Khomri sur le travail, l'éventuelle prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires, l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes et la future Agence de la biodiversité. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Interview de Mme Barbara Pompili, secrétaire d'Etat aux relations internationales sur le climat, chargée de la biodiversité, à Europe 1 le 1er mars 2016, sur le report de quinze jours de la présentation du projet de loi El Khomri sur le travail, l'éventuelle prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires, l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes et la future Agence de la biodiversité.

Personnalité, fonction : POMPILI Barbara, SWITEK Maxime.

FRANCE. Secrétaire d'Etat aux relations internationales sur le climat, chargée de la biodiversité;

ti : MAXIME SWITEK
Bonjour Barbara POMPILI.

BARBARA POMPILI
Bonjour.

MAXIME SWITEK
Merci d'être avec nous en direct sur Europe 1, on va parler dans un instant de cette loi sur la biodiversité que vous portez, qui revient à l'Assemblée aujourd'hui même. Mais avant ça j'ai trois questions d'actualité, et d'abord sur la loi El KHOMRI. Est-ce que Manuel VALLS et François HOLLANDE ont eu raison de reculer ?

BARBARA POMPILI
Ils ont eu raison de laisser un peu de temps pour la concertation et pour le débat. Manifestement il y a des interrogations qui se posent lourdement, donc prendre le temps d'expliquer et prendre le temps d'écouter pour améliorer les choses, c'est une bonne méthode.

MAXIME SWITEK
Ca n'est pas reculer ?

BARBARA POMPILI
Mais non pourquoi ? Alors ça s'adore. Quand on dit « on va faire voter une loi, on dit que là vraiment ils s'obstinent et qu'ils n'écoutent pas. Et quand ils écoutent et qu'ils disent on va prendre le temps, on dit qu'on recule ». Non ! C'est une méthode qui me parait raisonnable quand il y a des interrogations fortes. Parce qu'il y a quand même une pétition importante.

MAXIME SWITEK
Mais pourquoi est-ce qu'on n'écoute pas d'abord et qu'ensuite on…

BARBARA POMPILI
Mais il y a eu une concertation qui dure depuis un an …

MAXIME SWITEK
Les syndicats n'ont pas ce sentiment-là.

BARBARA POMPILI
Ecoutez, justement, c'est l'occasion d'en rediscuter, et puis on va avancer parce qu'en même temps tout le monde est d'accord pour dire que aujourd'hui la situation du travail en France n'est pas bonne. Donc on va trouver des solutions, mais ensemble, c'est bien.

MAXIME SWITEK
Il y a trois semaines vous étiez encore députée, vous l'auriez votée sans souci cette loi ?

BARBARA POMPILI
Alors ça depuis que je suis députée, jamais je n'ai voulu dire quel vote j'allais avoir avant le début de l'examen d'une loi. On est au début, c'est-à-dire que la loi là n'a même pas encore été déposée au Conseil des Ministres !

MAXIME SWITEK
Oui mais aujourd'hui vous êtes au gouvernement, il y a un projet porté par le gouvernement, donc vous soutenez à 100 %...

BARBARA POMPILI
Je dis la même chose…

MAXIME SWITEK
Ce projet, vous ne retirez rien.

BARBARA POMPILI
Non, je dis la même chose, une loi, on ne décide de son vote qu'une fois qu'elle a fait tout le trajet au Parlement et qu'il y a eu le travail d'amendement, d'amélioration. Donc je vous aurai dit la même chose quand j'étais députée, j'attends de voir la loi qui sort du Parlement.

MAXIME SWITEK
Donc aujourd'hui, ce matin sur Europe 1, vous ne dites pas « je soutiens à 100 % François HOLLANDE et Manuel VALLS sur ce texte ? ».

BARBARA POMPILI
Je soutiens leur démarche qui est une démarche d'écoute et d'amélioration du texte.

MAXIME SWITEK
Vous soutenez la démarche mais pas le texte on l'a compris.

BARBARA POMPILI
Vous dites ce que vous voulez.

MAXIME SWITEK
L'autre sujet d'actualité sur lequel je voulais vous entendre Barbara POMPILI, c'est cette annonce faire par Ségolène ROYAL, elle veut prolonger la durée de vie des centrales nucléaires françaises. Est-ce que vous êtes en parfait accord avec votre ministre de tutelle ?

BARBARA POMPILI
Complètement. Alors là c'est une …. Je ne comprends pas ce pseudo crise ! Ce qu'a dit Ségolène ROYAL sur le prolongement des centrales c'est l'application pure et simple de ce que nous avons voulu et voté dans la loi de transition énergétique. Alors évidemment moi je suis une écologiste, je préfèrerais qu'on sorte du nucléaire, mais ce n'est pas ça l'accord que nous avons eu avec les socialistes et qui nous lie dans cette loi. Cet accord c'est « on baisse la part du nucléaire à 50 % en 2025 ». Mais pour cela, que ceux qui râlent m'expliquent comment ils feront s'ils n'augmentent pas la durée de vie de certaines centrales dans une procédure que nous avons travaillée ensemble avec l'Autorité de sureté nucléaire.

MAXIME SWITEK
Ceux qui râlent ce sont vos amis ou ancien amis d'Europe Ecologie les Verts qui disent qu'avec ces décisions l'écologie c'est fini.

BARBARA POMPILI
Non mais, ce sont les râleurs qui passent leur temps à râler sur tout, qui prennent n'importe quel prétexte pour hurler, encore une fois qu'ils révisent leur dossier ; sur la loi de transition énergétique il y a un objectif de réduction de la part du nucléaire d'augmentation des renouvelables et il va y avoir – et c'était prévu dans la loi – la programmation pluriannuelle de l'énergie qui va montrer le chemin pour arriver à cet objectif que nous avons décidé ensemble. Franchement, il n'y a pas de quoi… là c'est une tempête dans un verre d'eau.

MAXIME SWITEK
Juste une question, vous vous entendez bien avec Ségolène ROYAL ?

BARBARA POMPILI
Alors très bien.

MAXIME SWITEK
Parce que le Canard Enchainé a expliqué la semaine dernière qu'elle vous faisait vivre un enfer votre ministre de tutelle.

BARBARA POMPILI
Le Canard Enchainé, il va falloir qu'il révise un petit peu aussi leurs sources, parce qu'avec Ségolène ROYAL, non seulement ça se passe très bien mais en plus il y a des ragots, on le sait, c'est comme ça, c'est la vie, simplement moi aux ragots, je pose les faits et les faits c'est que Ségolène ROYAL m'a confié une loi très importante sur la biodiversité, c'est moi qui la pilote, on est en lien, on s'envoie des textos. Bref ça se passe très bien, franchement c'est même excellent la relation que j'ai avec elle. Donc ceux qui veulent encore une fois faire des ragots, c'est leur problème.

MAXIME SWITEK
On va parler dans une seconde de cette loi sur la biodiversité, mais d'abord…

BARBARA POMPILI
J'y compte bien.

MAXIME SWITEK
Une petite question sur Notre dame des Landes, ils étaient au moins 15 000 à manifester le week-end dernier contre cet aéroport, pourquoi est-ce que vous n'étiez pas dans la manifestation ?

BARBARA POMPILI
Je n'étais pas dans la manifestation, mais je les soutiens et je les ai toujours soutenu, après la solution qui a été trouvée, qui est une solution dans un moment où tout s'enkyste, où on voit que les tensions sont fortes, redonner la parole aux citoyens, quelque part c'est une bonne chose et donc ce référendum…

MAXIME SWITEK
Mais vous êtes toujours contre ce projet d'aéroport ?

BARBARA POMPILI
Je n'ai pas changé d'avis parce que je suis rentrée au gouvernement, mais à un moment, il faut sortir par le haut de cette histoire-là, et le président de la République a décidé de faire un référendum, j'y étais favorable depuis un certain temps parce qu'au bout d'un moment, il faut savoir sortir de cela, et puis moi évidemment en tant que secrétaire d'Etat chargée de la biodiversité, je peux vous dire que je ferais tout mon possible pour que la biodiversité soit au coeur des préoccupations, notamment sur ce sujet-là, mais sur tous les autres.

MAXIME SWITEK
Justement la loi sur la biodiversité, elle revient en deuxième lecture à l'Assemblée aujourd'hui, c'est vous qui la portez désormais, elle prévoit la création d'une agence de la biodiversité, pour être concret, sur le cas de Notre Dame des Landes, imaginons que l'aéroport se fasse, que peut faire cette agence de la biodiversité ?

BARBARA POMPILI
Elle aura une mission d'expertise, comme ont en fait tous les organismes qui vont la constituer, une mission d'informations et puis surtout de vérifier que toutes les règles de préservation de la biodiversité sont respectées. Ca c'est le principe de base, elle aura aussi des personnels pour faire la police. Mais d'une manière générale, la biodiversité, j'ai l'impression que c'est un concept qui est un petit peu, pas très bien compris par les gens.

MAXIME SWITEK
On a été surpris par l'intitulé de votre ministère pour tout dire.

BARBARA POMPILI
La biodiversité, en fait, c'est la nature vivante, c'est tout ce qui est vivant dans la nature. Mon ministère, il aurait pu s'appeler celui de la protection de la nature. Mais on voit aujourd'hui que les animaux, les espaces naturels sont essentiels à notre vie, on voit que les forêts sont essentielles pour absorber le CO2 par exemple, les abeilles sont absolument essentielles pour poloniser nos sols et aujourd'hui il y a des facteurs, il y en a cinq qui mettent en danger cet équilibre, c'est les espaces naturels qui sont réduits, la déforestation, l'artificialisation des sols, les pollutions, les espèces invasives, le frelon asiatique par exemple…

MAXIME SWITEK
Et vous aurez les moyens de tout ça, parce que certains de vos amis ou anciens amis du côté de Verts disent que par exemple cette agence de la biodiversité, elle n'aura pas assez de moyens pour faire la police justement.

BARBARA POMPILI
J'aimerais bien savoir sur quoi ils s'appuient pour dire ça. On a une question de budget, qui est une question importante à gérer, mais nous mettons dans la loi justement un peu plus de moyens pour que cette agence puisse avancer, il y a des investissements d'avenir qui vont aider aussi à développer cette agence, et puis à nous de montrer que la biodiversité, ça crée aussi énormément d'emplois, c'est un secteur économique d'avenir. Le biomimétisme, je ne sais pas si vous en avez entendu parler de ça.

MAXIME SWITEK
On copie ce que font les animaux.

BARBARA POMPILI
Oui, les peaux des requins pour faire des combinaisons, des revêtements pour empêcher l'eau de perler, il y a énormément de choses qui sont grâce au biomimétisme, grâce à la chimie verte aussi. Vous aviez parlé tout à l'heure d'un drone qui lâchait des larves…

MAXIME SWITEK
Pour les agriculteurs.

BARBARA POMPILI
Pour les agriculteurs, voilà aussi de l'économie de la biodiversité.

MAXIME SWITEK
Et vous serez ministre de tout ça.

BARBARA POMPILI
Je suis ministre de tout ça, c'est passionnant, c'est un sujet extraordinaire parce que non seulement on protège notre nature, mais on ne la met pas sous cloche, elle vit avec nous et en plus on développe des secteurs économiques innovants qui vont créer de l'emploi dans notre pays, franchement quelle belle mission.

MAXIME SWITEK
Merci Barbara POMPILI, secrétaire d'Etat à la biodiversité, on l'aura compris, merci d'être venue en direct ce matin sur Europe 1.


source : Service d'information du Gouvernement, le 2 mars 2016

Rechercher