Lettre de Mme Ségolène Royal, ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat, adressée aux principales banques françaises le 18 mars 2016 sur la mobilisation du secteur bancaire en faveur de la transition énergétique et de la création d'emplois verts. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Lettre de Mme Ségolène Royal, ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat, adressée aux principales banques françaises le 18 mars 2016 sur la mobilisation du secteur bancaire en faveur de la transition énergétique et de la création d'emplois verts.

Personnalité, fonction : ROYAL Ségolène.

FRANCE. Ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat

ti : Madame la Directrice générale,
Monsieur le Directeur général,
Monsieur le Président du Directoire,
Monsieur l'Administrateur, Directeur général
Monsieur le Président,


L'accord de Paris sur le climat et la loi Transition énergétique pour la croissance verte adoptés l'an dernier fixent à la France des objectifs ambitieux d'économies d'énergie et de financements pour le climat. La transition énergétique est aussi une source de croissance et d'emplois.

Le secteur bancaire a un rôle essentiel à jouer dans ce domaine qui est aussi une source de développement de son activité au service de l'économie réelle. Je souhaite que votre réseau puisse se mobiliser sur trois sujets :

Le financement des ménages pour réaliser des travaux de rénovation énergétique. Le gouvernement a décidé d'ouvrir le cumul du crédit d'impôt transition énergétique avec l'éco-prêt à taux zéro à tous les ménages dès le 1er mars 2016. Cette mesure sera inscrite dans le collectif budgétaire de printemps. C'était une demande de la profession bancaire et des associations de consommateurs qui s'ajoute aux nombreuses améliorations apportées à l'éco-prêt depuis 2014. Le succès de ce produit tient désormais à la mobilisation de vos équipes. Pour vous accompagner, je lancerai une vaste campagne audiovisuelle courant mai. Je souhaite que vous puissiez réaliser une opération de communication de même ampleur.

Le financement de la lutte contre le changement climatique est un autre enjeu de taille. Nous devons relever est en fléchant l'épargne vers la transition énergétique et environnementale. Je viens de lancer un label public « transition écologique et énergétique pour le climat » et d'en désigner les certificateurs. Mon objectif est de parvenir à 1 milliard d'euros de fonds labellisés d'ici un an grâce à l'engagement de vos réseaux de distribution. Je tiendrai une réunion de Place au printemps afin de dresser un premier bilan de ce label et de contribuer à faire de Paris la première place financière pour le climat.

Enfin, les investisseurs et les entreprises doivent rendre des comptes sur leur empreinte carbone pour mieux guider les choix économiques. Je vous rappelle que l'article 173 de la loi Transition énergétique pour la croissance verte impose dorénavant aux investisseurs institutionnels de publier un rapport annuel sur les conséquences de leurs investissements financiers sur les émissions de gaz à effet de serre. Je souhaite encourager les investisseurs à publier ces informations dès cette année en délivrant un prix aux meilleurs rapports climat.


Je vous prie de croire l'assurance de mes sentiments les meilleurs.


Source http://www.developpement-durable.gouv.fr, le 24 mars 2016

Rechercher