Déclaration de M. Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur, en réponse à une question sur les mesures de sécurité envisagées dans les stades pour l'Euro 2016 de football, notamment pour les "fans zones", à l'Assemblée nationale le 30 mars 2016. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur, en réponse à une question sur les mesures de sécurité envisagées dans les stades pour l'Euro 2016 de football, notamment pour les "fans zones", à l'Assemblée nationale le 30 mars 2016.

Personnalité, fonction : CAZENEUVE Bernard.

FRANCE. Ministre de l'intérieur

Circonstances : Question au gouvernement posée par M. Paul Salen, député (Les Républicains) de la Loire, à l'Assemblée nationale le 30 mars 2016

ti : Monsieur le Député, le gouvernement partage bien entendu chacune des préoccupations que vous avez exprimées dans votre question et il n'est pas le seul puisque Alain Juppé, président du club d'accueil des villes de l'Euro 2016 et avec lequel nous travaillons étroitement, et en qui je suppose vous avez toute confiance, partage totalement nos préoccupations.

Que faisons-nous ensemble pour que l'Euro 2016 se passe dans de bonnes conditions ? Tout d'abord, comme vous l'avez évoqué, nous nous employons à sécuriser au mieux les fans zones. Cela suppose une mobilisation très forte des forces de sécurité intérieure, l'emploi important de personnels privés ce qui engendre une forte implication des agents du ministère du travail, ainsi que l'emploi d'agents de sécurité privés dont vous avez raison de rappeler qu'ils sont déjà très sollicités : il faut nous assurer que nous disposerons à cet égard de la ressource humaine nécessaire.

Cela appelle aussi, et vous m'interrogez sur ce point, une participation de l'État : il participera à hauteur de 80% des frais de vidéoprotection nécessaires pour la sécurisation des fans zones et des épreuves. De surcroît, de manière à ce que les collectivités locales ne soient pas laissées seules face au coût du financement des agents de sécurité privés dans lesdites zones, j'ai décidé avec Alain Juppé la semaine dernière, après un arbitrage du Premier ministre, de répartir ce financement en faisant appel aux instances du football et à l'État, afin que les villes concernées n'aient à fournir qu'un apport marginal.

Je vous confirme que, dans les fans zones, nous prenons toutes précautions pour procéder aux palpations de sécurité afin que personne ne puisse y pénétrer avec des sacs et des bagages, tout en permettant une fluidité à l'entrée pour éviter des files d'attente qui pourraient servir de cibles.

J'ajoute que bien entendu, en fonction des éléments dont nous disposerons des services de renseignement, nous adapterons à tout moment notre stratégie à la réalité du risque.


Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 8 avril 2016

Rechercher