Déclaration de M. Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur, en réponse à une question sur les conditions d'engagement dans la réserve opérationnelle, notamment vis-à-vis des entreprises, à l'Assemblée nationale le 20 juillet 2016. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur, en réponse à une question sur les conditions d'engagement dans la réserve opérationnelle, notamment vis-à-vis des entreprises, à l'Assemblée nationale le 20 juillet 2016.

Personnalité, fonction : CAZENEUVE Bernard.

FRANCE. Ministre de l'intérieur

Circonstances : Question au gouvernement posée par M. Nicolas Bays, député (Socialiste, écologiste et républicain) du Pas-de-Calais, à l'Assemblée nationale le 20 juillet 2016

ti : Il y a beaucoup de questions dans votre question, monsieur le député, mais je vais essayer de vous donner satisfaction au maximum.

Nous avons besoin de la réserve opérationnelle. Depuis maintenant des mois, plus de 100.000 policiers et gendarmes assurent en effet quotidiennement sur le territoire national la sécurisation d'écoles, de lieux de culte, de grandes institutions, et plus globalement des lieux où vivent les Français face à la menace terroriste.

Compte tenu du niveau de la menace, du nombre d'attentats que nous avons déjoués, compte tenu aussi du nombre d'informations, qui conduisent chaque jour à une mobilisation maximale des services de renseignement, il nous faut déployer le maximum de forces sur le territoire national. Tel est donc notre objectif : déployer sur le territoire national le maximum de forces de police, de gendarmerie et de militaires pour assurer cette sécurisation dans un contexte où ces forces, le Premier ministre le rappelait à l'instant, ont perdu beaucoup de substance au cours des dernières années.

C'est la raison pour laquelle nous mobilisons l'opération Sentinelle - 10.000 soldats - dans l'attente de la montée en puissance des effectifs nouvellement recrutés dans la police et la gendarmerie grâce aux décisions prises par le Gouvernement. Nous faisons en outre appel à la réserve opérationnelle, qui compte plus de 20.000 gendarmes et policiers. Nous avons décidé de la mobiliser à hauteur de 9.000 hommes au cours des prochains jours, de manière à permettre une présence supplémentaire de 3.000 gendarmes et policiers quotidiennement sur le territoire national. Jean-Yves Le Drian fait de même dans sa responsabilité de ministre de la défense, de telle sorte que l'on puisse mobiliser, aux côtés des policiers et des gendarmes, 1.000 militaires pour des opérations de sécurisation sur le territoire national.

Nous nous sommes rendus tous deux en Avignon, où nous avons pu constater l'excellente articulation entre le dispositif Sentinelle et les forces de sécurité intérieure dans la lutte contre le terrorisme.


Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 28 juillet 2016

Rechercher