Déclaration de M. Alain Vidalies, secrétaire d'Etat aux transports, à la mer et à la pêche, sur la place des parcs naturels régionaux dans la loi du 8 août 2016 sur la biodiversité, à Sabres le 7 octobre 2016. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Alain Vidalies, secrétaire d'Etat aux transports, à la mer et à la pêche, sur la place des parcs naturels régionaux dans la loi du 8 août 2016 sur la biodiversité, à Sabres le 7 octobre 2016.

Personnalité, fonction : VIDALIES Alain.

FRANCE. Secrétaire d'Etat aux transports, à la mer et à la pêche

Circonstances : Congrès des Parcs naturels régionaux à l'Ecomusée des Marquèze dans le parc naturel régional des Landes de Gascogne, à Sabres (Landes) du 5 au 7 octobre 2016

ti : Monsieur le Maire,
Monsieur le Ministre, Cher Mathias, bienvenue en terre landaise,
Monsieur le Président de la Fédération des Parcs naturels régionaux,
Monsieur le Président de la Fédération Europarc,
Monsieur les représentants du Mexique, de l'Equateur, de Wallonie et du Luxembourg,
Monsieur le Président, Cher Renaud,
Messieurs les Présidents et Directeurs des 51 PNR,
Monsieur le Vice-président du Conseil départemental, cher Dominique,
Monsieur le Président du Conseil départemental de la Gironde, cher Jean-Luc,
Madame la Députée, chère Florence,
Mesdames et Messieurs les Elus.
Mesdames et Messieurs,


Le choix du Parc des Landes de Gascogne pour le congrès annuel des Parcs naturels régionaux cette année est une forme de reconnaissance, pour toutes les personnes qui ont participé à la création et au développement de ce Parc et pour ceux qui aujourd'hui poursuivent cette œuvre.

Marquèze c'est un lieu symbolique. Lors de son inauguration en 1969, il a été salué comme « un endroit où l'homme reprendra contact avec la nature et oubliera un petit peu les soucis qui l'assaillent dans sa ville ».

L'action vigoureuse engagée sur le littoral sous l'égide d'Emile Biasini a trouvé ici un de ses prolongements. Le PNR des Landes de Gascogne fait partie de la première génération de PNR et sa charte a été renouvelée en 2014. Son territoire est très vaste, il regroupe 53 communes et 8 intercommunalités (soit 70 000 habitants) et présente une mosaïque de milieux nichés dans la forêt de pins des Landes. Il comprend deux zones assez distinctes : au nord-ouest le pourtour du bassin d'Arcachon et la zone d'influence de l'agglomération bordelaise, zone où s'exerce à une forte pression urbaine avec des communes soumises à la loi littoral et, au sud-est, une zone plus rurale, très forestière avec toutefois de grandes coupures agricoles.

Les priorités politiques fixées par le parc sont organisées autour des thématiques suivantes :

1. la conservation du caractère forestier du territoire ;

2. la gestion de façon durable et solidaire pour une meilleure préservation de la ressource en eau ;

3. la préservation des espaces naturels ;

4. le respect du paysage et de l'identité dans l'urbanisme et l'habitat

5. l'accompagnement de l'activité humaine pour un développement équilibré ;

Le territoire est soumis à une très forte pression foncière autour du bassin d'Arcachon et des projets notamment de fermes solaires. Mais il doit conserver son caractère essentiellement forestier. A la suite des deux dernières tempêtes (1999 et 2009) et des attaques phytosanitaires (chenilles processionnaires et scolytes), la volonté d'investissement des propriétaires de la forêt et des professionnels est restée intacte : grâce à leur action les cicatrices de ces deux catastrophes s'effacent peu à peu. A ce titre, je voudrais saluer ici tous les acteurs de la forêt landaise.

Le thème de votre congrès est « l'Homme et la nature, le contrat en question, les réseaux en action ». Cette question est au cœur même de l'action des parcs qui démontrent que la protection de la nature et de la biodiversité sont tout à fait conciliables avec le développement des activités humaines »

Les PNR c'est une longue histoire : l'aventure des parcs a commencé dans les années 60 et aujourd'hui le réseau des PNR est constitué de 51 parcs, représentant près de 15% du territoire métropolitain regroupant environ 4 millions d'habitants.

Je voudrais saluer les Présidents, les Directeurs, tous les personnels des PNR qui font vivre au quotidien cette belle aventure. Les PNR sont d'abord des territoires de projet concrétisé par une charte de territoire. Ils sont porteurs de l'ensemble des politiques relevant du ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer telles que celles concernant les paysages, le patrimoine naturel, l'aménagement durable, l'urbanisme, l'efficacité énergétique et la lutte contre le changement climatique… Par leur action, ils ont un véritable effet d'entraînement sur les territoires voisins.

Les PNR démontrent jour après jour que la protection de la nature et de la biodiversité reste conciliable avec le développement des activités humaines.

Enfin, les PNR jouent un rôle majeur dans le développement local et l'agriculture de qualité ; pour cela ils disposent d'une marque à usage commercial qui favorise la production locale, j'y reviendrai, et la mise en place de circuits de distribution courts.

L'actualité des PNR est particulièrement riche.

Une trentaine de Parcs ont vu leur charte révisée ces cinq dernières années, renouvellements auxquels s'ajoutent cinq créations de parcs sur la même période : le PNR des Ardennes,; le PNR des Pré-Alpes d'Azur ; le PNR du Marais Poitevin ; le PNR du Golfe du Morbihan et le PNR des Baronnies provençales.

L'année 2016 quant à elle a déjà vu trois nouveaux projets de parcs pour lesquels le CNPN a été ou sera consulté pour rendre un avis : il s'agit de ceux de l'Aubrac, du Médoc et de Sainte Baume.

Une vingtaine de projets de PNR sont actuellement en cours d'étude à des niveaux d'avancement très différents, ce qui exige un accompagnement important des services de l'État que je salue içi.

Il faut souligner la formule qui a été retenue lors de la création des PNR : un syndicat mixte qui regroupe les collectivités locales et qui fonctionne grâce à la volonté des acteurs locaux. C'est peut-être le secret de leur réussite. Les Parcs Naturels Régionaux constituent une base inestimable d'expériences, de compétences, porteurs de très solides capacités d'ingénierie de projets pour à la fois protéger le patrimoine naturel et culturel, contribuer à l'aménagement du territoire et au développement économique, social et culturel de nos territoires.

Pour accompagner cette dynamique l'Etat a créé une nouvelle marque « Valeurs parc naturel régional » à l'initiative du réseau des PNR dans le but de valoriser les produits et services issus des territoires de parcs naturels régionaux. Cette marque est exemplaire du soutien de l'État aux parcs. C'est une marque d'État qui en est le propriétaire, garant tant de sa qualité que de sa crédibilité, mais sa gestion est déléguée par l'Etat à la Fédération des Parcs Naturels pour être un outil de développement durable des parcs.

De son côté la loi du 8 août 2016 relative à la reconquête de la biodiversité, de la Nature et des Paysages fait une très large place aux PNR. Elle affirme le rôle de cohérence et de coordination assuré par les syndicats mixtes des PNR sur leur territoire.

Elle reconnaît le PNR comme partenaire privilégié de l'État et des collectivités en matière de biodiversité et de paysages. De plus, le rôle de la Fédération des PNR est également reconnu et précisément inscrit dans la loi.

Elle entérine aussi des améliorations très attendues visant la simplification des procédures tout en maintenant un haut niveau d'ambition environnementale et de développement local. Cela traduit la volonté du Gouvernement de soutenir et d'encourager la création de nouveaux parcs en assouplissant la procédure de classement.

Les Parcs naturels régionaux démontrent ainsi qu'il est possible de trouver des solutions à l'échelle locale. Le dynamisme des PNR s'exprime également par leur réponse aux multiples appels à projet de l'État.

Chaque Parc a ses spécificités. Pour sa part le Parc naturel des Landes de Gascogne a développé parmi d'autres orientations, tout un volet culturel sous l'impulsion de son Président. C'est la construction collective d'un projet cohérent qui permet un tel succès. Ici en Aquitaine, les efforts de chacun et chacune au fil de ces années ont porté leurs fruits, si l'on en juge par le nombre de visiteurs du Musée de Marquèze qui est passé de 20 000 en 1972, à 88 000 l'an dernier. Et je suis sûr que ce succès se confirme dans toute la France.

Je conclus en saluant votre réseau, les hommes et les femmes qui le font vivre chaque jour. Compte tenu de leurs compétences multiples, les Parcs naturels régionaux sont un interlocuteur incontournable pour les différentes parties prenantes sur le territoire ; cette légitimité sera, une fois de plus, mise à l'honneur à l'occasion de la célébration de l'anniversaire des 50 ans de la création des parcs l'année prochaine. L'Etat de son côté s'engage à veiller à ce que les PNR restent des territoires d'exception.


Je vous remercie.


www.parcs-naturels-regionaux.fr, le 13 octobre 2016

Rechercher