Déclaration de M. Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur, sur en réponse à une question sur la création et la mise en oeuvre du dispositif de la garde nationale, à l'Assemblée nationale le 12 octobre 2016. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur, sur en réponse à une question sur la création et la mise en oeuvre du dispositif de la garde nationale, à l'Assemblée nationale le 12 octobre 2016.

Personnalité, fonction : CAZENEUVE Bernard.

FRANCE. Ministre de l'intérieur

Circonstances : Question au gouvernement posée par M. Joaquim Pueyo, député (Socialiste, écologiste et républicain) de l'Orne, à l'Assemblée nationale le 12 octobre 2016

ti : Monsieur le Député, vous le savez, nous sommes confrontés à un niveau de menace extrêmement élevé et nous devons prendre des dispositions pour assurer la sécurité des Français.

Sous l'impulsion du Premier ministre et du président de la République, depuis maintenant plusieurs mois, nous avons rehaussé significativement le niveau des forces de sécurité : 9.000 emplois auront été créés dans la police et la gendarmerie d'ici à la fin du quinquennat. Mais, en attendant de procéder à d'autres rehaussements, compte tenu du niveau de menace, nous devons être en situation de mettre des forces de sécurité, des militaires sur le territoire national, pour assurer la sécurité.

Nous le faisons à travers la décision du président de la République, qui a annoncé devant le Parlement réuni en Congrès la création d'une garde nationale. Celle-ci sera composée de 85.000 militaires, policiers et gendarmes. Le ministère de l'intérieur y contribuera pour un peu plus de 44.000 hommes.

Le ministre de la défense et moi-même avons défini, dans le cadre d'une coopération exemplaire entre nos ministères, des principes simples : passage de 28.500 à 40.000 du nombre de gendarmes engagés dans la réserve opérationnelle de niveau 2, augmentation du nombre de policiers et de militaires engagés, gouvernance commune du ministère de l'intérieur et du ministère de la défense, et dispositif incitatif pour les policiers, gendarmes et militaires à travers une aide au permis de conduire, des bourses pour les jeunes qui s'engagent dans la garde nationale, des dispositifs fiscaux pour aider les entreprises grâce à l'application du régime du mécénat, la reconnaissance de leur implication dans la garde nationale à travers la reconnaissance des dispositifs d'implication sociale, ou encore la validation des acquis de l'expérience.

Bref, tout cet ensemble de dispositifs attractifs permettra à la garde nationale de jouer son rôle partout sur le territoire national, pour la sécurité des Français.


Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 17 octobre 2016

Rechercher