Déclaration de Mme Ségolène Neuville, secrétaire d'Etat aux personnes handicapées et à la lutte contre l'exclusion, sur l'accueil des équipes encadrantes pour les Jeux paralympiques de Rio 2016, Paris le 26 octobre 2016. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Ségolène Neuville, secrétaire d'Etat aux personnes handicapées et à la lutte contre l'exclusion, sur l'accueil des équipes encadrantes pour les Jeux paralympiques de Rio 2016, Paris le 26 octobre 2016.

Personnalité, fonction : NEUVILLE Ségolène.

FRANCE. Secrétaire d'Etat aux personnes handicapées et à la lutte contre l'exclusion

ti :


Je suis particulièrement ravie de pouvoir vous accueillir au sein de mon Ministère aux côtés de Patrick Kanneret de Thierry Braillard. Pour beaucoup, nous nous sommes retrouvés il y a quelques semaines à Rio et aujourd'hui nous souhaitions vous remercier et témoigner de toute la gratitude du Gouvernement pour le travail, la préparation et l'accompagnement de nos athlètes lors des Jeux Paralympiques de Rio.

Grâce à cela, la France a pu remonter au classement des médailles, ouvrant ainsi les perspectives d'un retour imminent dans le top 10 mondial.

J'ai bien conscience que ce à quoi nous avons pu assister à Rio est le fruit d'une longue préparation en amont. Car un tel évènement se prépare en effet pendant des années, au fil des entraînements et des compétitions, et a demandé pour chacun d'entre vous un investissement personnel important, et de nombreux sacrifices.

Votre engagement au service de l'accessibilité de la pratique sportive, de l'inclusion par le sport et du bien-être des athlètes, a cette année pu être concrétisé par la couverture médiatique sans précédent dont ont bénéficié les Jeux Paralympiques de Rio. Avec plus de 100h de retransmission en direct, les français ont enfin pu suivre l'équipe de France dans des conditions optimales de diffusion.

Ce changement de regard, c'est aussi la reconnaissance du travail accompli par les fédérations françaises handisport et de sport adapté, et par le Comité paralympique et sportif français.

Comme moi, j'imagine que vos proches, vos amis, votre famille, vos voisins, tous vous ont parlé des Jeux, à quel point ils avaient été captivés et passionnés par les différentes épreuves retransmises. Les finales de tennis de table et d'épée, les records du monde successifs de Marie-Amélie Le Fur en saut en longueur, mais aussi les nombreux records de France battus pendant la compétition ont su faire tomber de nombreux a priori : le sport reste le sport, et les émotions véhiculées demeurent les mêmes face au dépassement de soi. Aujourd'hui, nous avons su tirer la leçon des Jeux Paralympiques de Londres, et c'est avec ce nouveau regard qu'il va désormais nous falloir composer. C'est aussi avec ce soutien populaire que doit continuer d'avancer la candidature de Paris 2024, pour qu'à son tour notre pays puisse bénéficier des retombées nombreuses d'un tel évènement pour l'évolution des pratiques et des mentalités.

Lors de mon déplacement à Rio, j'ai eu aussi l'honneur de pouvoir visiter le village olympique et rencontrer plusieurs d'entre vous : en tant que médecin de profession, j'ai été extrêmement impressionnée par les trésors d'énergie et d'ingéniosité que vous aviez su déployer, dans un contexte pas toujours évident et surtout sur une durée aussi longue. Force est aujourd'hui de constater que votre travail aurait pu être rendu plus facile, mais que vous avez su accomplir vos missions parfaitement, et là encore, je tiens à vous en féliciter. Ces leçons, votre expérience acquise lors de ces grands évènements, je sais que vous les mettez déjà au service de la candidature de Paris 2024, et plus globalement de l'encadrement général des sportifs en situation de handicap.

Cette passion qui vous anime, cette volonté d'aller toujours plus loin dans l'accessibilité de la pratique et dans l'excellence sportive, c'est le plus beau cadeau que vous puissiez faire à votre pays et à nos athlètes. Et pour tout cela, nous tenions réellement à vous rendre hommage et à vous en remercier.

Bravo et merci.


Source http://social-sante.gouv.fr, le 3 novembre 2016

Rechercher