Déclaration de Mme Martine Pinville, secrétaire d'Etat au commerce, à l'artisanat, à la consommation et à l'économie sociale et solidaire, sur la stratégie de l'entreprise Krys dans le cadre de l'économie sociale et solidaire, à Bazainville (Yvelines) le 8 novembre 2016. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Martine Pinville, secrétaire d'Etat au commerce, à l'artisanat, à la consommation et à l'économie sociale et solidaire, sur la stratégie de l'entreprise Krys dans le cadre de l'économie sociale et solidaire, à Bazainville (Yvelines) le 8 novembre 2016.

Personnalité, fonction : PINVILLE Martine.

FRANCE. Secrétaire d'Etat au commerce, à l'artisanat, à la consommation et à l'économie sociale et solidaire

Circonstances : Inauguration de l'extension de l'usine Krys Group, à Bazainville (Yvelines) le 8 novembre 2016

ti : Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs,


Je suis ravie d'être parmi vous pour inaugurer le nouveau système de production de l'usine de Bazainville.

Nous avons pu le voir pendant la visite : nous sommes ici au coeur de l'industrie française de demain : performante, innovante, locale, mais aussi humaine et d'utilité sociale.

Krys prend aujourd'hui une nouvelle dimension, et emmène dans ce succès tout un pan de notre économie qui reste bien trop souvent confidentiel : je parle de l'économie sociale et solidaire, dont font partie les coopératives comme le groupe Krys.

La lunetterie est un savoir-faire français qui fait face à un marché mondialisé et en pleine évolution. Pour y répondre, cela nécessite de se réinventer et de choisir des priorités. Je félicite aujourd'hui le groupe Krys qui a su privilégier le Made in France, quand d'autres, à l'image d'un grand groupe du luxe, prennent la décision de condamner 200 emplois locaux en choisissant de ne pas renouveler leur licence avec un fabricant de lunettes jurassien. En venant ici à Bazainville, je suis venue encourager ces entreprises qui créent de la richesse économique et humaine en France.

Qui aurait imaginé il y a quelques années encore qu'une coopérative puisse être à la fois le 1er employeur d'un secteur, à la pointe de l'innovation, créateur de richesse sur le territoire, et engagé sur l'éthique de son entreprise ? Je vais vous le dire : personne n'aurait songé à cela, parce que ce changement d'échelle des entreprises de l'économie sociale et solidaire, c'est notre gouvernement qui l'a permis depuis 2012.

Aujourd'hui, je suis fière que des entreprises renommées comme Krys, soient les ambassadeurs de l'économie sociale et solidaire auprès du grand public. Car l'une des grandes batailles qu'il nous reste à mener, c'est d'assurer la visibilité de ce nouveau modèle économique auprès des jeunes, des demandeurs d'emplois, des investisseurs et des entreprises de l'économie classique.

J'ai à coeur que nos concitoyens sachent que le modèle français comprend une façon d'entreprendre, née au 19e siècle avec les associations, les mutuelles et les coopératives.

Ce nouveau modèle prend aujourd'hui un nouvel élan avec les sociétés commerciales d'utilité sociale et les fondations, qui participent activement à la création de l'emploi en France puisqu'elles ont assuré une croissance de l'emploi de près de 25% depuis 15 ans.

Ces entreprises dont fait partie KRYS, démontrent aussi que l'on peut parfaitement concilier l'éthique avec la rentabilité, le développement compétitif et le Made in France. Il n'y a là aucune contradiction, bien au contraire depuis la loi ESS qui encadre ces nouvelles formes de gouvernance.

Je souhaiterais évoquer quelques instants l'usine que nous venons de visiter :

Nous pouvons voir ici les résultats d'une très belle opération. 12 millions d'euros d'investissement, c'est une décision importante. C'est pourquoi je voudrais saluer deux choix faits par le groupe Krys.

D'abord, de répondre à une logique d'utilité sociale en réinvestissant ses bénéfices dans son activité, et dans la formation de ses salariés.

Ensuite, de recourir aux dispositifs publics que nous avons mis en place. L'usine de Bazainville incarne aujourd'hui le succès du Pacte de responsabilité et de solidarité, et en particulier le crédit d'impôt compétitivité emploi, le CICE. Je le rappelle, le groupe KRYS a bénéficié depuis 2013 de plus de 2 millions d'euros de baisses de charges avec le CICE. Une part a permis la modernisation du site, une autre part a été mobilisée pour la formation des salariés, et enfin, une dernière part a permis d'embaucher 128 personnes portant l'effectif à salariés à 558 personnes. Par ailleurs, Bpifrance accompagne aussi le groupe dans l'extension de cette usine de production haut de gamme, ce qui permettra la création de 60 emplois locaux, et donc non-délocalisables.

Avec KRYS, je constate que le CICE a permis de remettre l'investissement au coeur de la stratégie d'entreprise. Car sans investissement, il n'y a pas d'innovation technique et technologique qui permette de maintenir la productivité et de rester compétitif.

Sans investissement, il n'y a pas de formation des salariés aux nouveaux outils, et donc de possibilité de faire face aux nouveaux enjeux techniques ou digitaux.

C'est pour toutes ces raisons que nous avons voulu étendre cette stratégie d'investissement avec le compte personnel d'activité qui entrera en vigueur au 1er janvier. C'est un nouvel outil majeur pour les salariés : ils pourront désormais réunir et accéder aux droits qu'ils auront acquis tout au long de leur carrière en matière de formation, de chômage et de pénibilité.

Ce dispositif rejoint d'ailleurs la politique que nous menons en faveur de l'éducation et de l'insertion professionnelle.


Mesdames et Messieurs,

Le groupe Krys est pour nous est l'un des fleurons français de l'ESS et du Made in France et nous sommes fiers d'avoir participé à sa croissance, qui aujourd'hui bénéficie à tous avec des emplois durables, un service de qualité, une gouvernance démocratique et des valeurs fortes. Je vous remercie de votre attention et vous laisse la parole pour échanger sur vos questions.


Source http://www.economie.gouv.fr, le 17 novembre 2016

Rechercher