Déclaration de M. Matthias Fekl, secrétaire d'Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux Français de l'étranger, en réponse à une question sur la politique touristique et les outre-mer, à l'Assemblée nationale le 13 décembre 2016. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Matthias Fekl, secrétaire d'Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux Français de l'étranger, en réponse à une question sur la politique touristique et les outre-mer, à l'Assemblée nationale le 13 décembre 2016.

Personnalité, fonction : FEKL Matthias.

FRANCE. Secrétaire d'Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux Français de l'étranger

Circonstances : Questions d'actualité à l'Assemblée nationale, le 13 décembre 2016

ti : Madame la Députée, merci pour votre question ou plutôt vos questions. Si je ne parvenais pas à vous répondre dans les deux minutes qui me sont imparties, je suis évidemment à votre disposition pour vous apporter toute précision supplémentaire.

Je salue d'abord votre implication continue dans ce dossier, notamment en tant que rapporteure du chantier spécifique sur les outre-mer, dans le cadre des travaux menés avec le ministère des affaires étrangères et du développement international sur le tourisme. Beaucoup des mesures préconisées par votre rapport ont déjà été mises en oeuvre ou sont en train de l'être.

Nous avons créé une page dédiée aux outre-mer sur le site «France.fr», qui recense les différentes destinations. Sur ce sujet comme sur les autres, nous partons de l'idée que les outre-mer ont toute leur place dans notre politique touristique. Longtemps, les statistiques de la fréquentation de l'outre-mer n'ont pas été prises en compte dans les chiffres globaux du tourisme de notre pays, ce qui était incompréhensible. Elles le sont depuis l'an dernier. De fait, par sa diversité et sa richesse, cette magnifique destination touristique participe pleinement à l'attractivité touristique de notre pays.

Nous avons également demandé à notre opérateur Atout France de continuer à faire évoluer son cluster outre-mer en renforçant ses compétences et en se déployant non seulement en Europe mais dans le monde entier, pour faire connaître les destinations ultramarines. Sur ce sujet, je collabore étroitement avec ma collègue ministre des outre-mer, Ericka Bareigts, qui a organisé elle-même en septembre les assises du tourisme d'outre-mer pour faire le point, améliorer encore les outils statistiques et travailler sur la connectivité.

Nous sommes intervenus dans des négociations internationales pour renforcer la desserte aérienne de la plupart des destinations ultramarines et pour travailler sur le multi-destinations, c'est-à-dire les destinations touristiques ultramarines et les pays voisins, qui y sont liés. À travers les outre-mer, notre pays est présent dans le monde entier. Nous avons à coeur de construire des multi-destinations qui permettront tant aux outre-mer qu'à ces pays de mener un travail intégré.

Le programme d'investissement d'avenir et le fonds mis en place à la Caisse des dépôts et consignations pour le développement de projet touristiques sont tous deux ouverts aux destinations ultramarines.

Enfin, nous avons instauré une dispense de visa pour les ressortissants étrangers titulaires d'un visa Schengen à entrées multiples, et nous l'avons étendu à onze pays. Ce travail sera poursuivi l'an prochain.

Vous le voyez, Madame la Députée, les outre-mer font partie des priorités de notre pays en matière de tourisme.


Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 15 décembre 2016

Rechercher