Conseil des ministres du 27 juillet 2016. La situation de l'emploi. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 27 juillet 2016. La situation de l'emploi.

Personnalité, fonction : EL KHOMRI Myriam.

FRANCE. Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

ti : La ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social a présenté une communication relative à la situation de l'emploi.

Au mois de juin, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle Emploi en catégorie A, c'est-à-dire sans aucune activité, a augmenté de 5 400 par rapport au mois de mai, soit + 0,2 %. Néanmoins, la tendance reste clairement orientée à la baisse puisque, sur les six premiers mois de l'année, le nombre d'inscrits a diminué de 54 800, et cette baisse a concerné toutes les classes d'âge. Cela fait deux trimestres consécutifs que le chômage baisse, ce qui ne s'était plus observé depuis début 2008.

De même, si le nombre de jeunes demandeurs d'emploi sans activité a progressé en juin (+ 4 000 inscrits, soit + 0,8 %), le bilan demeure positif depuis le début de l'année avec une baisse de près de 11 000 et de plus de 30 000 jeunes sur un an.

Les actions ciblées sur les plus fragiles se traduisent même par une diminution de 40 500 du nombre de demandeurs d'emploi de longue durée depuis le début de l'année, ce qui traduit une amélioration incontestable de la situation de l'emploi.

La mobilisation du Gouvernement dans la lutte contre le chômage va donc s'amplifier pour que la baisse soit encore plus forte et rapide au second semestre.

Les dispositifs mis en œuvre, comme le Pacte de responsabilité et de solidarité et l'aide Embauche PME, qui a fait l'objet de plus de 500 000 demandes en moins de six mois, vont poursuivre leurs effets d'accélération et d'amplification de la création d'emploi. En outre, le déploiement du plan 500 000 formations supplémentaires permettra aux demandeurs d'emploi de saisir ces opportunités nouvelles à l'issue de leur formation.

La lutte contre le chômage va être renforcée par la généralisation de la « Garantie jeunes » prévue par la loi relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels. Les jeunes les plus en difficulté bénéficieront ainsi de cet accompagnement intensif dont une première évaluation a montré les effets très positifs sur l'accès à l'emploi durable dans le secteur marchand.

Rechercher