Conseil des ministres du 22 septembre 2016. La grande école du numérique | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 22 septembre 2016. La grande école du numérique

Personnalité, fonction : SAPIN Michel, EL KHOMRI Myriam, LEMAIRE Axelle.

FRANCE. Ministre de l'économie et des finances; FRANCE. Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social; FRANCE. Secrétaire d'Etat au numérique et à l'innovation

ti : Le ministre de l'économie et des finances, la ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, la secrétaire d'Etat chargée du numérique et de l'innovation et la secrétaire d'Etat chargée de la formation professionnelle et de l'apprentissage ont présenté une communication sur la Grande école du numérique.

Annoncée le 5 février 2015 puis lancée par le Président de la République le 17 septembre 2015 lors d'un hackathon organisé à l'Elysée, la Grande école du numérique répond à une double ambition :

1° Une ambition économique : apporter une réponse aux besoins en compétences numériques d'une économie en transition. L'ensemble de l'économie est traversé et transformé par le numérique. Pour répondre à l'ampleur des besoins de compétences, l'offre de formation doit se structurer et se développer.

2° Une ambition sociale : contribuer à la cohésion sociale en favorisant l'insertion sociale et professionnelle des personnes éloignées de l'emploi et de la formation, en particulier des jeunes, des femmes et des publics issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

La Grande école du numérique poursuit quatre objectifs stratégiques, portés et mis en oeuvre par les ministres chargés du numérique, de l'emploi et de la formation professionnelle, de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur, de la ville et de la jeunesse :

1. soutenir sur l'ensemble du territoire un réseau de formations d'excellence ;

2. promouvoir des formations au numérique répondant aux besoins économiques et sociaux ;

3. assurer une veille dynamique et continue des besoins d'emplois et de compétences des métiers du numérique et des réponses proposées par les organismes de formation ;

4. développer des démarches innovantes permettant de mobiliser et professionnaliser les personnes les plus éloignées de l'emploi.

La première vague de labellisation lancée à l'automne 2015 a permis de labelliser 171 formations, portées par 130 « fabriques du numérique » et visant 4 000 apprenants répartis sur pratiquement la totalité du territoire. Cinq millions d'euros ont financé ces opérations.

Une deuxième vague de labellisation a été lancée le 23 août 2016 dans l'objectif d'atteindre la labellisation de 200 fabriques et la formation de 10 000 apprenants, comprenant notamment 50 % de jeunes peu ou pas qualifiés, ni en emploi, ni en formation et 30 % de femmes, d'ici fin 2017. Cette nouvelle vague est dotée d'une enveloppe de 10 millions d'euros.

Début octobre, un décret permettra d'attribuer des aides financières pour les « apprenants » de la Grande école du numérique sans ou avec peu de ressources.

Enfin, une structure pérenne et autonome, au statut juridique de groupement d'intérêt public (GIP) rassemblant ministères, collectivités, opérateurs de l'Etat, entreprises privées et acteurs de la formation professionnelle, sera créée à l'automne 2016.

Rechercher