Interview de M. François Hollande, Président de la République, le 10 juin 2016, sur le match de football France-Roumanie au Stade de France. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Interview de M. François Hollande, Président de la République, le 10 juin 2016, sur le match de football France-Roumanie au Stade de France.

Personnalité, fonction : HOLLANDE François.

FRANCE. Président de la République

Circonstances : Match France-Roumanie au Stade de France, le 10 juin 2016

ti :
Caroline HENRY : Bonsoir Président.

LE PRESIDENT : Bonsoir.

Caroline HENRY : Ça y est, c'est le grand soir. Le stade se remplit doucement. C'est compliqué d'arriver, avec les grèves mais aussi les mesures de sécurité. Alors est-ce que cet Euro va nous permettre de souffler un peu et de retrouver le sourire ?

LE PRESIDENT : Oui, tout a été fait pour réussir cet Euro. Les spectateurs ont pu venir au stade sans aucune difficulté ; cela a été fluide, aussi bien pour le transport ferroviaire, le métro, le RER que pour le transport automobile. Donc cela a été assuré. La sécurité : tout le public s'est bien conformé aux règles et c'était très important. Ici, il y a 20.000 Roumains qui ont été également soumis aux vérifications et qui l'ont parfaitement compris. Alors il faut que ce soit un succès sportif, il faut que ce soit aussi un grand événement populaire et ce soir, il n'y avait pas beaucoup de monde qui était dans les rues de Paris et je crois qu'il y aura énormément de téléspectateurs devant la télévision.

Caroline HENRY : Il y a un engouement formidable, massif et assez inédit à ce stade de la compétition autour des Bleus. Quel beau parcours déjà réussi par cette équipe de France ! Comme quoi, tout est possible avec les Bleus ?

LE PRESIDENT : Oui, tout est possible mais il y a un principe de précaution. Le premier match compte beaucoup parce que c'est celui qui va donner le ton. Les matches d'ouverture sont toujours très difficiles pour les équipes qui accueillent. Donc il faut vraiment les soutenir, les Bleus, parce qu'ils ont besoin de nous ! J'ai été les voir à Clairefontaine, ils sont très concentrés sur leur sujet ; ils veulent réussir ce parcours, ils veulent offrir à la France de la fierté et aussi du bonheur. Je crois qu'ils méritent tout notre soutien.

Caroline HENRY : Un pronostic Président ? Mouillez le maillot, allez-y !

LE PRESIDENT : Non, je n'ai pas le droit de faire des pronostics mais… je pense qu'on va gagner. Je veux le croire !

Caroline HENRY : Merci Président.

Rechercher