Entretien de M. François Hollande, Président de la République, dans "Le Parisien" du 5 août 2016, sur la cadidature de Paris pour les Jeux olympiques de 2024. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Entretien de M. François Hollande, Président de la République, dans "Le Parisien" du 5 août 2016, sur la cadidature de Paris pour les Jeux olympiques de 2024.

Personnalité, fonction : HOLLANDE François.

FRANCE. Président de la République

ti :

Q - Était-il indispensable de venir à Rio pour défendre la candidature de Paris aux JO de 2024 ?

R - Les Jeux olympiques et paralympiques sont un enjeu considérable pour la France. Parce qu'organiser un tel événement est à la fois une responsabilité, un honneur et une chance. Il était de mon devoir d'être ici pour rencontrer bon nombre de responsables du Comité international olympique (CIO), en premier lieu son président Thomas Bach, afin de les convaincre que Paris est le meilleur choix. Je suis aussi ici pour soutenir les athlètes français, comme j'étais allé le faire à Londres en 2012. Nous avons été éprouvés et nous avons besoin de ces moments d'unité et de rassemblement.

Q - La candidature française n'est-elle pas affaiblie par la vague de terrorisme en France ?

R - La question du terrorisme est posée à toutes les villes candidates. Aucun pays n'est à l'abri. Ces derniers mois, nous avons su accueillir dans des conditions de très grande sécurité de grands événements internationaux comme l'Euro, le Tour de France, Roland-Garros et la COP 21. Certes, la menace est là, mais notre pays est préparé pour y faire face. Nous disposons de moyens technologiques et humains particulièrement reconnus, et qui peut dire où en sera le monde en 2024 ?

Q - Dans ce contexte, la France peut appuyer sa candidature sur les valeurs olympiques...

R - Je ne veux pas utiliser le contexte que nous connaissons comme argument. Si Paris obtient les JO, c'est parce que nous aurons été capables de présenter le meilleur dossier à tous les points de vue. Les valeurs de l'olympisme - la fraternité, le partage, la diversité, la tolérance - sont celles dont on a le plus besoin aujourd'hui face à la barbarie et l'obscurantisme. Souvenez-vous que les Jeux olympiques ont été marqués dans leur histoire par la violence et le terrorisme ou par un contexte politique lourd. Alors, il est très important que ces valeurs soient rappelées.

Q - Que représentent les Jeux pour vous, personnellement ?

R - L'athlète qui m'a le plus marqué dans ma jeunesse, c'est Alain Mimoun, le champion de marathon. Je l'ai revu plus tard car il était installé en Corrèze et jusqu'à la fin de sa vie continuait de courir. J'ai ensuite été passionné par les JO de Mexico en 1968, avec Colette Besson et la manifestation des sprinteurs noirs sur le podium*. Mais pour revenir à aujourd'hui, la délégation française est la plus nombreuse de l'histoire des Jeux : 395 athlètes fiers de revêtir le maillot de la France et d'offrir des médailles à notre pays avec Teddy Riner, un immense champion et notre porte-drapeau.

* Pour protester contre la ségrégation raciale aux États-Unis, Tommie Smith et John Carlos sont montés sur le podium du 200 m en chaussettes noires et en levant un poing ganté de noir.

Rechercher