Déclaration de Mme Martine Pinville, secrétaire d'Etat au commerce, à l'artisanat, à la consommation et à l'économie sociale et solidaire, sur l'organisation de l'économie sociale dans le secteur médico-social et sanitaire, Paris le 14 décembre 2016. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Martine Pinville, secrétaire d'Etat au commerce, à l'artisanat, à la consommation et à l'économie sociale et solidaire, sur l'organisation de l'économie sociale dans le secteur médico-social et sanitaire, Paris le 14 décembre 2016.

Personnalité, fonction : PINVILLE Martine.

FRANCE. Secrétaire d'Etat au commerce, à l'artisanat, à la consommation et à l'économie sociale et solidaire

ti : Monsieur le Président de NEXEM,
Mesdames et Messieurs les adhérents et délégués régionaux de cette nouvelle organisation,
Mesdames et Messieurs les parlementaires,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs,


Je suis ravie d'être à vos côtés pour inaugurer cette nouvelle et prometteuse organisation que représente NEXEM.

Je constate que jour après jour, les mouvements et syndicats de l'économie sociale et solidaire s'unissent, et que les employeurs des secteurs social, médico-social et sanitaire se rassemblent toujours plus. Le rapprochement du SYNEAS et de la FEGAPEI en est une belle illustration, et je vous en félicite.

C'est une consolidation indispensable qui va permettre à votre modèle et à vos valeurs de peser de tout leur poids dans le dialogue avec les partenaires sociaux et la puissance publique.

Je dirais même que c'est un choix parfaitement lucide et éclairé de deux organisations professionnelles qui ont fait un constat de bon sens : ensemble, on est plus fort. Pour vous, cette union se traduit par plus de performance et donc plus facilités à accompagner et répondre aux besoins de vos adhérents, notamment grâce aux réseaux territoriaux que vous aviez bâtis.

Avec cette union, NEXEM pourra atteindre les seuils fixés pour la représentativité.

Et puis, votre présence dans le débat public sera renforcée par une meilleure identification et lisibilité de vos actions.

En somme, je suis fière que le Gouvernement puisse compter sur vous pour renforcer ses actions dont le but est de doter l'économie sociale et solidaire et le secteur social, médico-social et sanitaire à but non lucratif, d'une représentation à la hauteur de nos valeurs.

L'économie sociale et solidaire, c'est une promesse de croissance durable.

C'est un modèle que nous soutenons car il favorise de nouvelles formes de liens sociaux et garantit un rapport heureux au travail et à l'entreprise. Ce sont autant de principes qui font écho au besoin de « sens » que nos concitoyens expriment.

A travers son action, l'économie sociale et solidaire fait vivre chaque jour les valeurs de solidarité, d'altruisme et de coopération, qui sont aussi les vôtres.

En 2016, nous avons vécu une année intense en matière d'économie sociale et solidaire, en particulier pour sa représentation professionnelle.

L'UDES à laquelle vous appartenez a pu compter sur le gouvernement pour mener à bien sa mission de représentation et de négociation au nom de l'économie sociale et solidaire.

La reconnaissance de son statut multi-professionnel a été un pas important et la représentativité de l'UDES sera encore confirmée par les arrêtés de 2017.

Comme le Gouvernement s'y était engagé, et je salue en particulier le travail de Myriam El Kohmri, l'UDES a été intégrée au sein du Haut conseil du dialogue social, du conseil supérieur de la prud'homie, du conseil d'orientation des conditions de travail et de la Commission nationale de la négociation collective.

La semaine dernière, l'UDES est également entrée au sein du conseil d'orientation pour l'emploi.

Je me réjouis de ces acquis au sein des instances nationales du dialogue social. Je suis intimement convaincue que la représentation de l'économie sociale et solidaire apporte au débat et enrichit la réflexion sur les sujets majeurs que sont le travail, l'emploi et la justice prud'homale.

L'UDES porte une vision différente, une vision dont les partenaires sociaux et les responsables publics ont besoin pour accompagner la transformation de notre société vers plus de progrès, de solidarité et d'utilité sociale.

NEXEM est porteuse de ce progrès social et c'est essentiel de le redire. Vous représentez 10 000 établissements et plus de 300 000 salariés dans le secteur sanitaire, social et médico-social.

C'est un secteur important car il représente à lui seul près de la moitié des emplois dans l'ESS en France !

Cette prééminence du social et du médico-social vous confère une responsabilité dans votre fonction employeur dans ce modèle économique. Et je tiens là à saluer votre engagement pour les contrats d'avenir. Plus de 325 000 ont été signés à ce jour, dont près de 40% dans des associations. Je tiens également à féliciter votre implication, pilotée par l'UNIFAF, dans le cadre du plan 500 000 formations supplémentaires pour les personnes à la recherche d'un emploi peu ou pas qualifiées et de longue durée.

Votre engagement est particulièrement important car les emplois que vous créent ne peuvent pas être délocalisées. En effet, il s'agit d'activité d'utilité sociale et de proximité accueillant des personnes âgées, des personnes handicapées, des enfants en difficulté, aux familles en difficulté. Vous ne le faites pas à n'importe quelles conditions. Vous avez le souci, au-delà de créer de la richesse et de la valeur économique, de créer de la plus-value fondée sur la solidarité et l'éthique.

Nous avons tenu à accompagner votre engagement pour l'emploi d'abord avec le relèvement de l'abattement de la taxe sur les salaires.

Dès l'année prochaine, un nouveau crédit d'impôt permettra à vos organisations de bénéficier d'une baisse de charges complémentaire qui leur permettra d'employer ou d'investir davantage.


Mesdames et Messieurs,

Le Président de la République, l'a rappelé : il y a des signaux positifs pour l'investissement et l'emploi, et nous devons avoir confiance en l'avenir.

Et votre rapprochement ce soir incarne ces nouvelles synergies au service de l'utilité sociale.

Je souhaite la bienvenue et une belle et longue vie à NEXEM.


Merci de votre attention.


Source http://nexem.fr, le 12 janvier 2017

Rechercher