Déclaration de M. Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'Etat aux anciens combattants et à la mémoire, sur le rôle de l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre, à Paris le 11 janvier 2017. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'Etat aux anciens combattants et à la mémoire, sur le rôle de l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre, à Paris le 11 janvier 2017.

Personnalité, fonction : TODESCHINI Jean-Marc.

FRANCE. Secrétaire d'Etat aux anciens combattants et à la mémoire

Circonstances : Voeux au personnel de l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC-VG), à Paris le 11 janvier 2017

ti :
Madame la Directrice Générale de l'ONAC-VG, Chère Rose-Marie Antoine
Messieurs les officiers généraux,
Mesdames et Messieurs les membres du conseil d'administration,
Mesdames et Messieurs les personnels civils et militaires de l'ONAC-VG,
Mesdames et Messieurs,


Je profite de cette cérémonie des voeux à l'Office, la dernière dans l'exercice de mes fonctions ministérielles, pour vous exprimer, Madame la Directrice générale, ma satisfaction de me retrouver une nouvelle fois au milieu des personnels de l'ONAC-VG qui oeuvrent au service du monde combattant, de toutes les victimes du terrorisme et de leurs familles, sans oublier votre action en faveur du volet mémoriel.

C'est pour moi un plaisir, à l'aube de cette nouvelle année, de m'adresser à vous toutes et à vous tous qui perpétuez le rôle et les missions de l'ONAC-VG, depuis sa création dont nous avons commémoré le centenaire en 2016.

Les voeux que je souhaite formuler aujourd'hui à votre intention sont bien sûr des voeux de santé, de réussite dans vos vies personnelles et professionnelles mais ils sont aussi pour moi l'occasion de rendre hommage au travail remarquable fourni tout au long de l'année par vous toutes et vous tous.

L'année 2016 fut dense et chacun d'entre vous a fourni le meilleur pour servir celles et ceux qui comptent sur l'Office et qui ont besoin de l'ONAC-VG pour les aider parfois au quotidien.

Dans un contexte difficile, marqué pour tous nos compatriotes par les attentats et la menace terroriste, l'Office a été particulièrement sollicité et vous avez rempli votre travail d'assistance avec professionnalisme et humanité, à l'écoute des ressortissants de l'ONAC-VG.

A la suite de ces attentats, ce sont en effet plus de 2000 victimes ou leurs proches qui vous ont sollicités, à la recherche d'une aide, d'un secours, d'un conseil.

La triste actualité de ces deux dernières années a mis en lumière une mission que l'ONAC-VG exerce depuis de nombreuses années et qui s'était estompée avec le temps.

Je veux parler des actions en faveur des pupilles de la Nation.

L'année 2017 sera aussi l'occasion de se rappeler qu'il y a cent ans était créé l'Office national des pupilles de la Nation dont l'ONAC-VG a repris par la suite la vocation.

Aujourd'hui l'Office suit près de 450 pupilles, dont 193 au titre des attentats perpétrés depuis 2009, 135 pour les années 2015 et 2016, soit la mobilisation de 16 services départementaux.

Ces chiffres sont, hélas, à la hausse et en perpétuelle évolution, dans la mesure où des procédures sont encore en cours.

Ces chiffres traduisent le rôle essentiel que joue l'Office dans l'assistance de ces personnes meurtries et parfois tout au long de leur vie, en particulier quand l'actualité a cessé de s'intéresser à ces victimes et qu'elles se retrouvent seules et désemparées face aux multiples problèmes qu'il leur faut affronter.

Cette actualité dramatique nous incite à la prudence et demande, de la part de ceux qui ont le pouvoir de décider, une forte capacité de résistance face à des actions dites de « modernisation » qui ne sont en fait que de purs exercices comptables dans lesquels les réductions d'effectifs sont la ligne directrice.

C'est la raison pour laquelle j'ai souhaité préserver le maillage territorial.

C'est l'expérience de l'ONAC-VG et son maillage territorial qui favorisent un service de proximité de qualité des ressortissants dans le besoin.

C'est dans cette perspective d'accompagnement et de suivi que la création d'un bureau des victimes d'attentats terroristes au sein de l'Office est annoncée pour 2017.

Il permettra de renforcer l'action en faveur des plus faibles.

Cette évolution dans l'organisation des services de l'Office s'inscrit pleinement dans la démarche du Gouvernement de développer un service de proximité de l'aide aux victimes.

Au seuil de cette nouvelle année, je forme le voeu de voir perdurer l'esprit de solidarité qui anime tout le personnel de l'ONAC-VG, tout entier dédié au service de cette cause noble et nécessaire qu'est l'oeuvre de reconnaissance et de réparation.

A côté des missions de solidarité et d'entraide, votre énergie a également été sollicitée en 2016 par les grands chantiers qui se sont inscrits dans l'effort de rénovation et de valorisation des nécropoles, sépultures de guerre et Hauts lieux de la mémoire nationale illustrant, une fois encore, la contribution majeure de l'ONAC-VG à l'entretien et à la transmission de la mémoire.

Je tiens à ce titre à saluer l'excellent travail accompli par le Pôle des sépultures de guerre et des Hauts lieux de la mémoire nationale de Metz.

Je pense bien sûr à la restauration du mémorial des Martyrs de la Déportation dont la nouvelle muséographie a été inaugurée le 24 avril dernier par le Premier ministre, mais aussi au grand chantier engagé dans le camp de concentration de Natzweiler-Struthof où je me rendrai prochainement et où l'Etat vient de faire l'acquisition de l'auberge qui abritait l'ancienne Kommandantur.

Les travaux se poursuivront, en 2017 et en 2018, avec les rénovations des miradors, de l'ancienne chambre à gaz ainsi qu'avec la mise en valeur de la récente acquisition et de la villa Ehret.

Au cours du premier trimestre de l'année, je me rendrai avec votre directrice générale à Toulon pour faire le point, avant sa réouverture, sur les travaux de rénovation du mémorial du Débarquement de Provence du Mont Faron.

J'ai proposé au Président de la République d'inaugurer courant mars ce musée rénové, créé par le Général de Gaulle et que, depuis, aucun chef de l'Etat n'avait visité.

Ce fut chose faite le 15 août 2014.

A cette occasion, François Hollande avait souhaité inscrire ces travaux dans un projet de modernisation pour doter ce Haut lieu de la mémoire nationale d'un programme muséographique revisité et adapté aux enjeux d'aujourd'hui.

Ces rénovations ont été effectuées, conformément aux engagements pris par le Président de la République.

Tous ces temps forts, autour de Hauts lieux de la mémoire nationale, résultent d'une véritable politique patrimoniale dont les succès présents et à venir sont possibles grâce à l'action de l'Office et à l'énergie déployée quotidiennement par son personnel.

L'année 2016 a également été marquée par la mobilisation de tous pour faire vivre ce grand anniversaire que fut le Centenaire de l'ONAC-VG.

Mes remerciements vont aux équipes qui ont porté ce projet et à vous toutes et à vous tous qui travaillez soit en l'administration centrale, soit dans les services départementaux en France métropolitaine, à l'Outre-mer et à l'Etranger.

L'année qui commence va apporter avec elle de nouveaux défis et doit, malgré les contraintes budgétaires, voir perdurer la politique sociale de l'ONAC-VG.

Chacune et chacun saura, j'en suis convaincu, répondre présent à ce défi et contribuera à maintenir la vocation de l'Office.

Je pense en particulier à son action sociale et à la revalorisation d'un million d'euros qui permettra, en 2017, de renforcer l'effort de rééquilibrage des aides en faveur des plus démunis, entrepris dès 2015.

Le maintien de ces moyens est indispensable pour favoriser la mise en oeuvre de la mission sociale de l'Office dans les meilleures conditions.

Je veux rappeler que cette dotation a augmenté depuis 2012 de plus de 31% et bénéficiera aux anciens combattants, à leurs conjoints survivants et aux victimes d'actes de terrorisme.

Enfin, je salue la réforme engagée dès 2013 et aboutie en 2016 à travers le transfert des établissements médico-sociaux et des établissements de reconversion professionnelle.

Ce fut et cela reste une réforme difficile qui a nécessité un fort engagement des équipes de l'ONAC-VG ; d'abord dans sa préparation, ensuite dans son plan de négociation interministérielle, enfin dans sa mise en oeuvre.

Il a fallu convaincre, expliquer, rassurer, garantir.

Il a fallu l'engagement de toutes les parties au dossier, du Secrétariat général pour l'administration à votre directrice en passant par les équipes de Madame Gwénolée Pruvot-Dubos.

Tout ce travail a été regardé au départ avec beaucoup de scepticisme et d'incrédulité quant aux chances d'aboutir.

Vous l'avez accompli avec succès et sans ménager vos efforts.

J'en veux pour preuve les votes répétés et favorables du Conseil d'administration de l'ONAC-VG.

Je veux saluer cette transformation dans les missions de l'ONAC-VG qui s'est faite dans le cadre d'une négociation interministérielle « gagnant-gagnant » pour les personnels, pour les pensionnaires des établissements concernés et pour l'ONAC-VG.

Je salue une nouvelle fois tout le travail déjà effectué et je veux vous dire ma confiance en une solution publique pour l'achèvement, en 2017, de ce transfert.

L'année 2017 sera, comme les années précédentes, aussi une année mémorielle importante au cours de laquelle se poursuivra le cycle commémoratif de la Grande Guerre.

Par la célébration de la prise de Vimy par les Canadiens le 9 avril mais aussi à travers l'évocation du tournant décisif que fut l'entrée en guerre des Etats-Unis ou encore l'Offensive du Chemin des Dames.

L'engagement constant des services départementaux de l'Office auprès des préfets en charge de l'organisation de ces célébrations dans l'Aisne et le Pas-de-Calais sera une clé de leur réussite.

Je sais pouvoir compter sur vous tous pour être au rendez-vous de ces anniversaires et assurer la transmission du souvenir de ces évènements à tous les publics qui viendront commémorer ces dates en 2017.

La mémoire combattante, l'ONAC-VG en est le garant.

Il veille à son entretien et à la construire chaque jour en s'ouvrant aux nouvelles générations du feu.

C'est dans le but de faire vivre cette mémoire immédiate et pour lui donner toute la place qui lui revient qu'a été décidée, par le Président de la République, l'érection au sein du Parc André Citroën d'un mémorial national en hommage aux soldats français morts en opérations extérieures.

Le 23 mars, le Président de la République présentera le projet de monument retenu par le jury de sélection lors d'une cérémonie qui sera également l'occasion de rappeler le sacrifice de tous les soldats tombés en opérations extérieures.

Ce geste s'intègre dans le cadre d'une politique nationale qui vise une reconnaissance identique et solidaire des différentes générations du feu et dont l'ONAC-VG est le maître d'oeuvre.

Cette politique voulue et menée depuis bientôt cinq ans sous l'impulsion de François Hollande, tend à l'apaisement des mémoires.

Aussi, au cours du premier semestre de l'année, sera mise en place l'exposition « Mémoires de la guerre d'Algérie » annoncée dans son discours par le Président de la République le 19 mars 2016, à l'occasion de la Journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.

Cet évènement culturel, conçu comme un outil pédagogique, sera l'occasion d'honorer toutes les mémoires par la présentation de portraits et de témoignages des différents acteurs de cette période qui reste encore douloureuse plus de 50 ans après.

C'est une douleur que nous avons le devoir d'aider à surmonter.

Je sais l'énergie et le sérieux que chacun a déjà montré dans la mise en place de ce projet et je ne doute pas de son succès prochain.

L'année qui s'ouvre sera donc riche, ambitieuse et j'ai confiance en votre mobilisation pour mener à bien les rendez-vous mais aussi tous les imprévus qui la rythmeront.

Plus que jamais l'ONAC-VG fait la démonstration de son indispensable ancrage au coeur de nos institutions et en particulier dans celle du ministère de la Défense.

C'est pourquoi j'ai personnellement veillé aux conditions de renouvellement et à la composition du Conseil d'administration de l'ONAC-VG, en faisant entrer en son sein des représentants associatifs des victimes d'actes de terrorisme ainsi qu'un représentant de l'histoire des harkis et rapatriés en qualité d'expert pour signifier que l'Office est désormais le guichet unique du monde combattant, des ressortissants harkis et des rapatriés.

A toutes et à tous, je renouvelle mes voeux de réussite sur les plans professionnels et personnels et mes sincères remerciements pour avoir été pleinement à mes côtés pendant ces plus de deux années où j'ai eu la chance et l'honneur d'occuper le portefeuille de Secrétaire d'Etat chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire.


Je vous remercie.


Source http://www.defense.gouv.fr, le 13 janvier 2017

Rechercher