Déclaration de Mme Myriam El Khomri, ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, sur la formation professionnelle des demandeurs d'emploi (conclusion), Paris le 21 mars 2017. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Myriam El Khomri, ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, sur la formation professionnelle des demandeurs d'emploi (conclusion), Paris le 21 mars 2017.

Personnalité, fonction : EL KHOMRI Myriam.

FRANCE. Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

ti :


Permettez-moi quelques mots de conclusion, pour vous remercier et pour saluer vos interventions et vos témoignages qui ont permis d'éclairer mes propos introductifs.

Lors de la première table ronde, par vos propos, vous avez reconnu la qualité du processus de concertation que nous avons souhaité mettre en oeuvre. La démarche de diagnostic, suite au travail de la mission, a réellement permis d'atteindre nos objectifs :

- Convenir, contractuellement, en fonction des capacités de chacun des OPCA et dans le respect des problématiques de chacun des secteurs professionnels, d'engagements exceptionnels, loin d'une quelconque démarche autoritaire qui n'aurait pas fait sens et contre laquelle je me suis opposée ;
- Sortir des présupposés sur l'existence d'une manne, d'un trésor de guerres dans les caisses des OPCA, particulièrement dans le contexte actuel ;
- Croiser nos regard pour définir ensemble nos axes communs et les priorités à privilégier, quelles formations, quels dispositifs, quel public tout en intégrant les contraintes de chacun ;
- S'inscrire dans la durée en proposant une démarche de concertation et de contractualisation qui intègre les enjeux de gouvernance, de temporalité dans la gestion des projets et les processus de financement.

Lors de la deuxième table ronde, comme le 28 février, vos témoignages ont illustré et confirmé l'importance de la conduite d'actions spécifiques pour proposer des réponses innovantes et adaptées aux évolutions de notre société et aux évolutions des environnements de travail.

Je vous le redis : nous devons partir des diagnostics des besoins pour mieux accompagner les territoires et les entreprises en matière de production de compétences. L'ingénierie des dispositifs d'intervention et de formation doit intégrer l'individualisation dans les démarches de gestion des transitions professionnelles des personnes.

Il faut adapter et moderniser les dispositifs de formation pour une interaction plus efficiente entre une personne et une opportunité d'emploi. je suis convaincue par la pertinence et l'efficacité des Préparation Opérationnelle à l'Emploi, qu'elle soit individuelle ou collective

Nous devons également anticiper la structuration de dispositifs de formation d'enjeu national, pour répondre aux urgences sociétales, je vous remercie d'avoir aussi fléché des moyens au bénéfice de l‘accueil et l'intégration des réfugiés.

Nous sommes maintenant à quelques semaines de la fin de notre mandat et je suis particulièrement ravie que nous soyons parvenus à une telle mobilisation de tous les acteurs et de tous les financeurs.

Le plan 500 000 formations supplémentaires a été en 2016 et est, en 2017, un révélateur extraordinaire de notre capacité collective à nous mobiliser pour lutter contre le chômage.

La formation tout au long des la vie doit être pensée comme un investissement dans les compétences, elle est un levier de valorisation et de sollicitation dynamique du capital humain.


Source http://travail-emploi.gouv.fr, le 6 avril 2017

Rechercher