Déclaration de M. Gérard Collomb, ministre de l'intérieur, sur l'exercice des responsabilités par les officiers de sapeurs-pompiers au sein des services départementaux d'incendie et de secours (SDIS) et l'ENSOSP, garante de l'"effectivité de la promesse républicaine", Aix-en-Provence le 29 juin 2017. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Gérard Collomb, ministre de l'intérieur, sur l'exercice des responsabilités par les officiers de sapeurs-pompiers au sein des services départementaux d'incendie et de secours (SDIS) et l'ENSOSP, garante de l'"effectivité de la promesse républicaine", Aix-en-Provence le 29 juin 2017.

Personnalité, fonction : COLLOMB Gérard.

FRANCE. Ministre de l'intérieur

Circonstances : Cérémonie de baptême des promotions de l'École nationale supérieure d'officiers de sapeurs-pompiers (ENSOSP), Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) le 29 juin 2017

ti : Monsieur le Préfet de région,
Monsieur le Préfet, directeur général de la sécurité civile et de la gestion des crises,
Madame la Sénatrice,
Madame la Présidente du Conseil départemental, Présidente du Conseil d'Administration de l'ENSOSP,
Madame le Maire,
Monsieur le Contrôleur général, directeur de l'ENSOSP,
Monsieur le Président de la Conférence nationale des services d'incendies et de secours,
Monsieur le Président de la Fédération Nationale des Sapeurs-pompiers de France,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs les officiers de sapeurs-pompiers,
Mesdames et Messieurs,


C'est un grand honneur pour moi de présider pour la première fois cette cérémonie de baptême des promotions de l'École Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs-Pompiers.

Je mesure pleinement ce que ce moment représente pour vous d'émotion et de fierté après ces mois de formation. Je tiens donc avant toute chose à vous féliciter pour votre implication et pour les responsabilités que vous vous apprêtez à prendre.

En cet instant où vous vous trouvez devant moi, en uniforme, je veux aussi vous exprimer la gratitude du pays. Que vous soyez professionnels ou volontaires, vous êtes tous animés par une même volonté : servir et protéger. Dans l'exercice de cette mission, vous payez parfois le plus lourd des tributs. Vous donnez jusqu'à votre vie pour sauver celle des autres. Soyez assurés de la reconnaissance de la Nation.

Officiers de sapeurs-pompiers, vous représentez aujourd'hui 23 promotions. 23 promotions, qui se sont chacune choisi un nom de baptême. Ces choix, cela a été rappelé tout à l'heure, sont des symboles forts. Car se placer sous le patronage d'une personnalité, d'un principe ou d'un événement, c'est dire quelque chose du sens que l'on donne à son engagement, c'est dire quelque chose du sapeur-pompier que l'on est ou que l'on entend être. Je ne vais pas ce matin égrener l'ensemble des noms des promotions. J'en retiendrai toutefois trois, qui sont pour moi emblématiques de ce que vous êtes et que ce que vous devrez être encore davantage demain.

Ainsi, la 14e promotion des directeurs départementaux adjoints a choisi le nom du colonel Yvon TREPOS. Beaucoup d'entre vous ont connu ce grand sapeur-pompier qui, décédé il y a tout juste un an, a marqué la profession, par sa capacité à innover, mais aussi à entraîner les hommes, sans jamais se départir de sa bienveillance. S'y référer, c'est donc affirmer une conception très élevée du rôle de l'officier.

La 31e promotion des chefs de groupement s'est, quant à elle, placée sous le patronage de Rouget de L'Isle. Cette personnalité est bien sûr connue de tous les Français pour avoir composé La Marseillaise. Elle est moins connue pour avoir été un « officier du génie », arme de laquelle nombre de vos traditions sont héritées. Là encore, il s'agit donc d'un choix important. Car au moment où, au travers d'actes terroriste, on a cherché à semer la division dans notre société, mettre en avant le compositeur de l'hymne national, c'est affirmer que nos sapeurs-pompiers feront toujours bloc pour protéger notre République.

Je voudrais également citer la promotion des personnels de santé, qui a pris pour nom de baptême « Marie Curie ». Il s'agit bien sûr d'une référence à la contribution apportée par la physicienne à la modernisation des services de secours, en particulier durant la Grande Guerre. Permettez-moi d'y voir aussi une invitation à confier aux femmes davantage de responsabilités. Et quand je vois ces rangs, je crois, si vous me le permettez, que nous avons encore quelques marges de progrès.

Mesdames et Messieurs, vous allez, dans les semaines à venir, prendre de nouvelles responsabilités dans vos centres de secours, dans vos groupements, dans vos SDIS. Vous le ferez forts d'une expertise nouvelle, acquise ici grâce à des infrastructures et des équipements uniques, qui permettent d'apprendre à faire face aux situations les plus extrêmes. Vous rejoindrez également vos territoires confortés dans vos valeurs. Car plus qu'un simple lieu de formation, l'ENSOSP est aussi une école où sont transmises ces valeurs d'autorité, d'exemplarité, de responsabilité et de sollicitude qui doivent guider tout officier. Cette dimension de transmission est essentielle. C'est le sens même de la devise de l'ENSOSP : « cultiver le passé, enfanter l'avenir, tel est notre présent ».

C'est ce qui vous permettra – et je le dis en particulier aux jeunes lieutenants – d'exercer vos responsabilités avec de solides repères. Ces responsabilités, elles vous engagent d'abord envers les hommes et les femmes que vous commandez. Il vous faudra à la fois savoir les mobiliser et les protéger. Elles vous engagent aussi bien sûr envers la population. Car c'est vous qui, à chaque fois que vous serez sollicités, aurez la charge de concevoir la solution la plus efficace pour la protéger.

Mesdames et Messieurs, c'est parce que la République a pleinement conscience du rôle que vous jouez dans notre dispositif de sécurité, a pleinement conscience de votre valeur, que le Gouvernement a récemment souhaité vous offrir de nouvelles perspectives de carrière. À la fin de l'année 2016, ont ainsi été créés les Emplois Supérieurs de Direction, ce qui vous permettra d'accéder, grâce à un cadre statutaire rénové, à des fonctions de conception et de direction, y compris hors de la sphère des SDIS. D'autres passerelles ont également été créées vers la haute fonction publique et notamment vers le corps préfectoral. J'y crois beaucoup. Je sais en effet tout ce que les sapeurs-pompiers peuvent apporter à l'État d'efficacité, de pragmatisme, de courage des idées, comme je sais combien l'exercice de l'État peut enrichir votre parcours.

Nous ne vivons plus au temps où les carrières étaient linéaires, effectuées dans un seul département, et parfois dans un seul service. Il faut au contraire de la mobilité. C'est une des clés pour faire progresser notre service public. C'est aussi une des clés pour faire progresser notre société.


Mesdames et Messieurs,
Monsieur le Contrôleur général Hervé ENARD,
Monsieur le Colonel hors classe Jean-Michel LANGLAIS,
Cadres, personnels et formateurs de l'ENSOSP,

Comment ne pas évoquer pour conclure cet outil formidable que vous dirigez, qui fait notre fierté, qui contribue au rayonnement du pays.

Parce que l'ensemble des officiers de sapeurs-pompiers y passent et y reviennent régulièrement,

Parce qu'elle est la tête du réseau des écoles de sapeurs-pompiers,

Parce qu'elle permet la diffusion d'une même doctrine,

l'ENSOSP est votre maison mère.

Elle garantit l'effectivité de la promesse républicaine qui veut que, quel que soit le lieu où il vit, chaque citoyen puisse compter sur des services de secours de qualité. Mais l'ENSOSP, c'est aussi un laboratoire où se dessine l'avenir de la gestion des risques et des crises. Car ici à l'ENSOSP, on innove sans cesse, que ce soit sur les plateaux techniques ou au sein du pôle pédagogique. Ici à l'ENSOSP, on noue des échanges avec les autres grandes écoles françaises, mais aussi avec des partenaires internationaux, afin de diffuser partout nos savoir-faire.

Et je suis heureux d'accueillir et de saluer les officiers de pays amis présents ce matin. Ici à l'ENSOSP, on explore au fond les voies d'une nouvelle ère de sécurité civile, qui ne sera plus demain le seul apanage des professionnels, mais bien l'affaire de tous. Et c'est en ce sens que vous avez mis en oeuvre des programmes de formation aux nouvelles menaces à destination de nouveaux publics – élus locaux, associations - pour faire en sorte de rendre la société française toujours plus résiliente.

Oui, Mesdames et Messieurs, ici à l'ENSOSP, on va de l'avant, on associe formation du plus grand nombre et recherche de haut niveau. Et c'est pour notre pays une grande richesse que de disposer d'un tel outil, une grande richesse que de pouvoir compter sur une telle institution.

Officiers de sapeurs-pompiers, vous avez entre les mains une part de la sécurité des Français. La tâche est grande. Votre responsabilité immense. Je ne doute pas que vous saurez vous montrer à la hauteur des attentes que tous nos compatriotes placent en vous. Vous êtes là pour servir et protéger. N'oubliez jamais toutefois de vous protéger et de protéger vos personnels. J'ai pleine confiance en vous.

On dit souvent du Ministre de l'Intérieur qu'il est le « Premier policier de France ». Permettez-moi de vous dire que je me sens aussi le « Premier sapeur-pompier de France » et que je serai toujours à vos côtés pour vous accompagner dans l'exercice de vos missions.


Je vous remercie.


Source https://www.interieur.gouv.fr, le 13 juillet 2017

Rechercher