Déclaration de Mme Nathalie Loiseau, ministre des affaires européennes, en réponse à une question sur la situation humanitaire en Libye, à l'Assemblée nationale le 21 novembre 2017. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Nathalie Loiseau, ministre des affaires européennes, en réponse à une question sur la situation humanitaire en Libye, à l'Assemblée nationale le 21 novembre 2017.

Personnalité, fonction : LOISEAU Nathalie.

FRANCE. Ministre des affaires européennes

Circonstances : Question au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 21 novembre 2017

ti :
Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Députés,
Monsieur le Député,


Les faits que vous dénoncez avec éloquence et émotion sont en effet abominables. Aujourd'hui au XXIe siècle, sur le continent africain, des hommes, des femmes, des enfants, déjà fragiles parce qu'ils fuient la guerre ou la misère, sont exploités, violentés, leur dignité humaine est bafouée. Les images qui ont fait le tour du monde sont terrifiantes, elles interpellent nos consciences et nous appellent à la responsabilité.

La responsabilité, c'est d'éviter à ces populations ce voyage au bout de l'enfer, en prenant en charge au plus près de leur pays d'origine, ceux qui relèvent manifestement du droit d'asile. C'est ce que l'OFPRA a commencé à faire au Niger.

La responsabilité, c'est de travailler sans relâche à la lutte contre les passeurs, ces négriers modernes qui ne reculent devant rien et sont uniquement animés par l'appât du gain. N'ayez aucun doute quant à notre détermination sur ce point.

Mais plus profondément, notre responsabilité est de contribuer à ce que la jeunesse d'Afrique trouve sur le continent des raisons de croire à son avenir.

La France prend toute sa part dans l'aide au développement du continent africain, notre aide à l'Afrique est robuste et elle est ancienne.

Dans quelques jours, l'Europe et l'Afrique se réuniront à Abidjan à l'occasion du sommet Union européenne - Union africaine et la question des migrations est à l'ordre du jour. C'est ensemble, Europe et Afrique que nous pourrons façonner un nouveau destin pour notre continent. C'est avec une même détermination qu'Européens et Africains devront éradiquer cette forme moderne d'esclavage proprement insupportable et combattre tous ceux qui y prêtent leur concours.


Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 28 novembre 2017

Rechercher