Déclaration de Mme Nathalie Loiseau, ministre des affaires européennes, en réponse à une question sur l'esclavage des migrants en Libye, au Sénat le 23 novembre 2017. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Nathalie Loiseau, ministre des affaires européennes, en réponse à une question sur l'esclavage des migrants en Libye, au Sénat le 23 novembre 2017.

Personnalité, fonction : LOISEAU Nathalie.

FRANCE. Ministre des affaires européennes

Circonstances : Question au Sénat, le 23 novembre 2017

ti :
Madame la Présidente,
Mesdames et Messieurs les Sénateurs,
Monsieur le Sénateur,


Vous avez raison, les images de ces actes constitutifs de traite des êtres humains sont inadmissibles. Oui, il s'agit de crimes contre l'humanité. Le président de la République les a qualifiés comme tels. Hier, Jean-Yves Le Drian a appelé à une réunion d'urgence du conseil de sécurité des Nations unies.

La France prend ses responsabilités. En revanche, ces camps ne sont pas financés par l'Union européenne. L'Union européenne aide le Haut-Commissariat pour les réfugiés pour améliorer la situation des migrants en Libye, qui ne connaît pas d'État stable.

Nous allons, en outre, au Niger, au Tchad, pour identifier ceux qui devraient bénéficier du droit d'asile et leur permettre de rejoindre l'Europe.

Il y aurait 300.000, voire 700.000 migrants. On ne pourra pas traiter cette situation tant qu'il n'y aura pas d'État en Libye.


Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 30 novembre 2017

Rechercher