Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, sur les relations franco-chinoises, à Pékin le 25 novembre 2017. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, sur les relations franco-chinoises, à Pékin le 25 novembre 2017.

Personnalité, fonction : LE DRIAN Jean-Yves.

FRANCE. Ministre de l'Europe et des affaires étrangères

Circonstances : Discours au Forum des entreprises de l'École Centrale de Pékin, le 25 novembre 2017

ti :
Monsieur le Professeur Xu Huibin, président de l'université de Beihang,
Mesdames et Messieurs les Professeurs de l'École Centrale de Pékin et de l'université de Beihang,
Chers étudiants,


Je suis vraiment très heureux d'être là et de prendre part au forum des entreprises de l'École Centrale de Pékin. Je suis très touché, mon épouse aussi, ainsi que ma délégation, de la chaleur de votre accueil.

Et c'est un moment important, un moment symbolique pour manifester notre considération pour Centrale Pékin, qui a été créée en 2005, et qui est le premier institut franco-chinois d'enseignement supérieur, et qui est un fleuron de la relation bilatérale franco-chinoise. Votre école a ainsi formé au plus haut niveau et selon l'excellence française plus de 500 ingénieurs généralistes chinois ; qui aujourd'hui irriguent l'économie et la recherche de nos deux pays, par leur travail dans nos entreprises et dans nos laboratoires.

Ce succès remarquable - je suis heureux de le saluer - a ouvert la voie aux douze autres instituts franco-chinois qui ont vu le jour depuis ; ils couvrent des domaines académiques allant des sciences de l'ingénieur aux sciences humaines et sociales. Le petit dernier, spécialisé dans la chimie, vient d'ailleurs d'ouvrir ses portes à Pékin, à la rentrée 2017.

Et je voudrais vraiment rendre hommage et féliciter les partenaires français et chinois de ce programme, l'université Beihang qui nous accueille, et le groupe des Écoles Centrales. Vous avez fait oeuvre de pionnier, et vos institutions sont au sommet de la formation, de la recherche et de l'innovation dans nos deux pays. La qualité et le dynamisme de votre partenariat prouvent que vous avez tout ce qu'il faut pour maintenir cette excellence dans le futur. Les défis ne manqueront pas, c'est certain, mais vous avez les compétences, la vision et la volonté pour répondre aux exigences d'un monde ouvert où les bouleversements technologiques se multiplient, dans une économie globalisée. C'est un véritable défi, dans une situation de concurrence académique aujourd'hui mondialisée. Mais relever ce défi, c'est remporter la bataille de la visibilité, de la lisibilité et de l'attractivité, et vous allez y réussir comme vous avez réussi jusqu'à présent.

Il y a ici un certain nombre d'étudiants français que je tiens à saluer particulièrement, parce qu'ils sont les porte-drapeaux d'une France innovante, éprise de sciences et de progrès. Donc vous avez fait le choix de cet itinéraire singulier, et je vous en félicite. Avec vos camarades chinois, que je salue également, vous tissez des liens faits de respect mutuel et de travail commun.

Et l'avenir de notre relation bilatérale passe par vous, par vous étudiants français en Chine et étudiants chinois de l'École Centrale. Vous avez les qualités requises pour renforcer ce partenariat et pour faire face aux évolutions techniques majeures, sources de ruptures profondes qui transforment nos sociétés à un rythme jamais vu jusqu'alors et qui ne va que s'accélérer. Je pense à la transition numérique qui traverse nos sociétés et nos économies, avec les conséquences très profondes pour l'emploi, et pour l'organisation de la production et la répartition mondiale de la chaîne de valeur. Et la France veut être un acteur de premier plan de cette réalité. Et cela passe par l'organisation des acteurs français de l'économie numérique, avec la French Tech et plus récemment la French Fab.

Je suis heureux aussi de constater ici des relations extrêmement fortes que l'École Centrale de Pékin a su nouer avec les entreprises, avec les entreprises françaises et avec les entreprises chinoises. Et cela constitue - ces accords, ces partenariats - le principal débouché de carrière des étudiants.

Ce partenariat est aussi fécond pour la recherche elle-même puisque dix chaires de recherche seront ouvertes ici dans les mois à venir.

Je voudrais aussi, avant d'inaugurer le forum, souligner la présence à ce forum pour la première fois de start-ups et PME du French Tech Hub de Pékin, animé par un réseau de jeunes français du monde de la technologie et de l'entreprenariat venus s'installer en Chine. Et le French Tech Hub est un symbole du renouveau de notre modèle français. C'est le symbole d'une France ouverte, riche de talents, animée par la volonté d'être à la pointe de l'innovation sur le plan international, comme je le mentionnais en commençant mon propos.

Je suis heureux, Mesdames et Messieurs, Chers étudiants, d'aller à votre rencontre aujourd'hui, heureux de l'accueil que vous me réservez, et fier de voir la façon dont, ici-même, vous faites vivre les liens de la France et de la Chine. Je vous souhaite plein succès dans votre travail. Et je déclare ouvert le forum des entreprises de Centrale Pékin.


Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 4 décembre 2017

Rechercher