Conseil des ministres du 2 août 2017. Lutte contre les feux de forêts. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 2 août 2017. Lutte contre les feux de forêts.

Personnalité, fonction : COLLOMB Gérard.

FRANCE. Ministre de l'intérieur

ti : Le ministre d'Etat, ministre de l'intérieur a présenté une communication relative à la lutte contre les feux de forêts.

Depuis le printemps, la France fait face à un risque élevé qui a nécessité l'engagement précoce et récurrent de moyens humains et matériels importants pour lutter contre plusieurs incendies majeurs, tant en Gironde en avril dernier, que dans les départements méditerranéens ces dernières semaines.

L'organisation spécifique mise en oeuvre dans le cadre de la campagne « feux de forêt » permet de réagir efficacement lors de la survenue d'un incendie en milieu naturel.

Ce dispositif est piloté par la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC) du ministère de l'intérieur, qui dispose des capacités nationales d'animation et d'intervention et de moyens aériens et terrestres. Le fonctionnement permanent d'états-majors interministériels permet d'assurer la coordination des moyens dans chacune des zones. Localement, les préfets, en lien étroit avec les collectivités territoriales, dirigent les actions de prévention, de surveillance et de lutte, grâce en premier lieu aux moyens des services départementaux d'incendie et de secours (SDIS).

La stratégie française privilégie depuis 2005 l'attaque massive des feux naissants avant leur développement. Dans ce cadre et en fonction de l'étude quotidienne des risques, les avions de la DGSCGC se déploient en guet aérien armé sur les secteurs les plus sensibles.

L'évolution est positive depuis 2003 où 73 300 ha avaient été détruits contre 16 100 ha en 2016 (soit une diminution de 78 %). L'année 2017 peut d'ores et déjà être considérée comme exceptionnelle avec 12 000 ha brûlés à la fin du mois de juillet.

L'engagement sans faille de l'ensemble des services de secours a permis d'éviter des drames humains et de limiter les dégâts matériels.

Lors de leurs déplacements en Corse et dans le Var, le Premier ministre et le ministre de l'intérieur ont exprimé la gratitude du Gouvernement aux sapeurs-pompiers volontaires et professionnels ainsi qu'aux sapeurs-sauveteurs des formations militaires de la sécurité civile pour leur engagement dans des circonstances opérationnelles difficiles et dangereuses au cours desquelles 50 d'entre eux ont été blessés.

Ils ont également adressé leur soutien à toutes les personnes mises à l'abri au cours de ces violents incendies, et salué l'action des maires et de l'ensemble des élus locaux auprès des populations touchées.

La semaine dernière, lors de l'épisode de feu aigu qu'ont connu les départements méditerranéens, ce sont près de 4 000 sapeurs-pompiers des SDIS concernés qui ont lutté contre 9 feux importants. Se sont joints plus de 1600 sapeurs-pompiers venus en renfort du reste de la France. 700 sapeurs-sauveteurs sont également déployés dans le sud du pays pendant toute la saison.

Les avions de la sécurité civile ont pour leur part assuré jour après jour une présence opérationnelle permanente, en procédant à 5 566 largages contre 2 034 en 2016. Ils ont réalisé près de 2 370 heures de vol.

Un appareil de la protection civile italienne s'est joint récemment aux opérations de lutte en Corse et en Provence, à l'instar des moyens français déployés en renfort au mois de juillet dans le cadre du mécanisme européen de protection civile, en solidarité du Portugal et de l'Italie.

Les facteurs de risque ne devraient pas s'atténuer au cours des prochains jours. Le Gouvernement confirme donc le dispositif opérationnel déployé ainsi que la stratégie mise en oeuvre par les pouvoirs publics.

Il rappelle également les mesures de prévention et appelle chacun à la prudence dans de telles circonstances. Il relève la mobilisation des services d'investigation pour identifier les auteurs d'incendies volontaires ou involontaires.

Rechercher