Déclaration de M. François Hollande, Président de la République, sur les innovations dans l'industrie, à Chatenois le 20 janvier 2017. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. François Hollande, Président de la République, sur les innovations dans l'industrie, à Chatenois le 20 janvier 2017.

Personnalité, fonction : HOLLANDE François.

FRANCE. Président de la République

Circonstances : Déplacement dans les Ardennes et les Vosges sur le thème de l'industrie, le 20 janvier 2017

ti :
Mesdames, messieurs,


Je voulais venir ici, dans les Vosges, pour saluer le renouveau d'une industrie, celle du bois, du meuble, de la transformation grâce à des innovations.

Et pour qu'il y ait ce progrès, il faut qu'il y ait de la formation. La formation, c'est indispensable.

Cette école y contribue avec des niveaux élevés, mais il y a aussi toute la formation professionnelle, l'apprentissage que j'ai voulu soutenir.

Nous devons également investir, innover et c'est ce qui s'est ici traduit par des reprises d'entreprises qui ont considérablement importé un certain nombre de technologies et surtout développé des technologies.

J'irai cet après-midi dans un autre secteur qui est celui du textile, industrie traditionnelle. Là-encore, nous avons la volonté de garder le savoir-faire et en même temps d'y mettre des innovations, notamment dans tout ce qui est textile connecté, le nouveau textile. Ici, le département des Vosges est également tout à fait en pointe.

Donc mon message principal est que l'on doit être fier de nos traditions industrielles, mais on doit être capable de les mettre au service de l'innovation, de leur apporter tout ce qui va faire leur spécialisation. C'est ce que la politique du Gouvernement a fait depuis 4 ans avec des soutiens, notamment à travers le programme d'investissement d'avenir, à travers la Banque publique d'investissement, à travers le Pacte de responsabilité. Et nous allons faire la démonstration.

Merci.

Journaliste : Monsieur, qu'est-ce que vous avez pensé du débat des primaires hier soir ?

LE PRESIDENT : Je l'ai regardé.

Rechercher