Déclaration de M. François Hollande, Président de la République, sur les défis et priorités de la construction européenne, à Bruxelles le 9 mars 2017. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. François Hollande, Président de la République, sur les défis et priorités de la construction européenne, à Bruxelles le 9 mars 2017.

Personnalité, fonction : HOLLANDE François.

FRANCE. Président de la République

Circonstances : Conseil européen, à Bruxelles (Belgique) les 9 et 10 mars 2017

ti :

LE PRESIDENT : Oui je soutiens Donald TUSK parce que j'avais moi-même fait la proposition qu'il puisse devenir Président du Conseil européen. C'était il y a deux ans et demi. A la fois pour des raisons de continuité, de cohérence, de stabilité, je considère que c'est le candidat qui s'impose aujourd'hui pour rester Président du Conseil européen. Je ne vois pas comment un pays pourrait s'opposer à cette solution, dès lors que tous les autres y sont favorables.

Dans le moment que nous traversons, avec une Europe qui doit affirmer son unité, une Europe qui doit être ferme à l'égard d'un certain nombre de pressions qui s'exercent sur elle, il y a toutes les raisons de confirmer ici la nomination de Donald TUSK.

Journaliste : Monsieur le Président, pour l'anniversaire du Traité de Rome quels seront les grands principes dans la déclaration qui sera adoptée à Rome ?

LE PRESIDENT : Les grands principes, ce sont ceux que nous avons réaffirmés, il y a encore quelques jours à Versailles, avec la Chancelière Angela MERKEL et les Premiers ministres espagnol et italien.

L'Europe doit à la fois protéger et donner du progrès. Protéger, c'est la défense européenne qui doit avancer, c'est la sécurité des frontières, c'est la lutte contre le terrorisme. Elle doit donner du progrès : c'est l'emploi, c'est la croissance, c'est une conception d'harmonisation fiscale et sociale pour que l'Europe puisse, dans la compétition mondiale, prendre toute sa place.

J'insisterai sur une seule ambition qui me parait supérieure à toutes les autres, c'est que l'Europe doit être utile au monde. L'Europe a été un exemple et c'est pour cela que nous fêtons cet anniversaire, un exemple de paix, un exemple de stabilité, un exemple de liberté, un exemple de démocratie.

Et bien demain, l'Europe doit non seulement être un exemple, mais doit être utile, c'est-à-dire peser sur le destin du monde.

Merci.

Rechercher