Interview de Mme Elisabeth Borne, ministre des transports, à RMC le 7 février 2018, sur le point de la circulation consécutif à l'épisode neigeux des 5 et 6 février, notamment en Ile-de-France. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Interview de Mme Elisabeth Borne, ministre des transports, à RMC le 7 février 2018, sur le point de la circulation consécutif à l'épisode neigeux des 5 et 6 février, notamment en Ile-de-France.

Personnalité, fonction : BORNE Elisabeth, BOURDIN Jean-Jacques.

FRANCE. Ministre des transports;

ti : JEAN-JACQUES BOURDIN
Nous sommes avec Elisabeth BORNE, ministre des Transports, bonjour.

ELISABETH BORNE
Bonjour.

JEAN-JACQUES BOURDIN
Merci d'être avec nous. Elisabeth BORNE, quelle est la situation, globalement ?

ELISABETH BORNE
Alors le message, ce matin, ça reste d'éviter de prendre sa voiture, la situation reste difficile en Ile-de-France, les engins de salage et de déneigement ont fonctionné toute la nuit, mais il reste des points difficiles, et donc la recommandation c'est d'éviter de prendre sa voiture ce matin.

JEAN-JACQUES BOURDIN
Et les transports en commun ?

ELISABETH BORNE
Donc, les transports en commun, les RER A et B fonctionnent normalement, le RER C reste coupé dans sa partie centrale du fait des inondations, et le trafic est réduit à peu près de moitié sur le RER D, donc voilà, la meilleure solution c'est de décaler son déplacement. La situation devrait revenir à la normale dans le courant de la matinée, vraiment, les services ont été mobilisés toute la nuit pour saler, pour déneiger, voilà, on espère revenir à la normale dans le courant de la matinée.

JEAN-JACQUES BOURDIN
Est-ce que des automobilistes sont encore bloqués sur des routes ou des autoroutes, et recueillis dans des gymnases ou des gares, au moment où je vous parle ?

ELISABETH BORNE
Voilà. Au moment où vous me parlez on a encore des automobilistes bloqués sur la RN118, dans la partie sud-ouest de l'Ile-de-France, donc c'est un secteur qui est difficile, on a des pentes, des virages, et un certain nombre d'automobilistes ont glissé. Et donc on est en train d'évacuer encore progressivement les automobilistes qui ont pu rester bloqués dans leur voiture, ils ont été pris en charge par les services des préfectures, avec l'appui des associations, que je voudrais remercier, et la situation se normalise petit à petit, mais il reste encore des automobilistes bloqués à cette heure.

JEAN-JACQUES BOURDIN
L'appui, pas toujours Elisabeth BORNE, écoutez bien Romain, qui est en direct avec nous, bonjour Romain.

(…) Témoignage de Romain qui est depuis 17 heures sur la 118.

ELISABETH BORNE
Monsieur est à quel endroit ?

ROMAIN
A hauteur de Bièvre, juste après Bièvre, après l'entrée sur l'autoroute 118 à hauteur de Bièvre.

ELISABETH BORNE
D'accord, donc c'est la RN118, qui est le…

ROMAIN
Au kilomètre 2 je pense.

ELISABETH BORNE
Moi j'invite les automobilistes qui sont effectivement bloqués sur ce tronçon…

JEAN-JACQUES BOURDIN
Ça fait 17 heures qu'il est bloqué Romain.

ELISABETH BORNE
Les services des préfectures, des pompiers, sont intervenus auprès des automobilistes, je pense qu'il vaut mieux rester dans sa voiture, la situation devrait se débloquer et les gens devraient pouvoir quitter la RN118 avec leur voiture. Effectivement, des associations sont intervenues, moi je regrette que monsieur n'ait pas été pris en charge…

JEAN-JACQUES BOURDIN
Il n'est pas le seul Elisabeth BORNE.

ELISABETH BORNE
On a 600 personnes qui ont été prises en charge cette nuit, toutes les préfectures ont été sur le pont toute la nuit, certaines personnes ont pu être hébergées, et effectivement la situation est très difficile sur cette RN118, où les pompiers et des associations portent assistance aux automobilistes, et la situation est en train de se normaliser, donc le bouchon devrait se débloquer progressivement, et on peut espérer un retour à la normale dans les prochaines minutes, prochaines heures.

JEAN-JACQUES BOURDIN
Merci Elisabeth BORNE.


Source : Service d'information du Gouvernement, le 8 février 2018

Rechercher