Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, sur les relations culturelles entre la France et l'Iran, à Téhéran le 5 mars 2018. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, sur les relations culturelles entre la France et l'Iran, à Téhéran le 5 mars 2018.

Personnalité, fonction : LE DRIAN Jean-Yves.

FRANCE. Ministre de l'Europe et des affaires étrangères

Circonstances : Déplacement en Iran ; inauguration de l'exposition "Le musée du Louvre à Téhéran", à Téhéran le 5 mars 2018

ti :
Monsieur le Président directeur du musée du Louvre, Cher Jean-Luc Martinez, que je suis heureux de retrouver ici,
Messieurs les Directeur général et Directeur de l'ICHHTO,
Monsieur l'Ambassadeur,
Mesdames et Messieurs,


Je suis particulièrement heureux de conclure mon premier déplacement en Iran par l'inauguration de cette superbe exposition.

Certes, nous ne sommes pas dans des échanges politiques et stratégiques comme j'ai pu les avoir tout au long de cette journée.

Pour autant, c'est encore de politique étrangère qu'il s'agit tant la diplomatie culturelle joue un rôle central dans les liens que nous entretenons. C'est certes par l'action politique et par le travail de nos diplomates que nos pays se connaissent, s'entretiennent, se sont reconnus. Mais si nos deux pays ont l'un pour l'autre une admiration mutuelle, c'est grâce au dialogue de nos artistes, de nos savants, de nos penseurs, à la mesure de ce que la culture et le savoir représentent dans la définition la plus intime de nos pays et dans l'image que l'Iran et la France se renvoient l'une à l'autre.

Je constate la force du dialogue culturel qui rassemble la France et l'Iran et j'y crois beaucoup.

Le but de ce dialogue, c'est bien de nous rendre présents les uns aux autres, ni semblables, ni identiques mais présents, c'est-à-dire réellement contemporains les uns des autres. Et, dans l'océan parfois tumultueux des relations internationales, la diplomatie culturelle est un phare que nous devons ensemble entretenir. Et que ce dialogue se fasse ce soir sous l'auspice de nos musées, c'est aussi une manière de nous rappeler notre histoire commune, je pense à la figure d'André Godard, lui qui aimait tant votre pays et qui fut le fondateur du musée national d'Iran à l'invitation des autorités iraniennes - cela a été rappelé tout à l'heure.

J'ai d'ailleurs appris, Monsieur le Président Jean-Luc Martinez, que le musée du Louvre conservait son fonds d'archives ; peut-être y aurait-il là pour demain ou après-demain matière à une future exposition.

Mesdames et Messieurs, nous poursuivons cette histoire. Et votre présence à toutes et à tous en témoigne. Dans la diversité de vos fonctions, vous êtes les acteurs de ce dialogue. Je tiens à saluer toutes celles et ceux dont les efforts, l'engagement, en Iran et en France, ont permis l'organisation de cette exposition. Les équipes du Louvre, évidemment, le commissaire général de cette exposition, l'ICHHTO - organisme chargé du patrimoine en Iran -, le musée national d'Iran dont je salue le dynamique directeur, le docteur Nokandeh, dont j'imagine l'émotion qui est la sienne ce soir. Grâce à vous, grâce aux sponsors, les Iraniens et les Iraniennes pourront dans les mois à venir découvrir ces oeuvres splendides et à travers elles l'histoire des collections du Louvre - qui s'étendent des trésors des rois de France aux artistes les plus contemporains.

Je crois que cette exposition démontre combien nos cultures sont désireuses de se rencontrer, d'échanger, de partager, combien nous sommes aussi capables de bâtir sur cette base des opérations et des coopérations couronnées de succès.

Au-delà de cette exposition qui vient honorer un engagement pris lors de la visite du président Rohani à Paris en janvier 2016, nous avons multiplié depuis deux ans les projets culturels. Les entretiens que je viens d'avoir avec le président Rohani il y a un instant me permettent de vous dire que nous allons poursuivre avec une détermination partagée. Nous pouvons le faire grâce à l'engagement exceptionnel, l'enthousiasme même, de tous les acteurs institutionnels et de l'ensemble du monde de la création que je tiens à saluer.

L'inauguration prochaine de l'exposition "l'Empire des roses" au Louvre-Lens, consacrée à l'art de la dynastie qadjare - une dynastie fameuse pour son art mêlant sens de la tradition et son ouverture sur l'esthétique européenne - montre aussi combien nos relations culturelles sont placées définitivement sous le signe de la réciprocité.

Je vous remercie de cet accueil chaleureux ce soir et je souhaite à cette nouvelle aventure culturelle commune un très grand succès au niveau de ce que l'on peut imaginer par les vues que nous avons eues il y a un instant. Merci à vous.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 27 mars 2018

Rechercher