Déclaration de Mme Laura Flessel, ministre des sports, sur la préparation des Jeux Olympiques et para-Olympiques de Paris 2024, Paris le 14 mars 2018. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Laura Flessel, ministre des sports, sur la préparation des Jeux Olympiques et para-Olympiques de Paris 2024, Paris le 14 mars 2018.

Personnalité, fonction : FLESSEL Laura.

FRANCE. Ministre des sports

ti : Jeux olympiques et paralympiques de 2024

Réponse de Mme Laura FLESSEL

à une question à l'Assemblée nationale – 23 janvier 2018


Monsieur le député, ces Jeux sont une opportunité exceptionnelle pour les fédérations, pour nos clubs et pour le sport français de manière générale. En phase de candidature, les sportifs et le mouvement sportif ont été placés au cœur du projet et c'est probablement ce qui a fait la différence avec des candidatures précédentes. Cela doit continuer en phase d'organisation : j'y compte bien et j'en serai garante. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si le mouvement sportif est majoritaire au conseil d'administration du comité d'organisation des Jeux olympiques, qui a été officiellement créé il y a quatre jours.

Les fédérations sportives délégataires de service public, qu'elles soient ou non olympiques et paralympiques, multisports, affinitaires, sont déterminantes au sein de notre modèle sportif français. En effet, elles constituent un échelon de proximité, celui du sport du quotidien, qui contribue à valoriser auprès de tous la dimension éducative, sociale et citoyenne de la pratique sportive.

Vous l'avez évoqué, la semaine olympique et paralympique se tiendra la semaine prochaine, grâce à la mobilisation du ministère de l'éducation nationale mais aussi des fédérations unisports, de l'UNSS – Union nationale du sport scolaire – de l'USEP – Union sportive de l'enseignement du premier degré – et de l'UGSEL – Union générale sportive de l'enseignement libre –, qui font vivre le sport avec passion au sein des écoles.

Plus largement, l'implication des fédérations unisports, multisports et affinitaires sera déterminante au côté de l'État et des collectivités territoriales pendant les six ans à venir, pour mobiliser les Françaises et les Français autour de ce projet extraordinaire à travers de nombreux événements qui mettront tout notre pays en mouvement ; pour promouvoir ce grand événement, en faire une fête, donner l'envie de s'investir dans cette aventure et, qui sait, peut-être, faire partie de cette « Génération 2024 ».

Si l'État et le mouvement sportif se sont impliqués dans cette candidature et seront pleinement mobilisés pour préparer ce grand événement, c'est parce que nous croyons en sa capacité à favoriser la pratique d'une activité physique et sportive pour davantage de Français, à faire des valeurs et des vertus du sport des éléments essentiels de notre vivre ensemble.

C'est dans cet esprit que nous avons conçu le plan Héritage 2024 du CNDS – Centre national pour le développement du sport – pour 2018, afin d'accompagner l'élan né de l'organisation des Jeux et favoriser la transformation des organisations sportives. Pour soutenir l'innovation sociale par le sport, qu'insufflent les associations sportives, le CNDS est doté à cet effet de 20 millions d'euros.

Enfin, le sport et en particulier le développement de sa pratique s'inscrivent dans la dynamique initiée par le Président de la République. Cela passera par la mobilisation de la société civile et du milieu associatif, qui sont des relais de premier ordre, en portant au quotidien notre politique sportive au plus près de nos concitoyens.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 4 avril 2018

Rechercher